Abonnez-vous a notre newsletter

La CNIL donne 3 mois à Google pour changer ses règles de confidentialité

20 juin 2013 ·

Google CNIL IDBOOXLa CNIL met en demeure Google. La Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés a donné trois mois à Google pour se conformer à la loi informatique et libertés.

Passé ce délai, si Google n’effectue aucun changement, la haute autorité lui infligera une amende de 150 000€ qui pourra être suivie d’une pénalité de 300 000€. L’année dernière Google a rassemblé 60 de ses politiques confidentialités en une seule.

La compagnie a commencé à rassembler pour chaque utilisateur les données provenant de services comme Google+, Youtube ou Gmail sans lui donner la possibilité de refuser. La CNIL estime qu’en l’état actuel, les utilisateurs ne sont pas en mesure de connaître l’utilisation qui est faite de leurs données personnelles et que l’objectif de Google n’est pas suffisamment transparent. La présidente de la CNIL demande à Google de :

 » Définir des finalités déterminées et explicites afin de permettre aux utilisateurs d’appréhender concrètement les traitements portant sur leurs données à caractère personnel ;
Procéder à l’information des utilisateurs en application des dispositions de l’article 32 de la loi « informatique et libertés », en particulier s’agissant des finalités poursuivies par le responsable des traitements mis en œuvre ;
Définir une durée de conservation des données à caractère personnel traitées qui n’excède pas la durée nécessaire aux finalités pour lesquelles elles sont collectées ;
Ne pas procéder, sans base légale, à la combinaison potentiellement illimitée des données des utilisateurs ;
Procéder à une collecte et à un traitement loyal des données des utilisateurs passifs, en particulier s’agissant des données collectées via les cookies « Doubleclick », « Analytics », les boutons « +1 » ou tout autre service Google présents sur la page visitée ;
Informer les utilisateurs puis obtenir leur accord préalable avant d’installer des cookies dans leurs terminaux, notamment. « 

La CNIL n’est pas la seule à rappeler à l’ordre la firme de Mountain View. Les hautes autorités de protections des données d’Allemagne, d’Espagne, d’Italie, des Pays-Bas et du Royaume Uni ont également entamé des procédures répressives. Google continue de dire que sa politique de confidentialité ne viole pas les lois françaises et européennes mais que la société continuera à discuter avec les autorités de chaque pays.

Via : Reuters

Catégories : Actu Web
Tags:

Livres du mois

  • Yo-Kai Watch
  • Le guide New York des 1000 lieux cultes
  • Gastronogeek
  • Charlie Hebdo les classiques de la littérature
Suivez IDBOOX sur Twitter Suivez IDBOOX sur FaceBook Suivez IDBOOX sur Google+ Suivez IDBOOX sur YouTube Suivez IDBOOX sur LinkedIn Contactez IDBOOX Abonnez-vous au fil RSS IDBOOX
© 2010 - 2017 IDBOOX All rights reserved