4 BD à découvrir - Captain Death - Rêverie - Flesh Empire - The Realm - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Ebooks adultes

4 BD à découvrir – Captain Death – Rêverie – Flesh Empire – The Realm

Ce week-end on vous fait découvrir 4 bandes dessinées publiées chez Casterman.

Notre sélection : Captain Death par Alexis Bacci, Rêverie par Golo ZhaoFlesh Empire par Yann Legendre, et, The Realm (T1 et T2) par Seth Peck (scénario), Jeremy Haun (dessin), Nick Filardi (couleur).

Captain Death par Alexis Bacci

A propos de la BD – Dans son vaisseau spatial, La Mort maintient l’équilibre de l’univers en éliminant les espèces les plus dangereuses. Sa dernière mission, exploser une planète du système solaire nommée Terre, s’est déroulée sans encombre. Sauf qu’une poignée de survivants ont réussi à s’échapper dans l’espace. La Mort se lance à leur poursuite pour finir le boulot et éradiquer totalement la si décevante espèce humaine. Mais particulièrement tenaces, les derniers humains ne se laissent pas faire et échafaudent même un plan pour réussir à lui échapper…

Ce qu’on en pense – Cette petite BD aux couleurs inhabituelles : noir, blanc, orange, marron a été une agréable lecture.

Pleine d’humour, on y découvre la quête désespérée de La Mort de mettre fin à l’espèce humaine.

Les 7 survivants se sont enfuis bien loin dans la galaxie dans une zone de non droit où l’espérance de vie se compte en minutes. La Mort ne peut pas passer à une autre mission tant que celle-ci n’est pas achevée, et RIEN ne l’empêchera d’y parvenir. Très dynamique, ce récit est une véritable course-poursuite entre La Mort et les humains survivants.

Captain Death est très bien écrit et le graphisme est innovant, c’est sans aucun doute un pouce très haut pour cette BD !

Pour lire un extrait ou vous procurer la BD Cliquez ici ou Cliquez ici 

Rêverie 

A propos de la BD – Ce recueil de nouvelles est composé comme le morceau de Debussy auquel il fait référence : une flânerie qui s’annonce douce et légère et qui ouvre régulièrement sur l’ambigu, le bizarre et l’effrayant. À l’image de cet étudiant chinois disparu mystérieusement après être tombé amoureux d’une diplômée d’astronomie, tatouée d’une étoile noire dans le dos. Ou encore de cette jeune femme détachée de tout qui décide de faire appel à une société privée pour organiser son suicide.

Ce qu’on en pense – C’est chelou : Voilà mon ressenti global à la fin de la lecture de cette BD

Cette BD est vraiment très étrange. N’étant pas familier avec l’œuvre de Debussy, je ne savais pas qu’il y avait un lien entre le musicien et ce livre.

Tout au long de la lecture, on se demande ce qui est vrai, imaginé ou rêvé. On nous balade d’histoires en histoires au cœur de Paris, sous le prisme de personnages asiatiques.
Côté couleurs, on est sur du noir, blanc et orange pâle qui donne à l’ensemble de la bande dessinée un aspect de rêve ou de flashback.

Pour lire un extrait ou vous procurer la BD papier ou ebook Cliquez ici ou Cliquez ici 

Flesh Empire

A propos de la BD – Ce monde a pour nom Singularity. Il est contrôlé par un Sénat tout puissant, qui ordonne les existences en stockant la mémoire de chaque résident au sein de DataCenter, une gigantesque base de données. À tout moment, la mémoire des résidents peut être déconnectée, et leur existence effacée à jamais… Décidé à lutter contre cette dictature, le chercheur Ray Zimov développe en secret une matière permettant à chaque résident d’éprouver une sensation jusqu’alors inconnue : le plaisir de la chair…
Inventeur de formes kaléidoscopiques, Yann Legendre repousse les limites du noir et blanc et renvoie le lecteur à des questionnements contemporains : le contrôle social, le Big Data ou encore l’intelligence artificielle…

Ce qu’on en pense – C’EST ULTRA BEAU!

Voilà déjà un constat important à signaler. L’ouvrage a un style que je n’avais pratiquement jamais vu auparavant et une ambiance SF complètement ouf.

On est clairement dans le registre du roman graphique ici et loin de la BD franco-belge à papa. Le synopsis présente très bien l’histoire qui nous attend et elle est passionnante. Une lecture inévitable!

Pour lire un extrait ou vous procurer la BD ou l’ebook Cliquez ici ou Cliquez ici 

The Realm (T1 et T2) 

A propos de la BD – Il y a quinze ans, notre monde a été envahi par les orcs et les gobelins. Depuis, les derniers représentants de la race humaine s’efforcent de survivre dans les ruines ravagées de leur civilisation. Will Nolan, un contrebandier au passé louche, accepte de convoyer un petit groupe de scientifiques vers l’ouest, sans se douter que le maléfique sorcier Eldritch est bien décidé à s’emparer de leur mystérieuse cargaison.

Ce qu’on en pense – Cette BD rappelle indéniablement The Walking Dead. Les zombies sont remplacés ici par des créatures du bestiaire de l’Heroïc Fantasy.

Au travers de ces deux premiers tomes on découvre le groupe d’aventuriers que transporte notre contrebandier. On fait également la connaissance d’un grand méchant assez spécial, une sorte de sorcier badass. On découvre les différents protagonistes qui s’ajoutent de chaque côté des gentils et des méchants. Même si côté gentils, tout n’est pas blanc et beaucoup enferment en eux des mystères.

The Realm est une aventure qui devrait s’étaler sur de nombreux tomes. Donc, attendons de voir vers où cela se dirigera dans quatre ou cinq tomes. Pour l’instant on est surtout sur un placement de décor de l’histoire, des protagonistes et leurs relations. 

Pour lire un extrait ou vous procurer la BD ou l’ebook Cliquez ici ou Cliquez ici 

Envie de lire ? Découvrez d’autres conseils de lecture

Chronique de Guillaume Ghrenassia