Abonnez-vous a notre newsletter

Ebooks – Regards croisés sur l’autoédition avec Kobo

13 juillet 2016 ·

Portrait d'écrivain_400x400 IDBOOX.jpg

L’été est là, c’est le moment de lire et de découvrir des livres publiés en dehors des sentiers battus. 

A l’occasion de notre série de l’été dédiée aux auteurs autoédités et baptisée l’ #ETEdesindés (lire les premeiers articles de la série), il était intéressant de croiser les points de vue sur l’autoédition.
C’est pourquoi, vous trouverez sur le blog Kobo et sur IDBOOX deux interviews qui se complètent.

Camille Mofidi, est responsable pour l’Europe de Kobo Writing Life, la plateforme d’autoédition de Kobo qui permet aux auteurs de publier leurs ebooks sur les librairies Kobo et Fnac. Elle accompagne les auteurs dans leurs projets d’écriture et leur démarche de publication, aidée en cela par son expérience d’éditrice.

Elle se prête au jeu des questions réponses. Retrouvez aussi l’interview Ping-Pong sur le blog Kobo d’Elizabeth Sutton.

Camille-Mofidi

Pourquoi avoir créé une section Portraits d’écrivains sur le blog Kobo Writing Life ?

En lançant le blog Kobo Writing Life, l’idée était d’en faire un lieu de rendez-vous pour les auteurs indépendants publiant leurs livres sur la plateforme Kobo Writing Life.

Nous y postons régulièrement des tutoriels à propos du portail, des conseils de publication prodigués par l’équipe KWL ainsi que des retours d’expérience de la part des auteurs autoédités, afin de contribuer à la professionnalisation des auteurs.

Il nous a semblé naturel de dédier une section du blog pour faire connaître les auteurs présents sur Kobo Writing Life : c’est ainsi que sont nés les portraits d’écrivains, dans lesquels ces derniers évoquent leur rapport à l’écriture, leur univers d’auteur, et leurs parcours dans l’autoédition.

Comment se fait la sélection, sur quels critères ?

Le principal critère pour figurer dans la section Portraits d’écrivains du blog Kobo Writing Life est de publier sur la plateforme Kobo Writing Life et d’avoir une démarche de publication professionnelle, c’est-à-dire de publier des ouvrages de qualité.

Peu importe la fréquence de parution, l’antériorité ou le genre de livres publiés : les portraits d’écrivains sont là pour montrer justement la diversité des profils présents sur la plateforme.

Les premiers portraits publiés jusqu’à présent ont d’ailleurs mis à l’honneur aussi bien des auteurs français que québécois. Toutes les voix de la francophonie ont vocation à se retrouver sur le blog Kobo Writing Life et sur nos réseaux sociaux puisque notre compte Kobo France partage chaque nouveau portrait publié sur Facebook et Twitter.

Ce RDV s’inscrit-il dans la durée ? Comment contribuer à installer les auteurs indépendants dans le paysage ?

Le blog a été lancé en avril 2016 et les portraits d’écrivains ont été d’emblée un axe fort. Nous en publions un tous les quinze jours, en alternance avec d’autres articles où nous donnons la parole à des experts susceptibles d’apporter des informations de pointe aux auteurs indépendants. Comme par exemple lorsque Marie, notre libraire Kobo France, a partagé ses bonnes pratiques pour améliorer la visibilité des ebooks sur le site Kobo.

Ce rendez-vous bimensuel s’inscrit entièrement dans la durée puisqu’il s’agit de créer une émulation positive au sein de la communauté. Même si les auteurs indépendants sont très bien organisés et échangent beaucoup entre eux sur les réseaux sociaux, ils ne se connaissent pas forcément tous.

Ces portraits sont là pour permettre aux uns et aux autres de mieux se connaître et, à partir de là, de nouer des relations durables. C’est une réelle source de satisfaction lorsque nous voyons des auteurs laisser des commentaires après la parution d’un nouveau portrait et interagir de la sorte sur le blog Kobo Writing Life.

Vous vous occupez de l’autoédition sur Kobo depuis trois ans en tant que responsable Europe de la plateforme Kobo Writing Life. Quelle est votre vision de l’autoédition à l’heure actuelle ? Comment envisagez-vous son évolution à moyen terme ?

Par rapport à la situation il y a quelques années en France, l’autoédition fait aujourd’hui partie du paysage éditorial et représente un choix libre et assumé de la part de nombreux auteurs.

Je suis convaincue que l’autoédition et l’édition dite traditionnelle peuvent s’apporter beaucoup de choses et se nourrir mutuellement. En ce sens, il est inutile de les opposer continuellement, d’autant que les passerelles entre ces deux mondes se multiplient : les éditeurs repèrent de nouvelles plumes grâce à l’autoédition tout comme les auteurs trouvent de nouvelles formes de collaboration avec les éditeurs par ce biais.

C’est une tendance de fond qui est destinée à se renforcer dans les années à venir et qui s’inscrit dans une dynamique similaire au niveau européen où les succès issus de l’autoédition génèrent d’ailleurs des ventes de plus en plus importantes.

Catégories : Interviews

Livres du mois

  • Phrom Thep
  • Un meurtre princier
  • Astérix et la Transitalique l’album 37
  • Rodin – Le livre numérique du centenaire
Suivez IDBOOX sur Twitter Suivez IDBOOX sur FaceBook Suivez IDBOOX sur Google+ Suivez IDBOOX sur YouTube Suivez IDBOOX sur LinkedIn Contactez IDBOOX Abonnez-vous au fil RSS IDBOOX
© 2010 - 2016 IDBOOX All rights reserved