Abonnez-vous a notre newsletter

Livre numérique : Conférence Tools Of Change en Italie

28 mars 2011 ·

ebook_Tool_of_Change_IDBOOXLe salon du livre pour enfants se déroule en ce moment à Bologne, en Italie. Du 28 au 31 mars, l’exposition réunie 1200 exposants venus de 55 pays différents. Un des rendez-vous importants de cette manifestation est la conférence Tools Of Change For Publishing. Organisée depuis 4 ans à New York, l’évènement à lieu pour la première fois en Italie grâce aux efforts des organisateurs du salon et au groupe O’Reilly Media.

Cette conférence s’adresse aux professionnels de l’édition et aux entreprises souhaitant explorer et façonner l’avenir de l’édition. 27 pays étaient présents lors de la journée Tools of Change. Plusieurs éditeurs sont intervenus pour débattre sur le thème des livres numériques pour enfants. Les questions du coût, de la rentabilité ou des ventes ont été évoquées. Laura Domini, Directrice Générale du groupe Mondadori, a ouvert la discussion en parlant franchement. Elle a indiqué que leur meilleure vente en livre numérique pour enfants ne s’était écoulée qu’à 2000 exemplaires. Elle a mis en garde l’assistance sur le coût de développement des applications et la difficulté d’atteindre l’équilibre quand on dépense 20 000€ ou 40 000€ en développement.


Kate Wilson de Noisy Crow a souligné la relation importante entre les coûts de développement et la créativité. La tendance à la baisse des coûts de développement impacte les investissements sur la  créativité et la recherche. « Les décisions sur les prix et les contenus que vous prenez aujourd’hui auront des conséquences. ».
Lyle Underkloffer de Disney a déclaré que la compagnie a une autre approche et qu’il n’était pas nécessaire de faire de la surenchère. « Faire simple, c’est le mieux.» Deborah Forte de Scholastic Media  a une autre vision : « La personne qui arrive avec quelque chose de vraiment innovant, cher ou non, trouvera sa place sur le marché. ».

Le problème des droits de vente internationaux a également été évoqué au cours de la conférence, pointant l’écart entre les langues. L’Italie avait numérisé 7000 livres fin 2010, l’Allemagne, les Pays-Bas et les autres pays européens étaient également à la traine derrière les pays anglo-saxons. Brian O’Leary de Magellan Media a pointé du doigt le dilemme de savoir s’il fallait vendre les droits des livres numériques à l’international en suivant la filière traditionnelle en prenant le risque de longues négociations  pouvant amener au piratage ou vendre les droits numériques séparément des versions papier en risquant de mécontenter les partenaires habituels.

Source : thebookseller 

Livres du mois

  • Yo-Kai Watch
  • Le guide New York des 1000 lieux cultes
  • Gastronogeek
  • Charlie Hebdo les classiques de la littérature
Suivez IDBOOX sur Twitter Suivez IDBOOX sur FaceBook Suivez IDBOOX sur Google+ Suivez IDBOOX sur YouTube Suivez IDBOOX sur LinkedIn Contactez IDBOOX Abonnez-vous au fil RSS IDBOOX
© 2010 - 2017 IDBOOX All rights reserved