Les enfants de l’ère Meiji, une expo passionnante sur le Japon du 19e

Expo-Enfants-ere-Meiji japonL’exposition “Les enfants de l’ère Meiji. À l’école de la modernité (1868-1912)” est actuellement présentée à la Maison de la culture du Japon à Paris.

Jusqu’au 21 mai, partez à la découverte des estampes de l’ère Meiji (1868 – 1912). Le parcours et la charmante scénographie se concentrent principalement sur les enfants au travers de l’éducation, des jeux, de la vie quotidienne.

A la fin du 19ème siècle, le Japon se modernise et s’ouvre à l’occident. C’est aussi le passage de l’ère Edo à l’ère Meiji.
L’éducation des enfants change de prisme. La jeune génération s’imprègne d’autres us et coutumes, d’autres vêtements et coiffures, tout en gardant néanmoins l’identité japonaise.

Expo-Enfants-ere-Meiji japon

Du papier et de la couleur pour éduquer

Pour moderniser l’éducation, les enseignants utilisent les estampes ou ukiyo-e. Elles servent, de présentoirs, de livres, de jeux à découper… Ce matériel pédagogique est inventif, beau, et haut en couleurs. 
Le papier est essentiel, on le découpe, le façonne. Les estampes de récits ou monogatari-e contribuent quant à elles a inviter la jeune génération à plonger dans l’imaginaire mettant en scène des héros, des animaux, des personnages qui font peur. Les images deviennent ludo-éducatives.
Les estampes ou images, deviennent le soutien à l’éducation par excellence que les enfants retrouvent en classe mais aussi à la maison.

Ces estampes de l’ère Meiji enseignent par exemple la botanique, la science, elles font l’apologie de l’exercice physique mais aussi de l’anglais très prisé à l’époque au Japon.

Expo-Enfants-ere-Meiji japon

Expo-Enfants-ere-Meiji japon

Des instantanés du quotidien

L’exposition “Les enfants de l’ère Meiji” est remarquable à plusieurs titres. Tout d’abord, elle nous dévoile un thème peu connu, celui de la jeunesse. Ensuite, elle présente beaucoup de pièces parfaitement conservées. Quand on sait que les enfants les manipulaient tous les jours on ne peut être qu’admiratif de l’état de conservation des pièces présentées. Enfin, l’expo nous offre des instantanés du quotidien somptueux.


Et c’est un français, Georges Bigot, qui clos l’exposition proposant de découvrir l’œuvre du dessinateur. Passionné par le Japon, il immortalise cette époque de grandes mutations avec une quinzaines d’eaux-fortes.
Si vous aimez le Japon et sa culture, ne manquez pas cette exposition adaptée aux petits comme aux grands.
Pour prolonger l’exposition découvrez deux livres : Waku Waku: A la découverte de l’art japonais et Sur les routes d’un Japon rêvé aux éditions Gourcuff Gradenigo
Envie de voir des expos ? Consultez notre rubrique avec d’autres visites ici

 

Expo-Enfants-ere-Meiji japon