Conseils de lecture – Les royaumes immobiles et Vers un ailleurs meilleur

2 romans pour ados à lire au mois de maiVoici deux romans qui plairont aux ados à partir de 13 ans. En cette fin de mois de mai, voici nos avis de lecture sur Les royaumes immobiles T1 d’Ariel Holzl (Slalom) et Vers un ailleurs meilleur, de Johan Heliot (Seuil).

Les royaumes immobiles T1 : La princesse sans visage

Résumé
Dans les Royaumes Immobiles, l’existence est contrôlée par quatre monarques. Sans eux, la réalité serait réduite à un flot d’énergie magique et chaotique. Or le trône d’Automne, vacant depuis trop longtemps, menace cet équilibre : il faut lancer un nouveau sacre. Sept jeunes femmes peuvent y prétendre. La compétition sera sans pitié. Ivy est candidate malgré elle. À 18 ans elle a passé toute son existence cachée derrière les murs de son manoir et les parois de son masque.
Elle est une « Belle-à-mourir » : quiconque voit son visage est pris de folie meurtrière ou suicidaire. Propulsée dans le monde des Sidhes, la noblesse des feys, au cœur de manigances qui la dépassent, elle va devoir puiser dans ses ressources pour survivre. Un chemin qui la mènera bien plus loin qu’elle ne l’aurait imaginé…

Pourquoi le lire
Cette couverture magnifique cache une histoire d’apprentissage, de complots et d’intrigues de cours – une histoire pleine de magie et de retournements de situations. Inspiré du Songe d’une nuit d’été de William Shakespeare, l’univers qu’Ariel Holzl a su créer est aussi beau que cruel.
Il réussit à dépeindre un univers à part entière, original, avec les personnages de la comédie anglaise. L’écriture de l’auteur est fluide, poétique et le rythme du récit est soutenu.
Difficile d’attendre le printemps 2023 pour la suite, qui se déroulera sans aucun doute, en partie tout du moins, dans l’Ailleurs.
Pour lire un extrait et vous procurer le livre Cliquez ici ou Cliquez ici

Vers un ailleurs meilleur

Résumé
Depuis l’Effondrement, la France est coupée en deux. Au nord, une dictature implacable ; au sud, derrière un grand mur, le rêve d’une vie meilleure et, pour les plus chanceux, peut-être, l’accès aux oasis africaines…
Après avoir perdu tous ses points de citoyenneté, Maya est condamnée à être remise à jour. Mais elle refuse de perdre le souvenir de son propre passé. Alors elle prend son petit frère autiste par la main et décide de fuir vers le sud. Dans un monde devenu sauvage, les voici tous deux migrants parmi les migrants, livrés à des passeurs sans scrupules, traqués par la police des frontières et menacés par les hordes de trafiquants et de truands.

Pourquoi le lire
L’univers présenté est intéressant, mais la lecture un poil trop rapide : on reste sur sa faim (le roman fait moins de 280 pages).

Les personnages n’ont pas le temps d’être développés, rendant les interactions et leurs relations trop superficielles – « l’insta-love » entre nos deux personnages centraux enlève une part de crédibilité et de réalisme.
L’univers de cette France « post-Effondrement » aurait mérité d’être approfondi. Bien sûr, cela va dans le sens de cette dictature qui pratique l’oblitération de la mémoire, mais j’aurai adoré en savoir plus ! « Vers un ailleurs meilleur » reste une lecture agréable, une dystopie dont le thème de la migration est fortement d’actualité.
Pour lire un extrait et vous procurer le livre Cliquez ici ou Cliquez ici
Trouvez ici d’autres idées de lectures pour les ados