Abonnez-vous a notre newsletter

Ebooks : Pour un assouplissement des DRM

21 mai 2012 ·

IDBOOX_Ebooks_DRMLes lecteurs souffrent de la pause de protections anti-piratage sur les livres numériques. Ces DRM sont souvent considérées comme des verrous rassurants pour les éditeurs mais pénalisants pour les lecteurs. Lire en numérique n’est pas toujours aussi évident que lire un livre papier. La liberté de faire ce que l’on veut avec son ebook n’est pas toujours garantie. En outre, les DRM alourdissent le « coût de production » d’un ebook et augmentent le prix de ces ouvrages. Enfin, le vérouillage est assez illusoire puisqu’il est aisé de le retirer.

L’International Digital Publishing Forum (IDPF) se penche sur le problème et tente de trouver le bon compromis, à mi-chemin entre un DRM « pur et dur » et pas de protection du tout.
Pour le moment, un modèle se démarque, le watermarking. C’est une sorte de tatouage apposé sur les ebooks au moment de l‘achat. Certains éditeurs ont fait ce choix et l’exemple le plus retentissant est J.K. Rowling avec sa librairie de livres électroniques dédiés à Harry Potter.

L’IDPF entend trouver une alternative et proposer un standard qui contentera tout le monde. Bill Rosenblatt, expert sur la question du copyright, admet que les éditeurs prennent de plus en plus conscience que les DRM travaillent contre leurs intérêts.

Bill Rosenblatt propose des pistes de réflexion, une sorte de charte qui pourrait définir ces DRM allégés :
– « Les Livres watermarkés  peuvent être partagés entre les lecteurs mais le crack de ce DRM serait considéré comme illégal.
– Les DRM pourrait comporter un mot de passe  qui « pourrait servir à décourager le partage à outrance, en exigeant des mots de passe qui contiendraient des renseignements personnels, comme un numéro de la carte de crédit ou l’adresse mail. »
– Il y aurait des limites dans la possibilité donnée au lecteur de copier ou d’imprimer, ceci pourrait être assimilé au cryptage actuel des fichiers PDF.
– Des règles plus strictes pourraient être appliquées aux bibliothèques  pour les prêts de livres numériques.
– Le lecteur n’aurait pas besoin de connectivité réseau et il pourrait toujours accéder à ses fichiers si une entreprise dépose le bilan.
– Ces DRM n’imposeraient pas des restrictions excessives qui iraient à l’encontre de la loi sur le copyright, comme par exemple, lire un ebook sur plusieurs appareils. »

On l’aura compris cette solution simple et souple a pour objectif de limiter l’impact des DRM tout en ne les supprimant pas totalement. Une solution qui conviendra peut-être à tous, en tous les cas l’IDPF compte en débattre le 8 juin 2012.

Lire d’autres articles sur les DRM et les ebooks.

Source : PaidContent IDPF

Livres du mois

  • Yo-Kai Watch
  • Le guide New York des 1000 lieux cultes
  • Gastronogeek
  • Charlie Hebdo les classiques de la littérature
Suivez IDBOOX sur Twitter Suivez IDBOOX sur FaceBook Suivez IDBOOX sur Google+ Suivez IDBOOX sur YouTube Suivez IDBOOX sur LinkedIn Contactez IDBOOX Abonnez-vous au fil RSS IDBOOX
© 2010 - 2017 IDBOOX All rights reserved