Lagardère Publishing – Hachette Livre, résultats en demi-teinte

7 février 2012 ·

Librairie generique IDBOOXLe groupe Lagardère a communiqué mardi  les résultats de l’exercice 2011 avec un chiffre d’affaires de 7,657 milliards €, en baisse en données brutes (- 3,9 %), mais stable en données comparables, (+ 0,2 %). Néanmoins, le titre a décroché en bourse pour finir à -5.7%.
Concernant l’activité d’édition,  les résultats sont mitigés, c’est plutôt bon pour le segment livre numérique (ebooks) et décevant pour le livre imprimé.
Voici les principales données communiquées par Lagardère pour la section livres.
Le chiffre d’affaires global est de 537 M€ (- 3,4 % en données brutes, – 3,8 % à données comparables). Les ebooks représentent 6% du CA total du groupe. Les Editions Harlequin France ont d’ailleurs annoncé une progression fulgurante pour la partie livres numériques avec 1 million de CA.
« En France, l’activité pâtit d’une comparaison très défavorable dans l’Éducation avec le quatrième trimestre 2010, dont le niveau d’activité élevé était lié à un décalage atypique des ventes de manuels scolaires. La Littérature générale est également en recul (- 7,7 %) malgré le succès de certains titres (Steve Jobs par Walter Isaacson, Rien ne s’oppose à la nuit par Delphine de Vigan). Bonnes performances dans la Distribution (+ 2,4 %) et chez Larousse (+ 2,6 %).
Au Royaume-Uni, le chiffre d’affaires connaît une baisse (- 4,5 %), qui s’explique essentiellement par des conditions de marché plus difficiles à l’international (faillite de REDgroup en Australie). Les bonnes performances dans l’Adult trade (grâce notamment à la biographie de Steve Jobs par Walter Isaacson) n’ont pas compensé cet effet.
États-Unis : grâce à la parution de nouveautés à succès (The Best of me par Nicolas Sparks, Seriously…I’m kidding par Ellen DeGeneres), l’activité est en forte progression (+ 12,8 %), malgré les difficultés rencontrées dans les réseaux de distribution (faillite de Borders) dont les effets ont continué à se faire sentir au quatrième trimestre.

La dynamique du livre numérique se poursuit au quatrième trimestre, essentiellement dans les pays anglo-saxons : aux États-Unis et au Royaume-Uni, le livre numérique représente respectivement 20 % et 10 % du chiffre d’affaires Adult trade à fin décembre 2011. En France, le lancement de nouvelles liseuses numériques est intervenu à l’automne, mais n’a pas encore fait décoller le marché de façon significative. »

Catégories : Economie du livre
Tags: ebook, éditeur
Suivez IDBOOX sur Twitter
Suivez IDBOOX sur FaceBook
Suivez IDBOOX sur Google+
Suivez IDBOOX sur YouTube
Suivez IDBOOX sur LinkedIn
Contactez IDBOOX
Abonnez-vous au fil RSS IDBOOX

IDBOOX Mobile

IDBOOX version mobile
© 2010 - 2014 IDBOOX All rights reserved