Google et la presse belge, les détails sur l'accord - IDBOOX

Abonnez-vous a notre newsletter

Google et la presse belge, les détails sur l’accord

13 décembre 2012 ·

Presse_numerique_IDBOOXGoogle et les éditeurs de presse belge ont trouvé un accord. Le bras de fer a débuté en 2006. Les éditeurs, représentés par Copiepresse et les auteurs regroupés au sein de la SAJ, reprochaient à Google de violer le droit d’auteur en affichant des extraits de leurs articles mais également de ne pas référencer de manière équitable leurs contenus dans les résultats de recherche et dans Google Actualités. Dans un communiqué, Copiepresse annonce  officiellement la fin de la bataille judiciaire avec le géant de l’internet.

L’organisme précise que grâce à ces accords « les éditeurs de presse francophones belges travailleront en partenariat avec Google afin de générer des opportunités commerciales liées au contenu en ligne ». Pour ne pas donner de faux espoirs aux autres éditeurs de presse comme en France ou en Allemagne, Google n’a pas tardé à détailler les termes de cet accord sur son site Europe en précisant « il est important de noter que nous ne payons pas les  éditeurs belges ou les auteurs pour inclure leurs contenus dans nos services ».

Cet accord rappelle les propos du Vice Président Google en charge du Search lors de l’évènement LeWeb 2012. Il proposait d’accompagner les éditeurs de presse pour développer leur visibilité sur les services Google. En substance, Google va apprendre aux éditeurs belges à utiliser ses services pour optimiser leur trafic et leurs revenus. On peut voir que Google est loin d’être perdant.

Voici les quatre points sur lesquels les deux parties vont travailler ensemble :
– Promouvoir les éditeurs et les services Google : Google va promouvoir ses services sur les médias des éditeurs et les éditeurs vont optimiser leurs campagnes de pub via les solutions Googles comme AdWords pour attirer plus de lecteurs.
– Augmenter les revenus des éditeurs : les deux parties vont collaborer pour faire plus d’argent avec le contenu via des modèles de lecture payants et via des solutions comme AdSense et adExchange.
– Accroitre l’implication des lecteurs : la firme de Moutain View va implémenter sur les sites des éditeurs les outils sociaux Google+, Hangouts et développer des chaines officielles Youtube.
– Augmenter la diffusion des contenus originaux des éditeurs sur les plate-formes mobiles : Google va collaborer avec les éditeurs pour diffuser leur contenu sur les smartphones et tablettes.

Google termine par une petite note adressée aux éditeurs du monde entier : « Plutôt que de continuer à s’affronter sur des interprétations légales, nous avons convenu de laisser derrière nous nos griefs pour collaborer. C’est le même genre de message que nous aimerions envoyer aux autres éditeurs dans le monde. Il est bien plus profitable de travailler ensemble que de se battre. »

Il faut préciser que cet accord concerne quatre éditeurs Le Soir, La Libre, Sudpresse et L’Avenir. Ils seront privilégiés mais qu’en est-il de tous les autres qui nourrissent Google et Google Actu ?

Lire d’autres articles concerant a presse française et Google

Next Stop
Next Stop

Livres du mois

  • Livre audio – X-Files
  • Prix littéraire Grand Témoin
  • Le guide des mamans
  • 60 auteurs
Suivez IDBOOX sur Twitter Suivez IDBOOX sur FaceBook Suivez IDBOOX sur Google+ Suivez IDBOOX sur YouTube Suivez IDBOOX sur LinkedIn Contactez IDBOOX Abonnez-vous au fil RSS IDBOOX
© 2010 - 2017 IDBOOX All rights reserved