Interview Chocolapps : des livres numériques enrichis et une road map bien remplie ! - IDBOOX

Abonnez-vous a notre newsletter

Interview Chocolapps : des livres numériques enrichis et une road map bien remplie !

8 février 2012 ·

interview chocoapps IDBOOMichaël Guez est le fondateur de So Ouat, son entreprise vient de changer de nom pour devenir Chocolapps. Cette maison, pure player du livre numérique enrichi pour enfants, a contribué à donner une vraie visibilité aux ebooks interactifs en France et s’affirme en tant que leader du marché ludo-éducatif. M. Guez fait le bilan de l’année 2011 avec nous et nous présente la feuille de route de son équipe pour 2012, notamment le partenariat avec les éditions Fleurus.

So Ouat devient Chocolapps pourquoi ce changement ?

Près de 2 ans après la création de la société, nous abordons un virage dans notre croissance : en plus de l’accélération du rythme des sorties des ebooks, nous amorçons un développement à l’international. C’est pour être lisible et intelligible par tous à travers le monde que nous avons choisi de nous appeler Chocolapps.

Pouvez-vous nous faire un bilan d’activité pour l’année 2011 ?

Nous avons créé 18 applications depuis la création de Chocolapps au rythme presque constant d’une sortie par mois (la société existe depuis Juin 2010). Cela représente plusieurs centaines de milliers de téléchargements, essentiellement sur iPad et la partie livres numériques, plus de 80% de nos ventes.  Aujourd’hui, nous pouvons affirmer que sur le marché du ludo-éducatif, nous sommes leaders en France, non seulement d’un point de vue « catalogue » mais aussi en volume de ventes.

Comment se répartissent les ventes étant donné que vous publiez vos livres applications en plusieurs langues ?

Nous avons commencé par proposer nos apps en français et en anglais. Mais depuis la sortie de Peter Pan, nous avons ajouté plusieurs autres langues. D’ailleurs, l’intégralité de la collection va être mise à jour avant la fin du 1er semestre 2012, avec pas moins de 6 langues en tout (français, anglais, allemand, espagnol, portugais et néerlandais).  Comme toujours,  la mise à jour sera proposée gratuitement à nos clients, et sans supplément de prix pour les nouveaux.
Aujourd’hui, nos ventes sont essentiellement concentrées sur les marchés francophones européens. La France est évidemment notre terrain de prédilection avec environ 70% des ventes … mais d’autres pays commencent à montrer un réel intérêt pour nos productions, notamment les Pays Bas et l’Allemagne.
 

Parlez-nous de votre partenariat avec les Edtions Fleurus, en quoi consiste-t-il ?

Avec Fleurus Presse, nous avions des intérêts communs.
Eux disposent d’une longue expérience dans l’univers jeunesse et possèdent des titres phares comme Abricot par exemple.
De notre côté, nous avons maintenant une réelle expertise sur le marché des App pour enfants et un véritable savoir-faire.
Nous avons donc décidé de nous rapprocher et un accord a été très rapidement trouvé.
Chocolapps va donc éditer une série d’au moins 10 Apps sur 2 ans, en coproduction avec Fleurus.
La première application sera d’ailleurs une adaptation de leur magazine à succès « Abricot ».

Votre maison d’édition est très active, quelle est votre road Map pour 2012 ?

Nous avons prévu de sortir 1 Ebook par mois en 2012. Le dernier, Les aventures de Robin des bois, est d’ailleurs en vente sur l’Appstore depuis le 25 Janvier. De plus, l’intégralité de nos anciens ebooks va bénéficier du nouveau moteur afin de proposer à nos clients, une collection uniforme. Cela passe par l’intégration des nouvelles langues, mais aussi de nouveaux jeux interactifs, d’images cachées… Tout ce qui fait le succès des aventures de Peter Pan, sorti en toute fin d’année 2011
Parallèlement à nos « Ebooks », nous allons proposer très prochainement, une seconde collection. Mais pour le moment, nous n’en communiquons pas le thème. Cela sera annoncé très bientôt.

Quelle est votre position face aux éditeurs traditionnels qui proposent de plus en plus de livres enrichis pour enfants ?

C’est parfait : cela prouve que l’iPad est vraiment destiné à un usage familial ! Plus les gens auront d’applications proposées pour leurs enfants… plus l’iPad entrera dans les familles.
Les éditeurs traditionnels ont mis beaucoup de temps avant de réaliser qu’il fallait s’intéresser aux tablettes. Nous avons d’ailleurs rencontré de nombreux acteurs, au tout début de notre aventure. Mais il était trop tôt pour qu’ils acceptent de nous suivre. Nous avons alors décidé d’y aller seul.
Aujourd’hui, notre position de leadership prouve que nous avons eu raison.  Proposer un livre tel que « Les trois petits cochons » ou «
Pinocchio » est un pari osé sur le marché français, étant donné que Chocolapps les a déjà proposés, avec un énorme succès.

Certains prédisent la mort du livre Application avec l’arrivé d’iBooks Author, qu’en pensez-vous ?

Ce n’est pas le même marché. Aujourd’hui, nos applications « Ebook » vont bien au-delà d’un iBook. L’Histoire est narrée en 6 langues, l’animation est synchronisée avec la narration et il y a de nombreuses scènes totalement interactives, absolument impossible à réaliser avec
iBook Author.

Le fait de n’avoir qu ’une visibilité Web ou virtuelle, est-ce un problème pour vous ou un avantage ?

Notre site web nous permet de présenter l’intégralité de notre collection. Mais notre réelle visibilité se trouve sur l’App store. Nos icones sont « chartées » pour être parfaitement visibles et facilement reconnaissables, rapidement.  Nous venons de nous associer avec un éditeur belge, de livres pour enfants. Pourquoi ne pas envisager une collection papier Chocolapps ?

Allez-vous proposer des livres pour tablettes Android ?

Le Petit Chaperon Rouge devrait bientôt être disponible sur les tablettes Galaxy Tab 2 de Samsung, et ce, en exclusivité sur Android. L’application intégrera directement le « Kid Hub » et sera donc gratuite pour les possesseurs de la tablette. Cette mise à disposition nous permettra de tester le marché Android et de voir si nous continuons par la suite.

L’édition numérique est-elle un pari dangereux?

Se lancer sur ce marché a été un vrai pari. Peu croyait en l’iPad à son annonce. Nous avons su nous lancer rapidement, et proposer une collection riche en 18 mois. Aujourd’hui, le parc d’iPad est bien plus important et de ce fait, les volumes de ventes sont en augmentation, surtout depuis Noël 2011. Nous avons effectué une nouvelle levée de fonds afin d’augmenter notre capacité de production (15 personnes aujourd’hui, 25 en fin d’année 2012). Sans cet apport en numéraire, il est très difficile de produire des applications de qualité, d’organiser la communication, et de les rentabiliser. Même si les volumes de ventes sont en réel augmentation, ils sont encore faibles. L’arrivée d’investisseurs était indispensable.

Next Stop
Catégories : Interviews
Next Stop

Livres du mois

  • Livre audio – X-Files
  • Prix littéraire Grand Témoin
  • Le guide des mamans
  • 60 auteurs
Suivez IDBOOX sur Twitter Suivez IDBOOX sur FaceBook Suivez IDBOOX sur Google+ Suivez IDBOOX sur YouTube Suivez IDBOOX sur LinkedIn Contactez IDBOOX Abonnez-vous au fil RSS IDBOOX
© 2010 - 2017 IDBOOX All rights reserved