La Lune – Les 5 visages de l’exposition - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Expo La Lune au Grand Palais
Culture

La Lune – Les 5 visages de l’exposition

Expo La Lune au Grand Palais

La Lune – Du voyage réel aux voyages imaginaires est une exposition qui laisse place à toutes les envies, à toutes les rêveries. 

A travers 5 thèmes, vous pourrez découvrir les 5 visages de La Lune dans ce parcours proposé par la RMN – Grand Palais jusqu’au 22 juillet 2019.

En 2019, on célèbre le cinquantenaire des premiers pas de l’homme sur la Lune, cette occasion est parfaite pour s’immerger dans cet astre qui a de tous temps fasciné les humains.

La Lune de la science et de l’art

Articulée en 5 parties, l’exposition La Lune vous fera voyager dans l’espace et à travers les siècles.

La première partie de l’exposition plaira à tous les publics. Intitulée De la Lune à la Terre, du voyage réel au voyage imaginaire. Vous serez happés par un voyage réel, pour petit à petit remonter dans le temps.

La fusée rose de Sylvie Fleury, le gant d’entrainement des missions Apollo de la NASA, les premières photos de Neil Armstrong, ou alors la très impressionnante installation de Buzz Aldrin montrant la surface lunaire avec l’empreinte du pied de l’astronaute sont une mise en bouche.

Le second parcours, s’appelle La lune observée. Puis on pénètre dans Cartographies de la lune, dessinées du XVIIe siècle, instruments d’observation, on entre alors dans une autre phase.

Les trois visages de Lune, est l’étape suivante, elle s’attache à montrer les différentes humeurs de celle-ci, douce, changeante, et inquiétante.

La Lune est une personne, est la quatrième partie de l’exposition on remontera alors très loin dans le temps et on verra comment l’homme a voulu que la Lune soit une personne dans sa représentation.

La dernière partie de l’exposition s’appelle Une expérience partagée de la beauté. La Lune devient alors une source d’inspiration.

Une expo atypique

Ce qui frappe quand on déambule au milieu des centaines d’œuvres présentées, c’est le parti pris assumé du commissaire de l’exposition de mélanger toutes les époques et tous les styles.

Vous ne trouverez pas un parcours rectiligne et cela peut décontenancer certains visiteurs.

Au travers des temps proposés, on ne reste pas figé dans une période précise et c’est ce qui rend La Lune magique. Les inventeurs côtoient les artistes peu importe le temps qui s’est écoulé entre une oeuvre ou une autre.

Chagall et Le paysage bleu (1949) est placé en regard de la vidéo d’Ann Veronica Janssens (1956) aux côtés de William Dyce avec la toile Francesca da Rimini (1837).

On verra aussi Big Bang de Kader Attia (2005) non loin d’une série de croissants en argent péruviens datant du 17e siècle ou de Clair de Lune sur le port de Boulogne, de Manet. 

Bref ce qui fait la force de La lune c’est sa mixité, sa diversité. Et ce kaléidoscope est parfaitement restitué dans l’exposition. Peu importe le temps, les années, les styles, la Lune fascine et fascinera toujours !

Pour vos réservations Cliquez ici Tous les billets proposés pour l’exposition Cliquez ici 

Découvrez aussi le catalogue de La Lune – Du voyage réel aux voyages imaginaires Cliquez ici  ou Cliquez ici

Envie de voir des expos ? Consultez notre rubrique