Winterwood : la forêt des âmes perdues - Ambiance inquiétante et tempête de neige - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

ebooks, livres et applis enfants

Winterwood : la forêt des âmes perdues – Ambiance inquiétante et tempête de neige

winterwood livreL’autrice Shea Ernshaw avait déjà beaucoup fait parler d’elle avec la parution de son premier roman au printemps 2019 : « The Wicked Deep – la malédiction des Swan Sisters » (également aux éditions Rageot). 

À l’automne dernier, l’éditeur a publié la version française de Winterwood, une lecture parfaite pour Halloween, ou pour l’hiver, puisque c’est à cette période que se déroule le roman.

Les bois de Wicker Woods sont anciens et étranges. Depuis des générations, les sorcières de la famille de Nora, les Walker, s’y rendent les soirs de pleine lune pour retrouver des objets disparus.
Mais une nuit, Nora y trouve Oliver, en hypothermie, à peine en vie, alors qu’il avait disparu deux semaines plus tôt du camp de redressement de l’autre côté du lac, le Jackjaw Lake.  

L’émotion, l’angoisse des événements étranges, l’espoir

Winterwood est un roman dont l’histoire se devine, mais qu’on apprécie pour son ambiance. Tout comme The Wicked Deep, la sorcellerie est au cœur du récit de “Winterwood”. Cette fois, plutôt que la mer, c’est la forêt qui est mise en avant ; l’autrice la traite d’ailleurs au même plan que ses personnages centraux : Nora, Oliver, ou encore Suzy, l’amie que Nora accueille chez elle pendant la tempête.

Malgré quelques répétitions (l’insistance de Nora sur son manque de pouvoirs, l’exclusion des sorcières Walker…), et la romance un peu « facile », “Winterwood” donne l’impression de rentrer dans un monde mystérieux. Coupés du monde par la tempête de neige, les personnages tentent de percer le mystère qui les entoure et évoluent dans un semblant de huit-clos. On ressent d’autant plus la solitude de Nora et Oliver. Shea Ernshaw a ce don de faire passer l’émotion, l’angoisse des événements étranges, l’espoir… par une écriture poétique et mélancolique. Ceci dit, si vous n’aimez pas les longues descriptions poétiques, vous en souffrirez un peu, puisque l’action en elle-même est limitée.
Parfois doux, parfois sombre, “Winterwood” est avant tout une lecture à choisir pour son atmosphère.

L’objet-livre est soigné ; une jolie pépite à mettre dans sa bibliothèque.
Lecture conseillée aux 12 ans et + 

Pour vous procurer le livre ou lire un extrait Cliquez Amazon  Fnac   

Découvrez d’autres lectures pour enfants et ados dans note rubrique