Conseils de lecture – 3 romans à lire au mois de juin

Notre sélection de 3 romans à lire au mois de juin 2022 avant les vacancesBientôt l’été, voici une sélection de romans à ne pas rater !  Découvrez nos conseils de lecture pour le mois de juin.

Nous avons choisi : Gideon la Neuvième T1 de Tamsyn Muir (Actes Sud). Celle qui devint le soleil, de Shelley Parker-Chan (Bragelonne). One Last Stop, de Casey McQuiston (Lumen).
Embarquement pour des lectures passionnantes, qui ne laissent pas indifférents ! 

Gideon la Neuvième T1 : Le tombeau scellé

Résumé
Harrowhark Nonagesimus, héritière de la Neuvième Maison et Nécromancienne hors pair, doit passer à l’action. L’Empereur a invité les héritiers de chacune de ses loyales maisons pour un grand tournoi. Si elle l’emporte, elle deviendra la servante immortelle et toute-puissante de la Résurrection, mais chaque nécromancien doit être accompagné de son cavalier. Sans le glaive de Gideon, Harrowhark échouera, et la Neuvième Maison périra…

Pourquoi le lire

Gideon la Neuvième est un agile mélange des genres : science-fiction, meurtre-mystère… Dans les effrayants couloirs du sous-sol de la Première Maison, les laboratoires secrets cachent une histoire terrible.
Gideon et Harrow vont devoir apprendre à travailler ensemble alors qu’elles se détestent depuis leur plus tendre enfance. Harrow est bien déterminée à devenir Lycteure.
La première moitié du roman est un peu longue – surtout parce que les pensées de Gideon prennent «beaucoup de place» dans le récit. Toutefois, l’écriture de Tamsyn Muir est fantastique, la construction du récit habilement développée et les scènes d’actions très imagées.
Pour vous procurer le livre ou lire un extrait Cliquez ici ou Cliquez ici

Celle qui devint le soleil

Résumé
En 1345, la Chine est soumise à la cruelle domination mongole. Pour les paysans faméliques des Plaines du Milieu, la grandeur n’existe que dans les contes. Quand la famille Zhu apprend que Chongba, leur huitième fils, est promis à un fabuleux destin, tous peinent à imaginer comment s’accomplira ce miracle.

En revanche, nul ne s’étonne que la deuxième fille des Zhu, fine et débrouillarde, soit promise… au néant. Mais lorsqu’une attaque de hors-la-loi les laisse orphelins, c’est le fils qui se laisse mourir de chagrin. Prête à tout pour échapper à sa fin annoncée, la jeune fille endosse l’identité de son frère afin de devenir novice dans un monastère. Là, poussée par un impérieux désir de survivre, Zhu apprend qu’elle est capable de tout – même du pire – pour déjouer sa destinée.

Pourquoi le lire

Celle qui devint le soleil regorge d’intrigues politiques. Le rythme est assez lent – les véritables actions semblent peu présentes, diluées (ce qui ne m’a personnellement pas trop gêné) – au profit de manipulations psychologiques variées. C’est également au profit d’un univers et d’un récit très intéressants ; qui le sont tout autant que les thématiques abordées d’ailleurs : identité et identité de genre, le contrôle d’une personne sur sa destinée…
Shelley Parker-Chan a su créer un univers riche, ancré dans un passé authentique (tout en gardant des touches de fantasy), et des personnages complexes. Celle qui devint le soleil est définitivement un roman à ranger dans la rubrique « ça passe ou ça casse ».
Pour vous procurer le livre ou lire un extrait Cliquez ici ou Cliquez ici

One Last Stop

Résumé
À vingt-trois ans, August s’installe à New York pour échapper à sa mère, avec qui elle entretient une relation compliquée. Cynique et intentionnellement solitaire, elle tombe malgré elle au beau milieu d’un véritable nid de fou : une colocation joyeuse et extravagante, où discussions et fêtes se succèdent. Voilà que par un matin de galère, sur le chemin de la fac, elle fait la rencontre d’une certaine Jane qui n’hésite pas à la sortir d’un mauvais pas. August en reste abasourdie : qui est cette fille belle à tomber qu’elle croise et recroise sans cesse sur sa ligne de métro new-yorkais ?

En tout cas, la jeune inconnue au blouson de cuir, à la fois mystérieuse et solaire, n’est pas ce qu’elle prétend… Car, là, sur le mur du légendaire diner soù August joue les serveuses pour se faire un peu d’argent, le visage de Jane illumine une photo prise… dans les années 1970 ! Comment expliquer ce prodige ?

Pourquoi le lire

One Last Stop est une lecture mitigée mais addictive. Les raisons de le lire sont multiples : l’histoire, contemporaine, est ancrée dans la vie « de tous les jours » tout en ayant une bonne dose de fantastique et un côté mystérieux. La romance est développée tout au long du récit de manière habile. Les personnages, réalistes, sont tous aussi attachants les uns que les autres.

Malheureusement les relations physiques dans une rame de métro (pas toujours vide) génèrent parfois un malaise… Si ce point ne gênera largement pas tout le monde, il est clairement la raison qui empêche la lecture de devenir un coup de cœur…
Pour vous procurer le livre ou lire un extrait Cliquez ici ou Cliquez ici
Trouvez d’autres idées de lecture ici