Cinq mangas à lire ou pas ce week-end, on vous en parle ! - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Livres, BD, Manga, Comics

Cinq mangas à lire ou pas ce week-end, on vous en parle !

Cinq mangas à lire ou pas ce week-endOn a lu une quinzaine de mangas répartis sur 5 séries différentes. Vie réelle, fiction, science ou shônen classique : on balaie un spectre large ici et on fait le point sur tout ça avec nos différents ressentis sur ces lectures !

Mao T1 et T2 (Glénat) par Rumiko Takahashi 

A propos de la BD – À l’âge de 7 ans, la jeune Nanoka Kiba a perdu ses deux parents dans un accident. Aujourd’hui en troisième année de collège, elle revient sur les lieux du drame et se retrouve projetée un siècle plus tôt, en pleine ère Taisho. Dans ce Japon du début du XXe siècle, elle rencontre Mao, un chasseur de yôkai, qui la considère comme l’un d’entre eux. À la recherche de la créature qui l’a maudit, il va aider Nanoka à lever le mystère sur sa véritable nature…

Ce qu’on en pense – Je dois dire que je n’ai pas été très emballé par l’histoire qui m’a été proposée même si graphiquement c’est assez sympa. Il est assez difficile de suivre l’aventure qui alterne le monde présent et le monde alternatif d’il y a 100 ans. Qui plus est, il y a beaucoup de légendes mystérieuses et d’étranges créatures. Plusieurs intrigues se glissent dans ce récit dont on attend les réponses après ces deux premiers tomes très rythmés. Je n’ai pas été particulièrement attaché aux deux héros principaux de l’ouvrage. A noter que ce manga est écrit et dessiné par l’autrice de Ranma ½.

Pour vous procurer ce manga cliquez ici ou cliquez ici aussi dispo sur izneo et en ebook

Wind Fighters T1 (Glénat) par Christophe Cointault 

A propos de la BD – Le Régime fait régner l’ordre d’une main de fer. La population courbe l’échine et ceux qui osent se rebeller – les courageux aventuriers – se font rares. Pourtant, lorsqu’un jeune garçon décide de sauver sa sœur en s’opposant au terrible commissaire Bud, l’espoir renaît. Surtout si un baroudeur et un panda roux bipolaire déboulent dans le conflit… Un tel vent de liberté n’avait pas soufflé depuis les exploits de mythiques aventuriers… Les Wind Fighters !

Ce qu’on en pense – Wind Fighters propose du shônen assez standard et basique et n’ira pas chercher le titre de révélation de l’année c’est certain. Graphiquement assez pauvre au niveau des backgrounds, on retrouve cependant un casting de personnages assez intéressant et hétéroclite pour offrir des bases correctes à un récit de shônen.
Comme d’habitude dans ce genre d’histoire on retrouve un gamin un peu paumé, qui jouit d’un mystérieux pouvoir qu’il ne maîtrise pas encore au début. Il va le développer au fur et à mesure de l’histoire en vue de devenir ultra bad ass et casser des culs à tout va. Un schéma donc très standardisé qui conviendra aux novices du genre mais les afficionados passeront sans nul doute leur chemin.

Pour vous procurer ce manga cliquez ici ou cliquez ici aussi dispo sur izneo et en ebook

Ariadne l’empire céleste T1 (Glénat) par Norihiro Yagi 

A propos de la BD – Lashil, jeune garçon vivant dans une contrée perdue, rêve de cités volantes… Un beau jour, il rencontre Leana, une jeune fille atteinte d’une maladie étrange : sans ses bottes de fer, elle s’envole dans les airs ! Attaquée par des engins mécaniques, Leana ne tardera pas à révéler son identité : princesse de l’empire céleste Ariadne, elle a fui son pays pour découvrir le monde. Lashil deviendra son Chevalier de l’Azur, chargé de sa protection, puisqu’il cache lui-même un secret hors du commun lui permettant de manier le pouvoir du photon…

Ce qu’on en pense – Tout comme le manga susmentionné, ici aussi on a une histoire de shônen très standard avec un jeune gamin perdu au milieu de nulle part qui rencontre une princesse en détresse. Ensemble ils vont visiter le monde. Petites particularités cependant, notre jeune héros possède des pouvoirs « photoniques » (en lien avec la lumière). La petite princesse est porteuse d’une maladie qui l’empêche d’être soumise à la gravité et doit donc se vêtir de bottes de fer pour rester sur le terre. On va ici retrouver les classiques îles flottantes invisibles, créatures diverses et personnages aux gros bras qui empêcheront la princesse de continuer son voyage pour échapper à un mariage forcé. Je ressors blasé par la plupart de ces propositions de shônen qui manquent d’innovation. Mais vous verrez plus bas dans cette chronique qu’il est un shônen qui ne m’a pas blasé du tout ces dernières années !

Pour vous procurer ce manga cliquez ici ou cliquez ici

First job, new life T1 et T2 (Kana) par Yoko Nemu

A propos de la BD – À peine sortie des études, Tama postule dans différentes entreprises en tant que graphiste. Petite, timide et peu sûre d’elle, Tama est surprise d’être engagée dans une boîte de graphisme dédiée aux salles de pachinko. Les horaires de travail sont terribles, les deadlines sont intenables et malgré cela, Tama va progresser petit à petit dans cette entreprise qu’elle n’avait pas choisi au départ.

Ce qu’on en pense – Ce manga fait partie d’une nouvelle collection chez Kana du nom de Life destinée aux jeunes adultes et proche de la vie courante. Ici on nous présente le monde de l’entreprise impitoyable avec ses salariés.

N’ayant jamais eu de CDI, si tous les jobs ressemblent à ceux présentés dans cette histoire, je ne suis pas près de devenir salarié. Toutes les facettes sombres sont ici : harcèlement sexuel, pression sociale, présentéisme, horaires infinis, dormir sur son lieu de travail, relations pro/perso/sexuelles au sein de la société, béguin pour un collègue… Tout ce qui fait la vie d’une entreprise dans ses ressorts les plus mauvais (et parfois bons) est concentré ici. On n’a au final jamais envie de devenir un nouvel employé ou stagiaire dans cette firme dédiée au graphisme pour salles de jeux japonaises. Alors si jamais vous voulez un condensé du monde du travail moderne et tous ses travers, ils vous attendent dans First Job, New, Life !
Pour vous procurer ce manga cliquez ici ou cliquez ici

Dr. Stone T1 à T10 (Glénat) par Riichirô Inagaki au scénario et Boichi au dessin 

A propos de la BD – Taiju, un lycéen tokyoïte, est un jour victime d’un phénomène mystérieux : en une fraction de seconde, l’humanité entière est transformée en pierre ! Des milliers d’années plus tard, à son réveil, il décide de rebâtir la civilisation à partir de zéro avec son ami Senku !!

Ce qu’on en pense – Comme le mentionnait l’Ermite Moderne dans sa vidéo il y a deux ans à propos du pilote, c’est un des plus gros Shônen de ces dernières années. Dans cette œuvre hors du commun, on va ainsi avoir droit à une tripotée de personnages différents et attachants. Ils vont partir d’un monde préhistorique pour arriver à un semblant de monde moderne.

Grâce au savoir de Senku et aux ressources naturelles qui l’entourent, il va gravir les différents âges et révolutions scientifiques et industrielles en un clin d’oeil et faire progresser l’humanité à vitesse grand V. Mais parmi les rares humains libérés au départ, on va retrouver un puissant lycéen qui ne souhaite pas forcément voir l’ensemble de l’humanité se libérer de cette cage de pierre multimillénaire.

On va ainsi suivre un combat entre le camp de la science et le camp de la castagne si je puis dire. Au sein des 10 premiers tomes de ce manga, on a droit à un arc complet avec toutes les bases de la renaissance de la civilisation et des sciences, tout en restant sur un petit périmètre géographique au Japon. Une fois cet arc fini, l’aventure va prendre une dimension mondiale, aventurière et exploratrice, mais pour l’instant restons-en là.

Visuellement impressionnant et riche en savoir scientifique, c’est évidemment un gros coup de cœur et une grosse recommandation !

PS : on retrouve aussi un anime sur Crunchyroll

Pour vous procurer ce manga cliquez ici ou cliquez ici aussi dispo sur izneo et en ebook

Envie de lire ? Consultez notre rubrique