Abonnez-vous a notre newsletter

Test de la liseuse Kindle Paperwhite (vidéo)

28 décembre 2012 ·

Kindle-Paperwhite-01-IDBOOXAmazon a fait évoluer son Kindle pour lui adjoindre la fonction de rétro éclairage. Avec le Kindle Paperwhite vous pouvez maintenant lire dans le noir le plus complet. Cet ajout n’est pas la seule nouveauté. L’ensemble des caractéristiques de la liseuse dernière génération d’Amazon ont été revues à la hausse.

Le design du Kindle Paperwhite a été remodelé. La firme de Jeff Bezos a fait disparaître tous les boutons physiques de son reader. Tout se fait désormais à partir de l’écran tactile.

Le reader peut contenir 1 100 ebooks sur les 1,25Go d’espace libre et la bibliothèque de livres numériques peut encore être agrandie avec l’espace Cloud d’Amazon. On accède directement à ses  ebooks stockés dans le cloud ou sur l’appareil depuis la page d’accueil. Le chargement des livres numériques depuis le store Amazon est très rapide. C’est peut-être aussi dû au fait que la plupart d’entre eux sont homothétiques.

L’interface  du Kindle Paperwhite est bien pensée et intuitive. La prise en main est rapide. Après plusieurs petites tapes sur l’écran, on découvre vite toutes les fonctions du reader. Pendant la lecture d’un ebook, deux tapes font apparaître le menu pour tout gérer : la taille de la police, l’espacement des lignes, etc. Quelques gestes sont à apprendre pour utiliser différentes fonctions comme le dictionnaire ou la prise de notes. Un appui long sur un mot affiche sa définition et un appui long puis un déplacement du doigt le long de plusieurs mots fait apparaître un menu avec différentes options : surligner, ajouter une note, partager ou l’accès à Wikipédia et un traducteur en 16 langues.

L’écran e-ink Pearl du Kindle PaperwWhite fait son travail correctement. Les 212 ppi de la dalle de 6 pouces (15 cm) permettent d’afficher un texte net et sans bavure. La différence de contraste entre le Paperwhite et les anciennes versions de Kindle est vraiment saisissante. Il est également très réactif.

Le Kindle Paperwhite ne possède pas non plus de bouton physique pour l’éclairage. La fonction est gérée via l’interface tactile de l’appareil. Une petite ampoule est accessible en permanence en cas de besoin. Un menu déroulant permet de faire varier l’intensité de l’éclairage. Après une heure de lecture dans une pièce sombre en mode éclairage, on ne ressent aucune fatigue des yeux. La luminosité est répartie uniformément sur l’écran. On aperçoit cependant deux petites ombres dans le bas de l’écran qui nuisent à l’homogénéité de l’écran de lecture.

La liseuse a pris du poids par rapport au Kindle Classique. Il fait maintenant 213g en version WiFi contre 170g pour le Kindle. 

Le Kindle Paperwhite n’est pas fourni avec une prise de recharge. Il faudra passer par l’USB ou acheter un chargeur.

Ce lecteur de livre numérique est en rupture de stock en France jusqu’au mois de février. (MAJ : 16/01/2013 : le Kindle PaperWhite est disponible)

Livres du mois

  • Le Petit Robert fête ses 50 ans
  • Thomas Pesquet – 100 photos pour la liberté de la presse
  • Harry Potter – La bibliothèque de Poudlard
  • Des livres qui donnent envie de lire aux enfants Dyslexiques
Suivez IDBOOX sur Twitter Suivez IDBOOX sur FaceBook Suivez IDBOOX sur Google+ Suivez IDBOOX sur YouTube Suivez IDBOOX sur LinkedIn Contactez IDBOOX Abonnez-vous au fil RSS IDBOOX
© 2010 - 2017 IDBOOX All rights reserved