5 BD à lire : des légendes de la musique, des faits historiques ou encore des galères d'ados - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

4 BD et 1 manga à lire absolument ce week-end
Livres, BD, Manga, Comics

5 BD à lire : des légendes de la musique, des faits historiques ou encore des galères d’ados

4 BD et 1 manga à lire absolument ce week-end

Nous vous avons préparé un mélange de BD et de manga à lire sous la couette ce week-end pour se cultiver et avoir peur.

Le programme est chargé et très varié. On vous parle exorcisme, légendes de la musique, faits historiques et galères adolescentes. 

The devil of the gods T1 par Tsukasa Saimura au scénario et Kozo Takahashi au dessin (Glénat Manga)

A propos de la BD

Un homme poignarde seize personnes dans le métro de Tokyo. Ce sera le point de départ d’une série d’incidents mystérieux… Renji Amamiya est attaqué par Toriko, une prostituée dont il est amoureux, mais il est sauvé in extremis par le père Mitakura, exorciste de renom qui lui révèle l’existence des démons…

Ce qu’on en pense

Ce manga assez gore va proposer une histoire d’exorcisme dans un Japon moderne. Notre jeune héros amoureux d’une escort girl / prostituée va tout faire pour libérer sa bien-aimée du démon.

Il pourra compter sur un prêtre exorciste pour l’aider dans sa quête. L’histoire est assez originale pour le format manga japonais et ce tome pilote pose les bases d’une aventure intéressante. Curieux de voir vers quelles voies va partir le récit.

Cliquez sur ce lien ou sur ce lien pour acheter le manga 

Jimi Hendrix : requiem électrique par Mattia Colombara et Gianluca Maconi (Graph Zeppelin) 

Ce qu’on en pense

Cette BD ne relate évidemment pas tout de la vie d’Hendrix. Elle a pour vocation d’être universelle et compréhensible par les néophytes de l’histoire du mythique guitariste.

Les plus passionnés connaîtront probablement l’ensemble des éléments présents dans l’histoire mais pour les autres comme moi, on va découvrir la vie et la mort de l’artiste membre du « club des 27 ».

Visuellement très beau, on retrouve l’essentiel des moments clés de la vie d’Hendrix avec une légère part de fantaisie grâce à une vision depuis l’au-delà. 

Cliquez sur ce lien ou sur ce lien pour acheter la BD dispo en ebook et sur izneo

Horace o désespoir – Tome 01 : Horace, ô désespoir par Madaule (Fluide Glacial) 

A propos de la BD 

Horace ! O désespoir ! Jeunesse ennemie ! N’ai-je donc peu vécu que pour cette infamie ? Ou comment Horace, l’ado, va s’en sortir dans un monde de plus en plus déboussolé. Avec d’un côté des parents en pleine crise de la quarantaine, et de l’autre des choix qu’on lui demande de faire pour un futur de plus en plus incertain et imprévisible. Horace doit résoudre l’équation suivante : comment se chercher dans un monde perdu ? 

Ce qu’on en pense

Cette BD est un recueil de strips de 4 cases à l’humour facile et efficace autour d’un jeune ado qui vit chez ses parents. On retrouve des situations assez classiques mais dans l’ensemble, comme avec la majeure partie des productions de Fluide Glacial, on rit gaiement et régulièrement. (Aussi dispo chez Izneo)

Cliquez sur ce lien ou sur ce lien pour acheter la BD

Love me please : Une histoire de Janis Joplin (1943-1970) par Nicolas Finet, Christopher et Degreff (Marabulles) (izneo)

A propos de la BD

Quatre ans et à peine quatre disques pour écrire une légende. Surgie comme une météorite dans le ciel psychédélique des sixties et fauchée en pleine gloire, Janis Joplin, première rock star féminine, n’aura survécu ni à ses rêves ni à ses addictions.

Cinquante ans plus tard, l’odyssée bouleversante de la petite Texane en mal d’amour nous touche en plein coeur.

Ce qu’on en pense

Tout comme Hendrix, on nous offre ici un récit biographique sur la vie très mouvementée de Janis Joplin. Elle aussi est une malheureuse membre du « club des 27 ».

Dans cette œuvre on va croiser une quantité grandiose d’amants et amantes, de drogues et d’alcool entre deux passages musicaux.

J’avoue ne pas être très familier avec cette artiste et encore moins avec la vie qu’elle a menée à l’époque du Summer of love. J’ai découvert énormément d’histoires et anecdotes sur celle-ci grâce à cette BD.

Bien évidemment, il est indispensable de lancer l’écoute des titres de l’artiste sur Spotify après la lecture de l’œuvre. Un ouvrage qui devrait plaire sans nul doute aux amoureux de la musique. 

Cliquez sur ce lien ou sur ce lien pour acheter la BD

Kent State, quatre morts dans l’Ohio par Derf Backderf (çà et là)

A propos de la BD

Après l’autobiographie (Mon Ami Dahmer) et l’autofiction (Trashed), l’auteur américain Derf Backderf réalise un magistral documentaire historique sur les années 1970 et la contestation contre la guerre du Vietnam.

Kent State relate les événements qui ont mené à la manifestation du 4 mai 1970 et à sa violente répression sur le campus de cette université de l’Ohio. Quatre manifestants, âgés de 19 à 20 ans, furent tués par la Garde nationale au cours de cette journée.

Cet événement marqua considérablement les esprits et provoqua des manifestations gigantesques dans tout le pays avec plus de quatre millions de personnes dans les rues, marquant un retournement de l’opinion publique sur l’engagement américain au Vietnam.

Derf Backderf, avait 10 ans à l’époque des faits. Il a vu des troupes traverser sa ville en 1970, et il a été profondément marqué par la répression sanglante de la manifestation du 4 mai. Dans Kent State, il brosse le portrait des étudiants qui seront tués au cours de la manifestation ainsi que celui d’un membre de la Garde nationale.

Sa description détaillée de la journée du 4 mai 1970, montre comment l’incompétence des responsables locaux a débouché sur une véritable boucherie.
Derf Backderf a consacré trois ans à la réalisation de Kent State, il a réalisé un véritable travail journalistique et interviewé une dizaine de personnes ayant participé à la manifestation.

Kent State est un récit extrêmement prenant, poignant, une leçon d’histoire et une démonstration implacable de l’absurdité de l’utilisation de la force armée pour contrôler des manifestations.

Ce qu’on en pense

Backderf est un auteur que j’adore pour ses BD Trashed, Mon Ami Dahmer et Punk rock et mobile homes. J’avais moins aimé le recueil de strips True Stories mais désormais on trouve ici un nouveau récit complet et biographique. En tant que français cette histoire meurtrière nous est complètement inconnue.

Dans Kent State, on se replonge à l’époque de la guerre du Vietnam qui s’éternise ce qui ne plait pas franchement au corps étudiant.

La BD n’est pas forcément facile à suivre avec le large spectre de personnages qui nous est présenté : étudiants, militaires, agents infiltrés, politiques, responsables universitaires, leaders étudiants extrémistes, partis étudiants plus ou moins modérés et j’en oublie probablement.

On retrouve en tout cas le style de dessin si unique et que j’affectionne de Backderf dans cette BD.

Sans surprise, on apprend que beaucoup de choses ont été cachées par les autorités et que plusieurs personnes de haut rang s’accusent mutuellement pour se retirer la responsabilité du drame.

Bref, on a ici un très bon récit historique proposé sous le trait mythique de Backderf et hautement documenté (à la fin, de nombreuses pages décrivent chaque événement relaté dans la BD). 

Cliquez sur ce lien ou sur ce lien pour acheter la BD

Envie de lire ? D’autres idées ici