4 BD à lire avec de l'espionnage, un braquage, de la philosophie mystique, de la sorcellerie - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

4 BD à lire et dévorer ce week-end
Livres, BD, Manga, Comics

4 BD à lire avec de l’espionnage, un braquage, de la philosophie mystique, de la sorcellerie

4 BD à lire et dévorer ce week-endOn a lu 4 BD des éditions Glénat. Partons ensemble dans l’au-delà, un nouveau genre d’agent du renseignement, dans un braquage qui tourne mal et dans une version beaucoup plus mature qu’à l’accoutumée de Sabrina l’apprentie sorcière. 

L’agent T1 par Mathieu Gabella au scénario et Fernando Dagnino au dessin (glénat bd+izneo)

A propos de la BD

Et si la sorcellerie existait bel et bien ? Si nos croyances, superstitions et légendes n’en étaient pas ? C’est ce que découvre Rhym, jeune lieutenant des stups, lorsqu’elle se retrouve confrontée à l’impossible.

En pleine surveillance d’un deal dans le métro, alors qu’un suspect tue son indic comme par magie et plonge toute la station dans la folie à l’aide d’une simple poignée d’herbe, Rhym s’en sort miraculeusement indemne. Elle ne le savait pas mais elle est une sorcière.

Et elle va soulever l’intérêt d’une unité bien particulière des services secrets français. Un groupe d’agents spéciaux qui, comme les criminels qu’ils traquent, maîtrisent l’art de la sorcellerie… 

Ce qu’on en pense

J’ai beaucoup aimé ce récit très original qui mêle deux univers, de base très intéressants et qui, une fois cumulés, s’avèrent être en parfaite harmonie.

On a ici la rencontre entre deux mondes mystérieux, intrigants et attractifs pour l’esprit du grand public : le renseignement intérieur et l’espionnage avec la DGSI dans un premier temps et l’univers du vaudou et mystique dans un second temps.

On va ainsi découvrir un tout nouveau genre d’agent du renseignement grâce aux compétences supplémentaires permises par le mysticisme et la sorcellerie.

Ici les armes traditionnelles sont secondaires pour parvenir à capturer des ennemis d’un genre nouveau. Leur atout principal pour venir à bout des enquêtes se cachera dans les sortilèges et autres artefacts magiques.

Une très agréable surprise et une recommandation de lecture sans souci.

Cliquez sur ce lien ou sur ce lien pour acheter la BD

Sweet Home – scénario Sébastien Viozat et dessin Kieran (glénat BD+izneo)

A propos de la BD

Zack, Sally et Ethan ont une spécialité : attaquer les fourgons de banque. Mais leur dernier braquage a mal tourné et l’un d’entre eux a écopé d’une balle dans le ventre.

Pourchassés par la police et trahis par Zack, Sally et Ethan fuient dans les hauteurs de Mulholland Drive et n’ont d’autre choix que de trouver refuge de force dans la superbe villa des Campbell.

Mais si, en apparence, cette famille a tout du bon petit foyer de bourgeois américains, le couple de gangsters va vite s’apercevoir que quelque chose cloche ici. Et si le véritable danger était à l’intérieur ?

Ce qu’on en pense 

Le récit démarre sur les chapeaux après un casse réalisé par une bande de braqueurs. Cependant, l’histoire va peu à peu prendre une tournure inattendue lorsque l’un d’eux se retrouvera blessé et devra se réfugier dans une maison avoisinante occupée par ses propriétaires.

Si le postulat de base, est somme toute, assez standard. Les découvertes que nous ferons par la suite de l’histoire apporteront beaucoup plus de piment et d’énergie à la BD qui offrira ainsi un joli one-shot richement dessinée et coloriée. 

Là encore, c’est une validation sans souci pour ma part.

Cliquez sur ce lien ou sur ce lien pour acheter la BD

Un air de gravité par Philippe Foerster (glénat BD+izneo)

A propos de la BD

Dans le monde de l’éternel repos, les ayant-étés vivent dans des immeubles taillés dans d’immenses visages de pierre dignes de l’île de Pâques, au sein d’une cité lugubre nichée sur les berges du Styx.

C’est dans ce monde sombre et étrange que notre narrateur – le lecteur reconnaîtra sans peine l’alter-ego de Jean-Paul Sartre – nous emmène pour un voyage aux frontières des idées et de l’existentialisme.

On y croise Nietzsche qui parle comme Zarathoustra, Dante pas vraiment divinement comique et tout un tas de créatures que n’aurait pas renié son enfer.

On rit (un peu) et on philosophe (beaucoup) en refaisant le monde aux côtés des grands de ce monde, entre petites chroniques du quotidien décalées et profondes réflexions philosophicomiques.

Ce qu’on en pense

On a ici une histoire qui nous est racontée depuis un au-delà qui ne serait pas vraiment un enfer mais pas vraiment un paradis non plus.

Une chose est certaine en tout cas, tous ceux qui sont présents dans cette zone sont morts. Nous allons suivre un étrange bonhomme ayant des difficultés à s’exprimer correctement et qui nous racontera les vies et surtout les morts de plusieurs des habitants de ce monde.

On retrouvera des récits complètement abracadabrantesques mais aussi très drôles et très noirs. Très belle maîtrise des mots et des préceptes philosophiques (l’un des habitants avec qui notre héros discute étant Zarathoustra).

Très agréable moment de lecture passé avec cette BD. 

Cliquez sur ce lien ou sur ce lien pour acheter la BD

Les nouvelles aventures de Sabrina T1 par Roberto Aguirre-Sacasa scénario et Robert Hack dessin (glénat)

A propos de la BD

À l’aube de son seizième anniversaire, la jeune sorcière Sabrina Spellman se retrouve à la croisée des chemins, obligée de choisir entre un destin astral et une vie tranquille avec son petit-ami bien mortel, Harvey.

Mais madame Satan, une ennemie mortelle de sa famille, fait son apparition à Greendale, les yeux rivés sur notre jeune sorcière…

Sabrina est-elle capable de lui faire face, ou sa carrière de sorcière va-t-elle se terminer précipitamment – en même temps que ses études ?

Ce qu’on en pense

Dans cette BD on est bien loin de la gentille Sabrina qu’on a pu connaître en dessin animé ou en série il y a quelques années sur la télévision française.

Ici, les sorcières sont de véritables disciples de Satan. Le cannibalisme et le sacrifice d’animaux sont monnaie courante dans cet univers.

Style graphique pur comics américain, l’histoire de ce tome pilote est vraiment très intéressante. On nous plonge dans les seize premières années de la vie de Sabrina et accompagnée de ses tantes. On nous expliquera également pourquoi ses parents biologiques ne sont pas présents dans sa vie.

Jeune lycéenne de 15 ans (bientôt 16), elle est tiraillée entre ses hormones qui la travaillent et sa vie secrète de sorcière aux pouvoirs naissants.

Cette aventure bien plus sombre que d’habitude pour Sabrina (et son chat parlant Salem, ne l’oublions pas), était vraiment très intéressante à découvrir. 

Cliquez sur ce lien ou sur ce lien pour acheter la BD

Envie ce lire ? Consultez notre rubrique