Lectures BD - Blitz, L’école emportée, La femme surréaliste - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Livres, BD, Manga, Comics

Lectures BD – Blitz, L’école emportée, La femme surréaliste

Conseils de lecture 3 BD pour la rentréeEntre jeu d’échecs et surréalisme, découvrez nos dernières lectures avec 3 BD !

Blitz T1-3 par Tsukasa Mori, Cédric Biscay et Daitoro Nishihara (IWA)

A propos de la BD 

Tom, jeune collégien, a un coup de cœur pour la belle Harmony. Apprenant que celle-ci se passionne pour les échecs, il décide de s’inscrire au club du collège. Mais il n’en connaît pas les règles ! Il n’a donc pas le choix : il doit tout apprendre et s’entraîner sérieusement.

Très vite, il découvre l’existence de Garry Kasparov, le plus grand joueur de l’Histoire des échecs. Lors de ses recherches Tom tombe sur une machine de réalité virtuelle qui va lui permettre d’analyser les parties les plus mythiques du maître !
Un événement inattendu va alors ouvrir à Tom les portes du très haut niveau des échecs, et ce malgré lui…

Ce qu’on en pense 

Indéniablement la série ne pouvait pas sortir à un meilleur moment. Le monde des échecs a connu une hype universelle avec la sortie de la série Netflix Queen’s Gambit ces deniers mois.

Je vous recommande d’ailleurs chaudement de regarder cette mini-série. L’œuvre ne réinvente pas le genre du shônen, on retrouve encore une fois toujours le même schéma du jeune amoureux et de la quête du héros qui bat adversaire après adversaire. Ici l’épée étant remplacée par des parties d’échecs.

Pour ma part j’ai pas mal aimé ces premiers tomes du manga et suis curieux de découvrir la suite et fin de l’œuvre. Si vous aussi, vous avez embarqué à bord du train de la hype des échecs, alors n’hésitez pas à faire un arrêt à la station Blitz !

Pour vous procurer la BD papier ou numérique Cliquez ici ou Cliquez ici ou Cliquez ici 

L’école emportée par Kazuo Umezz (Glénat)

A propos de la BD

Le manga le plus célèbre de Kazuo Umezz narre la disparition brutale d’une école primaire et de tous ses occupants, mystérieusement projetés dans un monde désertique, dépourvu de vie, où le sable dispute à un ciel aux brumes obscures les limites incertaines de l’horizon noir. Complètement dépassés par la situation, les adultes chargés de la protection des enfants vont se révéler incapables d’assurer leur rôle. Certains laisseront libre cours à leur folie naissante, d’autres préfèreront le suicide.

C’est dans ce monde que les enfants, désemparés, à court de repères tant familiaux que géographiques, se devront à eux seuls de s’accorder l’espoir d’une survie improbable.

Ce qu’on en pense 

Ce premier tome pose les bases de l’univers et de la temporalité dans laquelle notre aventure va prendre racine. Œuvre sombre et violente, on nous place dans un récit fantastique qui nous plonge dans une école désormais isolée au milieu de nulle part, sans aucune explication.

Peuplée de bambins en bas âge, et affamés, les problématiques de survie vont devoir rapidement se mettre en place. Un tome pilote intéressant. A voir ce que donneront les autres opus.
Pour vous procurer la BD papier ou numérique Cliquez ici ou Cliquez ici ou Cliquez ici 

La femme surréaliste par Josh Frank, Tim Heidecker et Manuela Pertega (Nouveau Monde Graphic)

A propos de la BD

Incroyable mais vrai : un film inédit des Marx Brothers, écrit par Salvador Dalí, prend forme en bande dessinée !
Jimmy, un riche homme d’affaires, est fasciné par la mystérieuse Femme Surréaliste. Avec l’aide chaotique des Marx Brothers, il cherche à la rejoindre dans son monde fantastique.
Oubliez toute rationalité́ et laissez-vous transporter dans un univers burlesque et onirique pour vivre une histoire d’amour qui défie la logique et enchante le regard !

Dossier documentaire : la genèse du projet de Salvador Dalí et des Marx Brothers, des extraits du carnet de notes et de croquis du peintre, etc.

Ce qu’on en pense

Comme le mentionne son synopsis, « oubliez toute rationalité » mais oubliez également l’idée d’y comprendre quelque chose. L’esprit de Dali est un esprit complexe et comme pour ses œuvres « classiques », cette œuvre cinématographique adaptée en BD l’est tout autant.

Il m’est impossible pour moi de vous parler de son scénario car je n’ai tout bonnement rien compris. L’œuvre est inaccessible au commun des mortels, seuls les plus courageux et téméraires lecteurs arriveront à débroussailler la jungle du surréalisme de cette BD.
Pour vous procurer la BD papier ou numérique Cliquez ici ou Cliquez ici ou Cliquez ici 
Découvrez d’autres avis de lecture dans notre rubrique ici