4 BD à lire ce week-end sous la couette - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Livres, BD, Manga, Comics

4 BD à lire ce week-end sous la couette

4 BD à lire ce week-endOn vous propose de découvrir 4 BD à lire ce week-end sous la couette. Il y en a pour tous les goûts avec de la politique, une chronique sociale, un road trip et une plongée dans l’univers carcéral. 

A vous de choisir ou de tout lire. 

L’enfant ébranlé par Tang Xiao (Kana)

A propos de la BD

Yang Hao, 10 ans, partage son temps entre l’école et les inévitables compositions à rédiger, ses copains, avec qui il joue aux jeux vidéo, et sa vie à la maison. Yang Hao est à l’âge où l’on fait des choses dont on n’est pas toujours fier et dont on aimerait se repentir. L’âge où l’on fait des rencontres que nos parents n’apprécient guère.

Son père, absent depuis de long mois pour son travail, est enfin de retour à la maison. Ce père qui va venir le chercher après les cours, celui qui va le protéger des plus grands, celui qui va le comprendre…

Du moins, c’est ce qu’imaginait Yang Hao. Mais les choses vont prendre une autre tournure. Une dernière rédaction, avec pour thème « décrivez votre père » va être l’occasion pour Yang Hao de se confronter à la réalité.

Faire descendre de son piédestal son père pour s’en construire un « idéal » fait de ses rencontres. Yang Hao va tout simplement grandir. 

Ce qu’on en pense

Récit touchant d’environ 400 pages, on découvre dans cette œuvre la relation entre un père et son fils. Il met en évidence l’image parfois faussée qu’on peut s’en faire jusqu’à ce qu’on ouvre les yeux pour découvrir la vérité. On va assister à une tranche de vie de ce gamin aux fréquentations et à l’attitude changeantes.

On pose également le regard sur les parents idéalisés à travers les yeux du fils ou dans le concret comme avec les parties de jeux d’argent du père.

Que ce soit le harcèlement, la cupidité, les mauvaises fréquentations, la confiance aveugle, de nombreux thèmes sont abordés dans cette BD chinoise.

Une intéressante lecture.

Cliquez sur ce lien ou sur ce lien pour acheter la BD

Homo Politicus par Thibaut Soulcié au dessin, Nena au scénario et Philippe Dry à la couleur (Fluide Glacial)

A propos de la BD

Ministre du travail déchu, Henri-Xavier de Lapègre va devoir faire ce qu’il déteste le plus : travailler ! 

Henri-Xavier de Lapègre se voit éjecté de son ministère pour une bête histoire de notes de frais. Alors, en tant qu’ancien ministre du travail, il compte montrer l’exemple à ces feignasses de français et s’inscrit à Pôle emploi… En quelques jours, il va se retrouver en situation de boulanger, serveur, facteur et… gréviste. 

Ce qu’on en pense

Comme sait si bien le faire Fluide Glacial, la maison d’édition nous a pondu une nouvelle histoire satirique sur la thématique de la politique. On y voit des références évidentes à des actions de personnalités tels que Jean-François Copé ou François Fillon.

La classe politique ne sera très certainement pas un fan inconditionnel de cette œuvre. A l’inverse, l’humour populaire appuyé séduira certainement plus ceux dont le cœur balance du côté des gilets jaunes.

Une petite œuvre assez drôle qui fera sourire le temps de sa courte lecture. 

Cliquez sur ce lien ou sur ce lien pour acheter la BD

Hit the road par Dobbs au scénario et Khaled au dessin (Glénat BD)

A propos de la BD

Deux destins. Une seule ligne droite comme échappatoire.

Fin des années 1960, Nevada. Vicky la tatouée déambule dans les rues de Reno à la recherche d’une clinique d’avortement clandestine. Clyde le taciturne sort de prison, pour manger son premier repas d’homme libre en compagnie de son frère. Ils ne se connaissent pas mais ont un point commun : Granny, matriarche de la plus puissante famille de gangsters du comté. Vicky a une mallette à lui rendre.

Clyde, une revanche à lui prendre. Deux personnages que le destin va faire s’entrechoquer dans un road trip sanglant à travers les routes sans fin de l’Ouest américain.

Durs à cuire, beautés venimeuses et fusillades mortelles pour un récit sec et brûlant comme un whisky frelaté.

Ce qu’on en pense

Cette BD de 48 pages est un véritable road trip (comme son nom l’indique) à travers le Nevada aux Etats-Unis. L’œuvre pourrait très clairement être adaptée en film tant elle est présentée comme une création audiovisuelle qui aurait été figée sur le papier.

De par son format, la lecture se fait de manière très dynamique et rythmée offrant une action constante. Scénario et dessins de qualité font de Hit The Road une lecture que je ne peux que vous recommander pour les amateurs du classique 48 pages. 

Cliquez sur ce lien ou sur ce lien pour acheter la BD

Silencio par Waxx et Germain (Glénat BD) 

A propos de la BD

Le Basket est sa porte de sortie. 1990, alors que le soleil californien lézarde ses murs de béton armé, le pénitencier du comté de Los Angeles accueille un nouvel arrivant.

Grand, élancé, tatoué, chevelu, le jeune homme entre de plain-pied dans l’un des plus cruels établissements carcéraux du pays. Aussi causant qu’un macchabé, aussi appétissant qu’un danseur étoile, le jeunot a tout pour se faire dessouder le premier soir, devenir le souffre-douleur des matons ou le favori des brutes du mitard.

Son nom ? Peu importe. La raison de son emprisonnement ? Qui s’en soucie ? Ici, personne ne vient donner d’explications et encore moins en demander. Une seule chose attire l’œil du « nouveau » : le terrain de Basket. Si le combat pour la survie de notre héros se joue sur le terrain, sa rédemption n’est pas forcément le trophée de la victoire.

Un récit poignant où le Basket sert de chemin vers la rédemption.

Ce qu’on en pense

J’ai bien aimé cette œuvre axée autour du mystérieux personnage de Silencio, ce jeune homme muet et qu’on découvre en prison. L’ensemble de la BD tourne autour du monde du basketball et des rivalités de gangs en prison dans lequel il sera pris malgré lui.

Tout au long de la lecture, on va en apprendre davantage sur l’identité de Silencio, ses origines, la raison de son absence de voix et puis surtout l’explication sur son incroyable résistance à la douleur.

Au cœur de cet univers carcéral, on va voir l’importance du basketball et l’influence que cela dégage au sein des prisons via les tournois internes et puis surtout externes.

Une BD intéressante au style graphique qui m’a bien plu. 

Cliquez sur ce lien ou sur ce lien pour acheter la BD

Toutes ces BD sont également disponibles sur Izneo.