Abonnez-vous a notre newsletter

Barnes & Noble abandonne le numérique !

5 janvier 2012 ·

Nook_color_froyo_reader_IDBOOXIncroyable, le principale concurrent d’Amazon aux Etats-Unis, le libraire Barnes & Noble annonce qu’il compte abandonner les livres numériques (ebooks), les tablettes Nook et l’intégralité de qu’ils ont mis en place depuis deux ans années en investissant des millions de dollars. Cette décision est d’autant plus étonnante que B&N a écoulé 3 millions de tablettes Nook. Pendant les fêtes, le libraire déclare même avoir augmenté ses ventes de 70% malgré le Kindle Fire.


Dans un communiqué, William Lynch, directeur général de Barnes & Noble  déclare : « Nous voyons une valeur substantielle dans ce que nous avons construit avec nos activités Nook en seulement deux ans, et nous croyons qu’il est temps d’investiguer sur d’autres options en débloquant cette valeur.  Avec Nook, nous avons créé l’une des plateformes de vente de détail les meilleures du monde pour la vente de contenu numérique.  Nous avons une activité en pleine croissance et  des millions de clients satisfaits, et nous avons Nook qui croît rapidement d’année en année et devrait atteindre 1,5 milliard de dollars en ventes comparables à cet exercice.  Entre la poursuite de la croissance prévue aux États-Unis et la possibilité pour Nook d’être disponible à l’international dans les 12 prochains mois, nous prévoyons que l’entreprise va continuer à évoluer rapidement. »
Barnes & Noble précise dans son communiqué que des discussions sont en cours avec les distributeurs, les éditeurs et les libraires à l’étranger pour envisager l’expansion de Nook différemment.

Néanmoins, le libraire n’est pas pressé de mettre à exécution sa décision et compte prendre son temps pour ficeler son dossier. Il laisse entendre que les produits Nook (applications, livres électroniques et devices) pourraient ne pas être totalement séparés de l’activité du libraire, mais ce dont on est sûr, c’est qu’il y aura un changement radical en 2012.

Un paramètre non négligeable est à prendre en compte dans la décision de B&N, la plus importante chaîne de librairies aux États-Unis pense réaliser en 2012 un chiffre d’affaires se situant entre 7 et 7, 2 milliards, soit un résultat en dessous des prévisions. On peut décemment conclure que B&N ne veut pas subir le même sort que Borders (lire notre reportage à Chicago) qui a fermé l’intégralité de ses magasins en 2011.
Cette stratégie pourrait s’avérer intelligente dans les mois à venir même si on imagine aisément Jeff Bezos, le CEO d’Amazon, mort de rire dans son fauteuil !

Lire d’autes infos sur Nook et B&N

Catégories : Economie du livre

Livres du mois

  • Yo-Kai Watch
  • Le guide New York des 1000 lieux cultes
  • Gastronogeek
  • Charlie Hebdo les classiques de la littérature
Suivez IDBOOX sur Twitter Suivez IDBOOX sur FaceBook Suivez IDBOOX sur Google+ Suivez IDBOOX sur YouTube Suivez IDBOOX sur LinkedIn Contactez IDBOOX Abonnez-vous au fil RSS IDBOOX
© 2010 - 2017 IDBOOX All rights reserved