Abonnez-vous a notre newsletter

Interview – 12-21 un éditeur prolifique qui encourage la lecture numérique

19 juin 2017 ·

ebook François-Laurent-copy-Philippe-Matsas-Opale

12-21 est une maison d’édition atypique au sein du paysage éditorial français.

Jeune maison qui vient de fêter ses cinq ans, elle est un exemple de dynamisme dans le segment du livre numérique. 

En 5 ans, les Editions 12-21 ont publié 3 300 ebooks et vendu 1 million 300 000 livres, fin 2017 le catalogue atteindra les 3450 livres numériques et l’objectif fixé pour fin 2018 est de 3800 ebooks.

Pour revenir sur ce parcours, François Laurent, Directeur Général adjoint d’Univers Poche, explique comment fonctionne 12-21 et analyse dans cette interview l’écosystème du livre numérique.

12-21 est une maison un peu particulière au sein du groupe Univers Poche, quelles en sont les particularités ?

12-21 est tout simplement la 6e maison d’édition créée au sein d’Univers Poche, la petite dernière.

Elle a rejoint en 2012 une maison de littérature populaire qu’on ne présente plus, Fleuve Noir, rebaptisé Fleuve éditions depuis 2015, deux éditeurs de poche, 10/18 et Pocket, leader sur son marché, un éditeur jeunesse incontournable, PKJ et un éditeur de mangas, Kurokawa, aujourd’hui 4e acteur du marché.

12-21 est l’éditeur pure-player numérique d’Univers Poche.

Sa vocation première est d’accueillir à son catalogue tous les titres dont nous avons les droits, c’est-à-dire 100% de la production de Fleuve éditions, une grande partie des titres PKJ et Kurokawa et les titres inédits en poche de Pocket et 10/18.

12-21 possède également les mêmes qualités que ses « grandes sœurs » papier :

– la créativité éditoriale : nous publions aussi des textes inédits ;

– le goût des partenaires : nous proposons aux maisons d’édition qui le souhaitent de coéditer leurs titres en numérique et donc de leur faire profiter de notre expertise sur ce marché. Anne Carrière et Serge Safran éditeur, entre autres, nous font déjà confiance ;

– l’obsession du fonds : comme les éditeurs de poche, nous entretenons et nous employons à faire (re)découvrir et lire un très vaste catalogue ;

– le dynamisme marketing et commercial : opérations promotionnelles originales sur internet et les réseaux sociaux, nombreuses animations commerciales chez les e-libraires, partenariats, etc.

Les Éditions 12-21 fêtent leur 5 ans, quel regard portez-vous sur les 5 années écoulées ?

Les 5 années écoulées ont été palpitantes, faites de découvertes, de projets et de tests, tant sur les plans techniques qu’éditoriaux et promotionnels.

En 2012, le marché de l’édition numérique émergeait à peine : peu de lecteurs équipés, peu de libraires, peu de titres disponibles…

En cinq ans, le marché s’est structuré : stabilisation des formats de livre numérique (adoption de l’epub), offre de supports de lecture variée (tablettes, liseuses, smartphones), construction d’une politique de prix propre au livre numérique et d’une manière de promouvoir le marché…

En cinq ans, chez 12-21, nous avons beaucoup expérimenté :

– côté éditorial : nous avons créé des collections de formats courts (« Les petits érotiques » et « Les petits polars »), publié des feuilletons, des deux-en-un, des intégrales, des livres enrichis (Dessine-moi un Parisien, enrichi de vidéos créées par les élèves de l’école Estienne, Une ombre japonaise, contenant un enregistrement de l’opéra de Puccini Mme Butterfly, Jusqu’à ce que la mort nous unisse agrémenté de 40 photos de paysages de montagne, prises par l’auteur Karine Giébel lors de ses « repérages », etc.), une application de jeu dans l’univers des P’tites Poules, une série d’albums publiés chez PKJ, etc. ;

– côté marketing : nous faisons la promotion de notre catalogue numérique dans tous les types de médias et sur les réseaux sociaux, nous adaptons, quand cela est possible, les couvertures des titres au marché numérique (nous avons même créé des couvertures animées pour deux titres numériques), nous publions des extraits gratuits, etc. ;

– côté commercial : nous réfléchissons beaucoup à notre politique de prix en général et avons testé et testons encore de nombreuses mécaniques promotionnelles, en partenariat avec les e-libraires (baisse de prix temporaires, sélections thématiques, 3 pour 2, etc.).

Il est certain que les 5 prochaines années nous réservent encore de nombreuses surprises et découvertes.

les-ptites-poules-appli-ipad-enfants

Avec ces spécificités, quelles sont selon vous les principaux freins pour le marché du livre numérique en France ? A contrario quels en sont les avantages ?

Il n’existe pas de freins intrinsèques au développement du marché de l’édition numérique en France.

En revanche, il est indéniable que le marché français du livre possède certaines caractéristiques qui font que le numérique se développe à un rythme différent de celui des pays anglo-saxons :

– la loi sur le prix unique du livre (dite loi Lang) : elle encadre la vente des livres papier et des livres numériques et oblige tous les distributeurs à vendre les livres au prix déterminé par l’éditeur.

Elle a empêché certains libraires très puissants de mettre la main sur le marché du livre numérique en imposant leurs règles, comme cela a été le cas aux États-Unis notamment ;

– un réseau de points de vente très dense : en France, le livre est partout, dans les librairies, dans les grandes surfaces spécialisées, en grande distribution, dans les gares, les stations-services, etc.

Un lecteur qui souhaite acheter un livre peut se le procurer assez facilement dans l’un de ces nombreux points de vente.

À l’inverse, les librairies physiques ont pratiquement disparu des centres des villes américaines au cours des quinze dernières années, ce qui explique la place laissée au numérique ;

– un format poche très apprécié par les Français : le marché des livres de poche, peu chers et peu encombrants, reste très puissant chez nous, contrairement aux pays anglo-saxons, où il a énormément perdu.

Ces caractéristiques du marché du livre physique français font que les lecteurs ne sont pas à la recherche d’une solution de lecture alternative.

De plus, nous devons bien reconnaître que passer au livre numérique implique une certaine affinité avec la technologie qui peut rebuter : lire en numérique, c’est se poser des questions sur le format du livre, les DRM, le support de lecture, etc.

 

Cela dit, la lecture numérique dispose également d’atouts très séduisants :

– une liseuse peut contenir plusieurs dizaines de livres : finis les dilemmes avant de partir en vacances, les bagages alourdis et les étagères saturées ;

– la lecture numérique permet d’adapter la mise en page des ouvrages et donc de gagner en confort de lecture : luminosité, contraste, taille du texte et police de caractère peuvent être réglés en fonction de chaque lecteur ;

– les livres numériques améliorent aussi l’accès à lecture à certains publics (handicapés visuels, élèves ayant des difficultés d’apprentissage, etc.).

Chez 12-21, nous sommes persuadés qu’il n’y a pas de concurrence mais au contraire une complémentarité entre les formats et que chaque lecteur peut avoir envie ou besoin selon le moment de lecture et selon le livre de passer d’un format à l’autre.

Chez 12-21 quels sont les livres qui marchent le mieux ? Pourquoi selon vous ?

Aujourd’hui, le marché de l’édition numérique étant encore réduit, un succès numérique s’avère d’abord être un succès papier.

Les titres et les auteurs du catalogue 12-21 qui se vendent le mieux sont les best-sellers papier : Franck Thilliez, Gilles Legardinier, Anne Perry, les séries Hunger Games, Did I mention I love you ou Le labyrinthe, etc.

Bien entendu, l’édition numérique a tout de même ses spécificités : les lecteurs numériques sont souvent de « gros lecteurs », qui voient dans le numérique une façon rapide, économique et pratique de s’approvisionner.

Certains de ces gros lecteurs sont des lecteurs de genre : romance, polar et science-fiction, par exemple.

Les titres de ces segments se vendent donc plutôt bien en numérique. Ainsi chez 12-21, en plus des meilleures ventes papier, voyons-nous figurer dans nos tops des ventes La veuve de Fiona Barton, Losing Hope de Colleen Hoover ou la série Perry Rhodan de K.-H. Scheer, et C. Darlton.

12 21 sergebrussolo ebook

Quels sont vos projets à court et à moyen terme pour votre maison d’édition ?

À court terme, notre objectif est de réussir les lancements de nos inédits :

Next Stop, de Jenny Fischer, notre comédie romantique de l’été en six épisodes, à paraître entre le 8 juin et le 31 août ;

Les dossiers de l’agence 13 de Serge Brussolo : les 4e et 5e titres de cette série de polars mettant en scène une agence immobilière spécialisée dans les appartements et maisons au passé sanglant paraissent en 2017 (Le Manoir de l’écureuil en mars et juin et Le Jardin des guerriers en septembre).

À moyen terme, notre ambition est de continuer à optimiser la complémentarité des formats, c’est-à-dire d’utiliser l’édition numérique pour maximiser la visibilité des titres Univers Poche afin d’en faire des succès.

12-21 est aujourd’hui une composante indispensable dans la stratégie de lancement des titres : prépublication numérique, précommande à prix réduit, publication de contenus inédits pour annoncer la parution des nouveautés, etc. et un vecteur de ventes de plus en plus significatif.

Découvrez le catalogue 12-21 Cliquez ici

 

Livres du mois

  • La dernière des Stanfield Marc Levy
  • Sup de cons la BD noire des écoles de commerce
  • Astérix et la Transitalique l’album 37
Suivez IDBOOX sur Twitter Suivez IDBOOX sur FaceBook Suivez IDBOOX sur Google+ Suivez IDBOOX sur YouTube Suivez IDBOOX sur LinkedIn Contactez IDBOOX Abonnez-vous au fil RSS IDBOOX
© 2010 - 2017 IDBOOX All rights reserved