L’Été des Indés chapitre 9 – L'édition a aujourd'hui plusieurs visages - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

chris burnett livre memoire brisee
Ebooks adultes

L’Été des Indés chapitre 9 – L’édition a aujourd’hui plusieurs visages

chris burnett livre memoire briseeL’Été des Indés c’est la fenêtre rafraîchissante de l’été pour les amoureux de la lecture et les curieux des mots. 

Chris Burnett va vous accompagner aujourd’hui. Elle s’est livrée à une réflexion intéressante sur l’autoédition et les rapports avec l’édition dite traditionnelle.

Cette auteure aux multiples visages est une expérimentatrice de l’autoédition, très tôt, elle s’est lancée dans l’aventure.

On ne vous dévoilera pas son nom exact mais si vous lisez son livre, et sa tribune vous aurez quelques indices sur cette écrivaine qui gagne à être connue. 

Pour comprendre la démarche du rendez-vous l’Été des indés #EtédesIndés c’est ici 
Passez un bel été !

chris burnett lete des indes idboox

Chapitre 9 Saison 2 – Témoignage de Chris Burnett

Je suis auto-éditée depuis 2011, mais ce mot m’était étranger, J’étais un « monsieur Jourdain » de l’autoédition. Je suis entrée dans un monde qui découvrait l’édition numérique et où l’entraide était possible compte tenu du petit nombre d’auteurs.

L’édition numérique a fait éclater l’autoédition et le nombre d’auteurs présents. Des auteurs sont passés à l’édition traditionnelle, d’autres sont passés de l’édition traditionnelle à l’autoédition, certains sont restés auto-édités et nous en connaissons qui en vivent. Enfin, il y a les auteurs hybrides, ceux qui ont un pied dans l’autoédition et un autre dans l’édition traditionnelle, caractéristique d’une perméabilité prometteuse.

L’édition traditionnelle : rêve de l’autoédité ?

Sur les réseaux sociaux, nombre d’auteurs auto-édités s’interrogent sur les stratégies pour séduire un éditeur ; c’est la promesse qui est faite par des plateformes d’autoédition qui basent leur succès sur cette particularité, cela confine l’auto-édition à une stratégie de contournement et nuit à son image.

L’autoédition, un mot tabou ?

Dans les médias, oui. Et les auteurs connus qui s’y risquent se font vite rappeler à l’ordre et son bannis, ainsi l’auteur sélectionné en 2018 pour le prix Renaudot dont le livre a été exclu de la sélection.

Par ailleurs, la confusion persiste entre autoédition et édition à compte d’auteurs. Même l’expression « auteur indépendant » n’est pas acceptée, ce qui est paradoxal quand on pense que pour la musique, elle ne pose pas de problème. Plus : certains croient encore que l’autoédition est exclusivement numérique.

On pourrait penser aujourd’hui que l’entraide a disparue. C’est la bulle des débuts qui a éclatée en de multiples projets. Plus, nous avons la tête dans le guidon, la promotion personnelle, chronophage, prenant le dessus. De plus, il est faux de penser que le succès des uns nuit au succès des autres.

Des prestataires « dits » d’autoédition se sont développés – or, certains d’entre eux obligent à une cession des droits, ce qui n’est plus de l’autoédition.

Vers une plus grande visibilité ?

Des salons spécialisés se mettent en place, des associations locales, La Ligue des auteurs professionnels accueille les auto-édités.

Leurs livres peuvent être commandés en librairie. Ils se regroupent et mettent en place des projets, parfois avec des associations de lecteurs : salons, recueils collectifs de plus en plus nombreux qui connaissent le succès, blogueurs qui affichent aujourd’hui le fameux badge : « Je lis les auto-édités. »

L’édition a aujourd’hui plusieurs visages et il serait bon de considérer que l’autoédition en fait partie, qu’il s’agit aussi d’un choix assumé, celui de la véritable indépendance ; c’est cette facette-là qui est la moins visible et c’est regrettable.

Vous l’avez peut-être compris, Chris Burnett est un pseudo, si vous souhaitez en savoir plus sur moi, il faut lire mon premier roman.

Découvrez Mémoire brisée de Chris Burnett en version papier ou numérique Cliquez ici 

RDV le 31 Juillet pour un nouvel épisode de l’Été des Indés

Découvrez d’autres témoignages de l’Été des Indés
Consultez notre rubrique dédiée à l’autoédition