Découverte de 4 BD chez Tabou et Graph Zeppelin - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Chroniques 4 nouvelles BD
Livres, BD, Manga, Comics

Découverte de 4 BD chez Tabou et Graph Zeppelin

Chroniques 4 nouvelles BDDécouverte des éditions Tabou et Graph Zeppelin qui font partie du même groupe des Editions de l’Eveil.

Attention ces BD sont destinées à un public averti.

Jungle Fantasy Vixens par Renato Camilo (dessin), Al Rio, Daniel HDR (Tabou Editions)

A propos de la BD – Dans un monde préhistorique, Kit et Lani, deux jeunes femmes tentent de survivre. Le risque est permanent dans cette jungle sans loi si ce n’est celle du plus gros, du plus fort, du plus vorace. Mais Kit et Lani ne sont pas des victimes nées et hommes, bêtes et monstres devraient se méfier de vouloir se les mettre sous la dent… elles ont plus d’un atout pour rester en vie.

Ce qu’on en pense – BD pour adulte, on y retrouve sans censure pléthores de pénis et femmes nues. L’ouvrage se sépare en 4 parties.

La première étant un format BD standard avec le synopsis susmentionné. Dans la deuxième on a quelques pages issues du même récit avec des pages entières de texte et quelques pages d’illustration.

La troisième partie n’est pas liée à l’histoire de départ et a lieu dans une zone très froide avec une femme quasiment nue dans la neige, qui se bat à l’aide d’un ours polaire.

La quatrième (partie un peu trop longue) est une galerie avec plusieurs illustrations de couvertures censurées ou non. Il est intéressant de voir toutes les couvertures proposées mais le rendu s’étale sur un nombre de pages bien trop imposant à mon sens.

Récit purement pour adulte, le scénario n’est pas incroyable mais ce n’est pas forcément ce qui est demandé à ce genre d’œuvre.

Pour vous procurer la BD Cliquez ici

Danger Girl Tir aux pigeons par Scénario : Andy Hartnell et Dessin : Nick Breadshaw (Graph Zeppelin)

A propos de la BD – Abbey, Sydney et la Danger Girl Team se lancent dans un tour du monde, à la recherche de la mythique “Maître clé”, clé de contrôle universelle de toutes les armes nucléaires… Si elles échouent, le monde sera détruit, à commencer par les États-Unis… Traîtres, psychopathes, jeux de dupes, romance et hightech, un menu de rêve servi par nos agentes “top” secrètes plus belles et efficaces que jamais !

Ce qu’on en pense – Le groupe d’espionnes aux plastiques de rêve reviennent pour une nouvelle mission. Leur objectif ? Sauver le monde, tout simplement. Une bonne dose d’humour, du sexy, de l’action : voilà le cocktail qui vous attend à la lecture de cet épisode de Danger Girl. Il n’est pas nécessaire d’avoir lu les autres épisodes de la saga pour saisir le sens de celui-ci. Une sympathique lecture émoustillante.

Pour vous procurer la BD Cliquez ici ou Cliquez ici

E.V.A. – Chroniques de l’inframonde par Marco Turini (Graph Zeppelin)

A propos de la BD – Nous sommes en 3125. Toute la population vit sous la surface de la Terre sur cinq niveaux. Nous nous trouvons au niveau le plus profond – le cinquième. C’est le niveau le plus proche du centre de la Terre. Ceux qui y vivent sont principalement tous des cyborgs dont les membres artificiels résistent aux hautes pressions infra-terrestres. C’est ici qu’ E.V.A vit. Dans ce monde de dictatures et de répressions, la jeune femme projette de découvrir les niveaux supérieurs et voir pour la première fois ce que l’on appelle le Soleil. Arrivera-t-elle à braver les interdits et les étapes pour remonter jusqu’à la surface de la Terre ?

Ce qu’on en pense – Avant de parler de l’histoire, il convient de signaler la qualité des dessins à l’aquarelle et aux teintes bleutées.

Côté scénario l’ensemble est assez confus et il est assez compliqué de saisir pleinement l’étendu du récit et ses multiples protagonistes humains et cyborgs dans un environnement post apocalyptique avec un système de classes sociales qui empêche les plus démunis d’arriver tout en haut.

Légèrement érotique, le corps des femmes est sublimé sous les traits de l’auteur.

Est-ce que je recommande la lecture de l’ouvrage ? Oui pour la qualité du dessin mais attention à l’amas d’informations que l’on va vous fournir ! 

Pour vous procurer la BD Cliquez ici ou Cliquez ici

Revolutionary Road par Luis Quiles [Artbook] (Graph Zeppelin)

A propos de la BD – L’art de Luis Quiles est un mélange entre un héritage soixante-huitard à la Hara-kiri et une critique sociale fidèle aux Indignés espagnols des années 2010 car Luis est un dessinateur qui ne se fixe aucun tabou quand il s’agit de dénoncer les réalités choquantes de notre monde moderne.

Toutes les dérives de notre société moderne sont passées au crible par l’illustrateur, quitte à choquer la plupart du temps pour mieux faire passer son message. Entre notre addiction aux réseaux sociaux, le pouvoir de l’argent et du capitalisme, le terrorisme religieux, la maltraitance subie par les femmes, les enfants et les plus pauvres, Luis Quiles a beaucoup de choses à dénoncer. Et on préfère vous prévenir, que les âmes sensibles s’abstiennent de jeter un coup d’oeil à ses dessins.

Ce qu’on en pense – Artbook réservé aux adultes (et ce n’est pas tellement surprenant quand on voit la couverture du bouquin). Je n’ai pas grand-chose de plus à ajouter que ce qui est déjà mentionné dans le synopsis.

Attendez-vous à des visuels qui peuvent choquer tout en portant une véritable critique de la société.

Pour vous procurer la BD Cliquez ici ou Cliquez ici

Découvrez d’autres lectures Cliquez ici 

Ndlr – Nous avons flouté une des couvertures présentées car Google banni les images explicites, nous sommes désolés de cette censure.