La Fleur de la sorcière, un conte initiatique pour grandir et trouver son chemin - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

ebooks, livres et applis enfants

La Fleur de la sorcière, un conte initiatique pour grandir et trouver son chemin

 

la-fleur-de-la-sorciere-livre-1La Fleur de la sorcière d’Enrico Orlandi vient de sortir en librairie, et c’est une petite pépite (italienne) éditée par 404 Editions.

Véritable conte initiatique, il n’est pourtant pas destiné uniquement aux plus jeunes.

La couverture de La Fleur de la sorcière donne un aperçu du style de l’auteur : un dessin franc, très anguleux avec juste ce qu’il faut de détails – un style assez cartoon.

Le trait d’Enrico Orlandi fait ressortir les émotions des personnages, et les couleurs semblent toujours être utilisées pour faire passer un message (différentes ambiances pour les différents lieux, séquences souvenirs, combat final, etc.).

Le découpage, quant à lui, est vraiment très particulier de par sa régularité. Carré, avec un côté monotone qui n’est pourtant pas du tout présent dans le scénario.

Résumé La Fleur de la sorcière

Voici l’histoire d’une quête, celle de Tami, né très loin dans le sud. Dans son village, tous les garçons sont exilés lorsqu’ils atteignent l’âge de dix ans. Ils abandonnent leurs foyers et partent… Ils ne sont autorisés à revenir qu’une fois devenus des hommes. Mais dans sa quête, Tami déclenche par inadvertance une querelle entre les villageois qui l’abritent et le démon Yabra. Quand le conflit prendra fin, Tami devra choisir entre faire ses preuves en tant qu’homme ou protéger les villageois qu’il a apprit à aimer.

Apprentissage

Dans La Fleur de la sorcière, on suit donc le jeune Tami dans sa quête : celle de devenir un homme. L’univers du comics est bien construit, très riche (personnages, backgrounds, intrigues variées…).

Il est question d’amitié, de solidarité mais aussi de courage et de confiance (en soi, en l’autre). On aborde, finalement, la question du développement personnel.

Les touches d’humour sont également très appréciables. Les personnages sont attachants et l’histoire, dans sa globalité, nous touche.

L’auteur propose dans « La Fleur de la sorcière » une aventure poétique sur le fait de grandir et de trouver « son chemin »… Mais aussi, sur le fait qu’il faut pas chercher grandir trop vite ! Dynamique et fluide à la lecture, on comprend vite le message, et même si celui-ci est quelque peu prévisible, on apprécie ce moment du début jusqu’à la fin. Découvrez la bande annonce
Pour vous procurer le livre papier ou ebook ou lire un extrait Cliquez ici ou Cliquez ici
D’autres idées de livres pour les ados ici