Abonnez-vous a notre newsletter

Ebooks – Les pirates sont plutôt âgés et riches

14 avril 2017 ·

piratage ebook

Une étude récente s’est intéressée aux profils des pirates de livres numériques.

Les premiers constats sont éloquents, les personnes qui téléchargent des ebooks illégalement sont plutôt riches et plutôt âgés. 

Cette étude a été menée par Nielsen, pour le compte de Digimarc, une solution spécialisée pour lutter contre le piratage.

Voici donc une synthèse de cette étude intéressante qui démontre comment le piratage affecte les revenus des éditeurs.

Des hommes plutôt âgés

Digimarc relève que 41% de tous les pirates adultes ont entre 18 et 29, mais fait être surprenant, 47% d’entre eux se situent dans la tranche des 30 – 44 ans et 13% sont âgés de 45 ans ou plus.

Plus on est riche plus on pirate

Selon les statistiques, 36% des pirates prétendent gagner entre 60k $ et 99k $ par année. Et 29% ont des revenus supérieurs à 100k $ par an.

Dans l’ensemble, ceux qui téléchargent illégalement des ebooks sont éduqués. En effet, 70% d’entre eux ont un diplôme d’étude supérieur.

Globalement, ce profil correspond au profil des lecteurs de livres numériques qui eux ne téléchargent pas illégalement (voir ici)

Les manières de se procurer des ebooks piratés sont diverses 

31% passent par des sites de peer to peer, 30% par des messageries emails ou autre, 27% via des outils tels que Dropbox et un peu plus d’un quart passent par des sites comme eBay.

C’est la fiction qui remporte la palme du téléchargement illégal avec 58%, suivent ensuite les livres professionnels 47% et les livres scolaires 36.

Ces pirates ne sont pas Que des pirates

En effet, cette population encline au piratage achète aussi des ebooks légalement.

42% des sondés déclarent acheter des livres numériques sur des plateformes telles que Kindle Amazon.

32% les achètent directement sur le site des éditeurs. 30% ont souscrit un abonnement, 25% lisent des ebooks empruntés dans les bibliothèques et ¼ vont sur des sites légaux d’ebooks gratuits.

Un manque à gagner important

Pour Digimarc, près de 22% des pirates, grignotent environ 33% du marché pour un manque à gagner estimé à 315 millions de dollars.

Livres du mois

  • Yo-Kai Watch
  • Le guide New York des 1000 lieux cultes
  • Gastronogeek
  • Charlie Hebdo les classiques de la littérature
Suivez IDBOOX sur Twitter Suivez IDBOOX sur FaceBook Suivez IDBOOX sur Google+ Suivez IDBOOX sur YouTube Suivez IDBOOX sur LinkedIn Contactez IDBOOX Abonnez-vous au fil RSS IDBOOX
© 2010 - 2017 IDBOOX All rights reserved