Chroniques - Trois BD Glénat à découvrir - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Chroniques de 3 BD de chez Glénat
Livres, BD, Manga, Comics

Chroniques – Trois BD Glénat à découvrir

Chroniques de 3 BD de chez GlénatCe week-end on découvre 3 bandes dessinées publiées chez Glénat. Des lectures qui arrivent à point nommé pour pour adoucir ce confinement. 

Blue au pays des songes – Tome 1 par Davide Tosello

A propos de la BD

Blue est une petite fille comme les autres : elle aime rêver, sa maman, les matinées au soleil et prendre son petit-déjeuner. Mais le jour où un avion en papier vient frapper la fenêtre de sa chambre et qu’elle reçoit un colis à son attention, sa vie bascule…

La voilà propulsée dans un monde de ténèbres où le gardien d’une forêt malveillante a emprisonné les songes et leurs propriétaires.

Afin de sauver sa mère et le reste de la population, Blue va devoir partir à l’aventure et, de sa rencontre avec une foule de créatures magiques et bigarrées, trouver un moyen d’affronter ses propres peurs pour rendre leurs rêves aux gens…

Ce qu’on en pense

Comme mentionné dans le synopsis, on va suivre l’aventure de Blue dans un étrange monde onirique. Dans celui-ci, elle fera diverses rencontres qui l’enverront vers sa réelle destination.

Celle-ci est encore inconnue mais on peut émettre quelques hypothèses sur le véritable fond de l’histoire mais pour l’instant tout ne sera que supposition.

En résumé, c’est un récit mignon (avec un fond caché), coloré et agréable à regarder qui propose un conte original et dont j’ai hâte de découvrir la suite et fin. 

Suivez ce lien ou ce lien pour découvrir la BD.

Muertos par Pierre Place

A propos de la BD

Mexique, début du XXe siècle. Une hacienda est subitement prise d’assaut par une horde d’étranges individus, des « calaveras », ces figures écorchées issues du folklore mexicain, hébétées et muettes, qui ne semblent tenir debout que par la pulsion de meurtre qui les anime.

es survivants de l’attaque, jetés sur les routes, forment alors un groupe sans distinction de classes, de milieux, ou d’origines… même si les patrons tentent de demeurer ceux qui donnent les ordres.

Ils n’ont alors pour seul langage commun que celui de la violence et de la lutte pour la survie. Reste à savoir s’ils vont devenir aussi sauvages que les monstres qui les poursuivent…

Ce qu’on en pense

Indéniablement Muertos rappelle The Walking Dead avec son armée de morts-vivants. Cependant on est sur un récit beaucoup plus dynamique.

C’est une véritable course effrénée pour survivre à l’invasion et s’échapper aussi loin que possible des foyers infestés.

Divers groupes sociologiques vont être présentés. Basé sur les croyances de la mort mexicaines, on y découvre un peu la culture locale. Visuellement, tout en noir et blanc, le dessin est très beau et réaliste et sert à merveille l’histoire, au final assez simpliste. 

Récit assez intéressant mais pas été plus emballé que ça par sa lecture. 

Suivez ce lien ou ce lien pour découvrir la BD.

Lone Sloane – Babel

(Scénariste : Xavier Cazaux-Zago, Dessinateur : Dimitri Avramoglou, D’après l’oeuvre de Philippe Druillet, Adaptateur : Serge Lehman)

A propos de la BD

Quand, au milieu des années 1960, Philippe Druillet invente Lone Sloane, le navigateur solitaire arpentant les espaces interstellaires, il révolutionne la bande dessinée.

Baroque, sans limites, fourmillant de mille détails, la science-fiction explose les cases, s’hybride à la littérature en croisant Flaubert, et marque durablement les imaginaires de créateurs en herbe dont un certain George Lucas…

Aujourd’hui, cinquante ans plus tard, Lone Sloane revient sous la plume de Xavier Cazaux-Zago et le pinceau de Dimitri Avramoglou, jeune talent émergent adoubé par Druillet lui-même, pour une nouvelle aventure à l’ambition et aux proportions dantesques.

Babel convoque tous les personnages de la saga de Sloane et met en scène leur confrontation à une menace inexorable : l’Écume, une force sombre qui anéantit tout sur son passage. Notre héros devra littéralement se réinventer, et faire appel à tous les grands voyageurs mythologiques – Ulysse, Hannibal, Gulliver ou Nemo – pour l’aider à triompher du Chaos.

Images spectaculaires, démesure graphique et folie narrative sont donc au rendez-vous de cet album épique et hors norme. À n’en point douter, l’événement SF de ce début d’année. 

Ce qu’on en pense

Comme mentionné dans le synopsis ci-dessus il y a deux éléments à retenir : on se trouve autour de la licence Lone Sloane, née dans les années 60 (et qui m’était inconnue) et les images sont spectaculaires.

C’est la première fois que je fais la rencontre de ce personnage qu’est Lone Sloane et son univers et je ne pense pas que Babel soit la meilleure manière de découvrir ce héros et son univers. Clairement, la BD n’est pas à la portée du premier lecteur venu et nécessite au moins une double lecture.

Par contre, et là c’est sans aucune contestation possible, l’ouvrage est resplendissant. Visuellement, c’est une avalanche de dessins et créations graphiques en tout genre absolument toutes plus sublimes les unes que les autres et que je n’avais pratiquement jamais vu auparavant.

On peut aisément parler de bijou graphique. Côté littéraire, on est sur un style riche avec de beaux phrasés.

Une découverte très intéressante et qui me donne envie de découvrir l’univers de Lone Sloane. Fans de la licence, à mon avis, vous allez prendre votre pied avec cette BD ! 

Suivez ce lien ou ce lien pour découvrir la BD.

Découvrez d’autres lectures Cliquez ici