Eat, and love yourself : en chemin vers l'acception de soi - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Livres, BD, Manga, Comics

Eat, and love yourself : en chemin vers l’acception de soi

eat and love yourself bd« Eat, and love yourself » de Sweeney Boo, nouveauté du 5 février, est édité par Ankama. Ce roman graphique se concentre sur le personnage de Mindy, qui souffre de troubles du comportement alimentaire.

À 27 ans, Mindy ne s’accepte pas. Pire, elle se déteste, elle ne comprend pas qu’on puisse s’intéresser à elle et fuit systématiquement dès qu’un homme montre de l’intérêt.

Ce mal-être, elle l’exprime de la seule manière qu’elle connaît : par la nourriture. Un soir, dans l’épicerie du coin, elle achète une barre chocolatée… L’effet est insolite : quand elle en mange un morceau, elle se retrouve projetée dans son passé. Forcée de revisiter des périodes compliquées, le point de départ de ses TCA, Mindy essaiera-t-elle de changer son passé ?

« Eat, and love yourself » un message positif

Qu’on soit ado ou adulte, nombreuses sont les personnes qui souffrent de ne pas correspondre aux critères de beauté imposés par la société.

Malgré son petit côté fantastique avec les voyages dans le passé de Mindy, « Eat, and love yourself » est avant tout un récit tranche-de-vie auquel on peut facilement s’identifier.

Pas de super-héros, pas d’action effrénée. On suit le quotidien de Mindy, découvre ses pensées, ses combats, ses proches… Même lorsque ceux-ci veulent bien faire, il arrive que les propos soient maladroits et blessent Mindy.

Les dessins de Sweeney Boo sont agréables, même si parfois le trait est un peu rapide. La colorisation de Joana Lafuente est très harmonieuse, avec une dominante de violet.

Comme souvent avec les histoires complètes en un seul volume, on regrette que certains sujets n’aient pu être plus approfondis : les thèmes abordés sont forts (TCA, dépression, acceptation de soi…) et auraient mérité de gagner en importance. Ici cela semble être un peu précipité.

À l’ère où le mouvement « bodyposi » (body positive) fait parler de lui sur les réseaux sociaux, « Eat, and love yourself » est définitivement une lecture à mettre dans sa PAL de par son message positif, rempli d’espoir : arriver à la bienveillance envers soi-même est possible, même si le chemin est long et difficile.

Pour lire un extrait de la BD ou vous la procurer version papier ou ebook Cliquez ici  ou Cliquez ici

Envie d’idées de lecture ? Cliquez ici