Le NFC, un Samsung Galaxy S2 et l'expo "Circuler" - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Actu Web

Le NFC, un Samsung Galaxy S2 et l’expo “Circuler”

Samsung-Galaxy-S2-NFC-IDBOOXIDBOOX a testé la fameuse technologie NFC  dont tout le monde parle à l’occasion de l’exposition “Circuler : Quand nos mouvements façonnent la ville” qui se tient à la Cité de l’Architecture et du patrimoine à Paris, jusqu’au 26 Août 2012. Pour mémoire, le NFC (Near Field Communication) permet l’échange de données sans contact.

Deux appareils placés à quelques centimètres de distance et équipés de puces NFC,  peuvent ainsi échanger des informations complexes. Aux États-Unis,  le NFC est surtout pour le moment mis en avant comme un nouvel outil de paiement mais cela permet également de transférer toutes sortes d’informations. Samsung en faisait la démonstration lors de la soirée de lancement de l’exposition.

Après avoir montré patte-blanche, des smartphones Samsung Galaxy S2 étaient mis à disposition de quelques rares chanceux. Ceux-ci intégraient des puces NFC placées à l’arrière de l’appareil et l’application de l’expo avait déjà été installée. Équipé du smartphone et d’un casque, nous sommes partis à la découverte de “Circuler” et du NFC.

Tout au long du parcours des logos signalaient les points NFC. Il suffisait de placer le Samsung Galaxy S2 devant le logo pour que des informations apparaissent sur le smartphone en fonction de l’endroit où nous nous trouvions. Images, textes, vidéos, s’affichaient alors sur l’écran. Comme avec un guide, nous pouvions ainsi accéder à toutes les explications sur l’exposition mais à notre rythme.

Autre avantage pour les musées, avec le NFC inutile d’investir dans des audio-guides ou d’autres appareils puisque le visiteur utilisera son  smartphone ou sa tablette équipée du NFC. Le Galaxy S2 NFC nous a semblé très réactif même si parfois il fallait jouer un peu avec la distance pour que le NFC accroche. En France le NFC n’en est encore qu’à ses balbutiements. L’aéroport de Toulouse-Blagnac a indiqué qu’une zone de test allait être mise en place cet été.
Les smartphones sont à la disposition du public qui visitera cette exposition, gratuitement, en échange d’une pièce d’identité, le temps de la visite.