Abonnez-vous a notre newsletter

Ebooks : in-app Apple sort de son silence

1 février 2011 ·

IDBOOX_Ebooks_app-store-logoLe rejet de l’application Sony Reader a poussé Apple à réagir et à sortir de son silence habituel.

Trudy Miller, porte-parole chez Apple,  a déclaré au Wall Street Journal : « Apple n’a pas fait de changement dans la ligne de conduite de l’App Store. Nous appliquons les règles déjà établies : Les applications qui proposent d’acheter en dehors de l’Apple Store, doivent également proposer un moyen de paiement dans l’application  [in-app].
Nous n’avons pas changé les règles ou les lignes de conduites vis-à-vis des développeurs. Nous demandons, maintenant, que si une application propose aux clients, la possibilité d’acheter des livres en dehors de l’application, que la même option soit également disponible pour les clients à l’intérieur de l’application avec le système  ‘in-app purchase’ ».

 

Comme nous le prévoyions la semaine dernière avec le tollé soulevé par les éditeurs de presse, toutes les applications livres ne passant pas la case iBooks seront rejetées à terme.
Autrement dit un éditeur qui a sa propre boutique disponible sur iPad et IPhone ne pourra plus proposer à ses clients l’achat d’ebooks seulement via sa plateforme, mais devra également proposer les mêmes ebooks sur l’iBookStore. Ceci concerne les éditeurs mais également, et surtout Amazon Kindle, Nook de Barnes & Noble aux Etats-Unis. En France, Numilog, FnacBook, AveComics et d’autres sont également concernés.
Globalement ce que soutient Apple c’est que ces closes existaient déjà dans les contrats dès le départ et que la « souplesse » dont ils ont fait preuve est maintenant révolue. Apple ne souhaite plus laisser filer sa commission de 30%.
Si on regarde un peu plus loin, les méthodes d’Apple ressemblent à s’y méprendre au système d’affiliation, bien connu des marketeurs.
L’affiliation consiste à verser une commission au site qui a incité l’internaute  « à convertir son clic » en achat. C’est le même principe ici.

2 soucis vont se poser :
1 techniquement cela va nécessiter de faire des aménagements ce qui ne va pas être du goût des libraires et des éditeurs, mais ceci reste mineur.
2 Si un libraire comme Amazon propose ses livres au même prix sur l’iBookStore que sur son site web, il rognera sur ses marges. Quand on sait que les marges sont déjà très faibles, cela va faire réfléchir plus d’un cyber businessman.
Pour la presse c’est la même problématique.

Alors que va-t-il se passer ?
Là encore, 2 hypothèses.
Soit Apple conserve sa suprématie et ramènera tout le monde dans les rangs. Soit on va assister à une désertification de l’App Store au profit de l’Android Market par exemple. Mais pour cela, il faudrait que les tablettes tournant sous Android se développent, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

Alors in-app ou out-app ?

Lire aussi :
Apple ferme la porte à l’application Sony Reader
Apple inquiète les éditeurs en général
Les éditeurs du GESTE rejoignent  la fronde contre Apple

Livres du mois

  • Yo-Kai Watch
  • Le guide New York des 1000 lieux cultes
  • Gastronogeek
  • Charlie Hebdo les classiques de la littérature
Suivez IDBOOX sur Twitter Suivez IDBOOX sur FaceBook Suivez IDBOOX sur Google+ Suivez IDBOOX sur YouTube Suivez IDBOOX sur LinkedIn Contactez IDBOOX Abonnez-vous au fil RSS IDBOOX
© 2010 - 2017 IDBOOX All rights reserved