Test du casque audio Skull Candy ANC Crusher - Les basses à l’air libre - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Test casque audio Skull Candy ANC Crusher
Smartphone

Test du casque audio Skull Candy ANC Crusher – Les basses à l’air libre

Test casque audio Skull Candy ANC Crusher Nous avons testé le Skull Candy ANC Crusher, un casque Bluetooth à réduction de bruit qui propose quelques spécificités intrigantes ! 

Première rencontre

Avec un design élégant et des lignes simples, depuis le casque lui-même jusqu’à sa sacoche de transport, l’ANC Crusher présente bien d’entrée de jeu, quel que soit son coloris.

Une fois passé sur les oreilles, il s’avère aussi confortable et n’est pas diablement lourd compte tenu de tout ce qu’il embarque.

La construction globale est soignée, et le casque semble robuste. Un petit bémol néanmoins concernant les boutons, qui paraissent plus fragiles que le reste du casque.

La prise en main est simple, avec le contrôle du son et de la lecture à droite, et à gauche un bouton on off, accompagné d’un autre réglage qui peut surprendre à première vue. Pourtant, il s’agit d’une des spécificités de ce casque : une extension haptique des basses.

Des basses à ressentir

L’ANC Crusher se distingue d’autres casques par son traitement des basses fréquences, en proposant de les ressentir, en plus de les entendre. Ainsi, vous allez pouvoir augmenter les vibrations ressenties à travers les coussinets, sans augmenter significativement le volume de l’écoute, même si forcément on entendra la différence.

Pour ma part, j’ai trouvé que cette option pour le moins accessoire, même si elle trouvera sans doute son public.

Bien sûr tout dépendra du type de musique que vous écoutez, et paradoxalement, ce réglage sera plus significatif pour les musiques comportant des basses éparses, pour éviter d’avoir la tête qui tremble sans interruption.

La réduction de bruit

Auparavant, pour choisir si l’environnement aurait une influence sur notre écoute, on sélectionnait des casques ouverts ou fermés. La réduction de bruit active a changé le paysage des casques actuels, permettant une isolation plus importante de l’extérieur.

Il faut dire que sans être le dernier de la classe, l’ANC Crusher n’est pas le plus performant du marché en la matière, proposant une diminution un peu trop légère des sons ambiants ce qui a malgré tout l’avantage de ne pas créer de surpression sur les tympans lorsqu’on l’active.

On notera aussi la présence constante d’un souffle en fond, qui deviendra heureusement imperceptible lorsqu’on montera le volume de la musique. Néanmoins, il s’avère un peu fatiguant à la longue, lorsqu’on écoute par exemple un livre audio, où les silences sont plus fréquents.

Par ailleurs, l’ANC Crusher propose un autre réglage qui va proposer l’exact inverse avec le mode « ambiant ». Ce mode permet donc de ramener une partie des sons extérieurs, qui seraient déjà amortis par la construction du casque.

Une option particulièrement utile lorsqu’on veut éviter de manquer sa station de métro, par exemple… Encore une fois, ce n’est pas parfait, et les micros extérieurs permettant de capter l’environnement sont un peu trop sensibles au vent, ce qui limite l’usage du mode ambiant dans certaines situations.

Côté performances audio

On arrive à présent au cœur du sujet, avec la partie audio. L’ANC Crusher n’est peut-être pas le casque le plus défini ni le plus précis qui soit et ne donne pas une image stéréo extrêmement large, mais il remplit son rôle de façon polyvalente, aussi bien pour de la musique que des films ou des vidéoconférences.

Il s’accompagne néanmoins d’une option particulièrement appréciable, et dont vous auriez tort de vous passer. En effet, lorsque vous le connecterez à votre smartphone (iOS ou Android), il vous proposera immédiatement de télécharger l’application dédiée, qui vous permettra d’enregistrer votre profil audio.

Pour cela, vous devrez écouter des fréquences pures à différents volumes, et préciser ce que vous entendez ou non. Une manière habile d’adapter le casque à votre écoute.

Autonomie et confort

Sans surprise, l’un comme l’autre seront au rendez-vous. La charge rapide de la batterie via USB-C vous garantira de ne jamais tomber en rade, avec plus de 20 heures d’autonomie pour seulement une vingtaine de minutes de charge.

Pour ce qui est du confort, vous pouvez sans problème garder le casque pendant des heures sans gêne ni au niveau des oreilles ni sur le haut du crâne en contact avec l’arceau.

Les à-côtés

Si jamais vous êtes plutôt de nature tête en l’air, vous serez heureux de savoir que l’ANC Crusher est compatible avec l’application Tile, qui permet de retrouver votre casque en le faisant émettre un son, jusqu’à ce que vos pas vous mènent à lui.

Par ailleurs, si l’atout majeur de ce casque est d’être sans fil, il est bien entendu livré avec un câble jack, qui vous permettra de l’utiliser même si vous êtes à court de batterie.

Verdict

D’une manière générale, l’ANC Crusher remplit ses fonctions, même s’il ne conviendra sans doute pas aux audiophiles ni à ceux qui cherchent la pointe en termes de réduction de bruit.

Élégant, robuste et doté d’une bonne autonomie, il satisfera sans doute ceux qui cherchent un compagnon de voyage polyvalent.

Suivez ce lien pour acheter le casque Skull Candy ANC Crusher

Test réalisé par Sylvain Nawrocki

Skull Candy ANC Crusher Casque audio

299.99
8.3

Design

9.0/10

Autonomie

9.0/10

Performances

7.0/10

Pour

  • Réglages personnalisés
  • Autonomie
  • Robustesse

Contre

  • Souffle
  • Manque de précision du son