Abonnez-vous a notre newsletter

Procès ebooks – Apple : Si iBooks m’était conté

17 juin 2013 ·

Apple-iBooks-IDBOOXLe procès entre Apple et le DOJ pour déterminer s’il y a eu entente sur le prix des livres numériques est riche en rebondissements. Les témoins se succèdent à la barre. Le dernier en date était Eddy Cue. Il est aujourd’hui Vice President of Internet software and services chez Apple. A l’époque des faits supposés, il était à l’origine du lancement d’iBooks, la librairie de livres numériques et de la mise en place d’iTunes. 

Outre le fait qu’il a témoigné qu’il n’était pas au courant de négociations entre les éditeurs, qu’Apple n’était pas le responsable de l’augmentation des prix des ebooks et qu’avant le lancement d’iBooks l’idée d’un accord avec Amazon avait été évoquée (lire notre article), il a révélé que Steve Jobs ne voulait pas se lancer dans le commerce des livres numériques.

Fin 2009, Steve Jobs n’était pas favorable au lancement d’une librairie en ligne. Il avait rejeté l’idée. Eddy Cue a déclaré : « Steve n’était pas intéressé, […] Steve n’avait jamais estimé que le Mac ou l’iPhone étaient des appareils idéaux pour la lecture. Dans le cas de l’iPhone l’écran était trop petit, et pour le Mac, vous aviez le clavier et l’appareil, et il n’y avait pas la sensation du livre ». 

A l’approche de la sortie de l’iPad, Eddy Cue a relancé l’idée. Il décrit la situation : «  Quand j’ai eu la chance de toucher l’iPad pour la première fois, j’étais complètement convaincu que c’était une grande opportunité pour nous de construire le meilleur lecteur d’ebooks que le marché n’avait jamais vu. […] Je suis alors allé voir Steve et je lui ai dit pourquoi je pensais que l’iPad allait devenir un excellent appareil pour les ebooks ».

Eddy Cue a dû persuader Steve Jobs de se lancer dans cette aventure : « Après plusieurs échanges, il est revenu et il a dit tu sais je pense que tu as raison. Je pense que c’est une bonne idée. Et il a commencé à exprimer ce qu’il voulait faire avec l’iPad  et comment cela pourrait être encore mieux  avec une boutique ».

L’idée a germé en novembre 2009 et l’iPad devait être lancé en janvier. Steve Jobs était d’accord pour entrer dans le monde du livre numérique mais à condition que tous soit prêt pour l’avènement de l’iPad. Steve Jobs a dit à Eddy Cue : «  Nous lançons l’iPad en janvier. Vous pouvez le faire, mais cela doit être terminé pour janvier. Je veux pouvoir faire une démonstration sur scène ».

Eddy Cue a donc travaillé d’arrache-pied pour parvenir à ses fins mais aussi pour une autre raison : « Steve était à la fin de sa vie quand nous avons lancé l’iPad et il était très fier de cela. […] Il travaillait dur pour ça. J’ai cru qu’iBooks allait devenir une composante forte du produit. Les gens allaient l’aimer, nos clients allaient devenir fous à son sujet et celui d’iBooks, et je voulais terminer ça à temps parce que c’était très important pour lui. J’aime terminer ce que je commence et je suis fier quand c’est un succès, mais là cela avait un autre sens pour moi ».

Une elle histoire à l’image du succès de l’iPad et d’iBooks.

Lire d’autres articles sur le procès Apple Ebooks

Source : AllThingsD

Catégories : Infos Ebooks
Tags: , ,

Livres du mois

  • Yo-Kai Watch
  • Le guide New York des 1000 lieux cultes
  • Gastronogeek
  • Charlie Hebdo les classiques de la littérature
Suivez IDBOOX sur Twitter Suivez IDBOOX sur FaceBook Suivez IDBOOX sur Google+ Suivez IDBOOX sur YouTube Suivez IDBOOX sur LinkedIn Contactez IDBOOX Abonnez-vous au fil RSS IDBOOX
© 2010 - 2017 IDBOOX All rights reserved