Apple Event : une plateforme d’autoédition vrai ou faux ? - IDBOOX

Abonnez-vous a notre newsletter

Apple Event : une plateforme d’autoédition vrai ou faux ?

4 janvier 2012 ·

IDBOOX_ebooks-ibookstore_couleurApple devrait donner une conférence de presse pour un Spécial Event fin janvier à New York. On sait que cet évènement devrait être placé sous le signe d’iBooks, la librairie de livres numériques (ebooks) et de l’édition. Lundi, la rumeur s’est répandue, Apple préparerait une plateforme d’autoédition pour les auteurs pour contrer Amazon avec KDP et Barnes & Noble avec PUBit. Mark Coker, le CEO de Smashwords, une plateforme de publication et de distribution qui fournit des ebooks à  l’iBookstore d’Apple, n’est pas du tout de cet avis.
Dans un email envoyé à ebooknewser, il explique : « Apple encourage les auteurs et les éditeurs à passer par des agrégateurs [Ndlr : comme Smashwords] . Apple sait qu’ils touchent 30% de commission lorsque les agrégateurs leurs délivrent des ebooks ou quand on achète directement sur sa plateforme [Ndlr : iBooks]. Les livres délivrés par les agrégateurs sont bien plus profitables à Apple car ils savent qu’ils peuvent les acquérir à moindre prix (ils n’ont donc pas besoin d’investir des millions de dollars dans la maintenance et la création d’une plateforme personnelle) ».

L’avis d’un auteur
Nous avons demandé à Marc André Fournier, auteur indépendant et qui vend ses livres numériques sur iBooks ce qu’il pensait de cette éventualité, sa réponse est sans ambage et suscite la réflexion  : « Plate-forme d’auto édition ou non, la tendance est à la suppression des intermédiaires. On le sait depuis le début mais on se voile la face. Pourquoi engraisser des maillons sans valeur ajoutée ?
Même iBooks ou KDP peuvent-être contournés. Si les titres sont relégués dans les limbes du catalogue où réside l’intérêt ? L’auteur peut  directement s’adresser au lectorat via son site ou son blog, c’est là de la pure auto-édition, et le modèle vaut d’être analyser de près. Le vrai problème est  d’être visible pour être lu.
Est-on visible sur le Kindle Store ou l’IbookStore ?
Si oui on lâche 30% ou plus, si non, on mobilise son énergie vers d’autres vecteurs. La satisfaction de l’égo, je suis sur le Kindle Store, passe vite à la trappe pour l’angoisse du : je ne suis qu’une merde ;-)
Le simple fait d’être présent n’est pas suffisant. Pour une succes story  powered by Kindle ou Apple,  il en faut, c’est obligatoire, combien d’autres vont rester sur la route, dans  l’ombre ? »

Alors vrai ou faux ? Seul Apple pourra le dire dans quelques semaines.

Livres du mois

  • Livre audio – X-Files
  • Prix littéraire Grand Témoin
  • Le guide des mamans
  • 60 auteurs
Suivez IDBOOX sur Twitter Suivez IDBOOX sur FaceBook Suivez IDBOOX sur Google+ Suivez IDBOOX sur YouTube Suivez IDBOOX sur LinkedIn Contactez IDBOOX Abonnez-vous au fil RSS IDBOOX
© 2010 - 2017 IDBOOX All rights reserved