Avis de lecture sur 3 romans graphiques à lire dès 11 ans

Conseil de lecture 3 livres pour ados à ne pas manquer Voici une sélection de 3 romans graphiques parus au mois de mars. Ils s’adressent aux ados de 11 à 14 ans. 

Trois livres pour ados à découvrir. Avis de lecture sur : L’espace d’un instant, Le Mystère du lac et I am not Starfire.

L’espace d’un instant, de Niki Smith (Rue de Sèvres)

Résumé

Après avoir sauvé sa professeure d’art d’un assaillant armé à l’école, Manuel Soto doit faire face au Syndrome Post Traumatique. Pour lutter contre son anxiété, il utilise l’appareil photo de son téléphone portable pour trouver les points d’ancrage qui lui permettent de garder les pieds sur terre. Ses journées sont monotones et solitaires, jusqu’à ce que dans le cadre d’un projet scolaire, il fasse équipe avec ses camarades de classe, Sebastian et Caysha. À leur contact, le jeune collégien qui découvre la campagne, s’ouvre à la beauté de la nature et finit par y trouver le réconfort dont il a besoin…

Pourquoi le lire

L’espace d’un instant approche des thèmes forts comme le traumatisme et la résilience. Grâce au trait fin et expressif de Nikki Smith, le roman graphique aborde de manière très réaliste – mais toujours délicatement – ces moments difficiles. Les tons sont essentiellement chauds et rappelant le Kansas, où se déroulerait l’histoire (et dont s’inspire Nikki Smith).

La façon dont sont décrites les attaques de panique et le syndrome post-traumatique de Manuel contraste efficacement avec le reste de l’histoire : toute la couleur disparaît, donnant un sentiment d’oppression et de panique qui est facilement reconnaissable par le lectorat. Par le biais d’un projet artistique, et son association avec Sebastian et Caysha, Manuel va guérir. Petit plus : une ébauche de relation queer se distingue si vous êtes particulièrement attentifs. Un « must read » destiné à tous et toutes.

À partir de 13 ans Pour lire un extrait ou vous procurer le livre Cliquez ici ou Cliquez ici 

Le Mystère du lac, de Jason Pamment (Jungle)

Résumé

Iris, 13 ans, a soif d’aventures et ne rêve que de quitter la minuscule ville de Bugden, où il ne se passe jamais rien ! Sam, son meilleur ami, se plaît plutôt bien dans sa petite ville calme. Mais lorsque la rivière locale s’assèche brutalement, les amis sont amenés à faire une découverte qui dépasse tout ce qu’Iris a pu lire : une ville cachée et une histoire d’amitié oubliée. Iris et Sam pourront-ils découvrir la vérité à temps pour maintenir leur propre amitié à flot, ou l’histoire se répétera-t-elle et les séparera-t-elle à jamais ?

Pourquoi le lire

La couverture m’a d’emblée attirée, et la lecture du « Mystère du lac » ne m’a pas déçue. Elle propose une belle histoire d’amitié combinée à une part de mystère et d’aventure – le tout avec une touche de fantasy.

Jason Pamment a un trait rond et doux (très « cartoon ») qui dépeint parfaitement l’atmosphère de la petite ville de Budgen, tout comme l’utilisation d’une palette de couleurs dominée par le bleu et le violet. Une jolie lecture très agréable. J’aurai aimé que l’auteur plonge plus profondément encore et développe plus encore certains fils scénaristiques (concernant Iris).

À partir de 12 ans Pour lire un extrait ou vous procurer le livre Cliquez ici ou Cliquez ici 

I am not Starfire, de Mariko Tamaki et Yoshi Yoshitani (Urban Link)

Résumé

Si Starfire est grande, belle, brillante, et héroïque, sa fille âgée de 17 ans n’est pas du tout comme elle. Mandy se teint les cheveux en noirs, déteste tout le monde sauf son meilleur ami et sa charmante camarade de classe Claire, et surtout elle n’a pas de pouvoirs. Et depuis qu’elle s’est enfuie de son test d’admission à l’université, les problèmes s’enchaînent… Aussi, lorsque quelqu’un du passé de Starfire refait surface, Mandy doit faire un choix : abandonner avant même que le combat ait commencé ou faire un pas en terrain inconnu et tout risquer pour sauver sa mère.

Pourquoi le lire

I am not Starfire raconte de manière décalée et colorée la vie de la fille de Starfire – Mandy… qui pourtant ne porte que du noir. On trouve beaucoup d’humour dans la plume de Mariko Tamaki, et j’ai apprécié la présence de personnages LBFTQIA+ sans que l’autrice n’en fasse une tonne.

Yoshi Yoshitani a un trait que j’adore – ses illustrations sont magnifiques (pour autant, je ne suis pas fan en BD). « I am not Starfire » est une histoire, comme souvent dans la collection Urban Link, qui insiste sur l’importance d’être soi et de trouver son chemin. Le scénario reste un peu simple mais le tout est divertissant.

À partir de 11 ans Pour lire un extrait ou vous procurer le livre Cliquez ici ou Cliquez ici
Trouvez d’autres lectures pour les ados ici