A. Filippetti : L’exception culturelle en question - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Actu Web

A. Filippetti : L’exception culturelle en question

Aurelie-Filippetti-ebook-IDBOOXSuite à la nomination de Pierre Lescure chargé d’effectuer une mission sur l’adaptation des secteurs culturels au numérique, Aurélie Flippetti, ministre de la Culture et de la Communication a accordé une interview à l’AFP sur le sujet sensible de l’exception culturelle et le périmètre qui devra être couvert par l’ex DG de Canal +.

Elle estime qu’à l’heure actuelle, il y a « des menaces sur les mécanismes qui ont permis à la France de financer les différents secteurs de la culture depuis 30 ans : le livre, le cinéma, la musique et même la presse. »

Par ailleurs, la Ministre pense que la mission de P. Lescure est de considérer les choses de façon différente, en s’écartant de la réflexion par filière et par métier afin d’ « envisager les choses en terme d’enjeux communs. Par exemple aujourd’hui au niveau de la Commission européenne, nous devons faire prévaloir notre vision qui est de considérer que la culture doit pouvoir bénéficier, non pas de mécanismes d’exception, mais de mécanismes spécifiques qui permettent le développement de la diversité culturelle. Appliquer les règles d’une concurrence au sens strict du terme revient en fait à pénaliser la diversité de la création. »

Le périmètre accordé à la mission Lescure est vaste, il couvre bien entendu Hadopi mais également « Toutes les questions qui ont trait aux contenus numériques et aux pratiques culturelles » a déclaré la ministre.

A Filippetti estime notamment qu’Hadopi coûte cher pour des résultats peu probants, en conséquence il va falloir « trouver des solutions qui soient réelles et qui permettent vraiment de financer la création et non plus se payer de mots. »

Cette mission rendra ses premières conclusions au mois de mars 2013.