IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture high-tech

Honor Magic 6 Pro
Honor Magic 6 Pro

On a lu : Les Féeries d’Eshad – Les fleurs les plus dangereuses n’ont pas d’épines – Les liens du destin – Godkiller

Conseils de lecture - 4 romans pour ados pleine de mystères et de fantasyIdées lecture ! En cette fin janvier vous recherchez peut-être un bon roman qui déconnecte. Voici 4 idées de lecture pour vous évader.

Quel livre choisirez-vous parmi cette sélection éclectique?

Les Féeries d’Eshad

Auteur : Cindy Van Wilder
Résumé
Depuis toujours, les Arcanes, adeptes de la magie, et les Esharis, férus de technologie, s’opposent. Le destin des premiers a été brutalement scellé après leur dernière défaite. En tant qu’Arcane asservie, Arazia travaille dans un cirque qui crée de somptueux spectacles pour les élites Esharis. Elle a tout oublié de son passé et de ses origines.
Avec ses fidèles amis Théo, Yanaël et Ernst, ils ont un plan afin de s’échapper. Malheureusement, leur projet échoue… Ils sont alors livrés à la grande famille Harringwood, où on leur annonce qu’ils vont devoir participer aux Fééries d’Eshad, un mystérieux tournoi avec, à la clef, leur liberté. Mais le manoir des Harringwood est empli de faux-semblants. Derrière les ors, se cachent des secrets terrifiants…

Pourquoi le lire

Une belle surprise chez Scrinéo, même si Les Féeries d’Eshad ne sont pas un coup de cœur.

L’univers et les personnages sont étoffés, si bien que le côté « Hunger Games » auquel on s’attend au départ est rapidement effacé au profit d’un récit plus complexe, sous fond de diversité (personnages/ Arcanes…), de famille (re)trouvée, d’esclavagisme, de guerre et de créatures étranges venues d’une dimension parallèle.

L’écriture inclusive est la bienvenue, et le tout offre un réel vent de nouveauté. On regrette l’aspect un peu rapide de la fin, mais à part ça, Les Féeries d’Eshad ne déçoit pas ! Bonus non négligeable, l’histoire se boucle en un tome.
À partir de 15 ans
Pour lire un extrait ou acheter ce livre Cliquez ici

Les fleurs les plus dangereuses n’ont pas d’épines

Auteur : Lydie Tabarin
Résumé
Les familles De Mora et Rodrigues, qui excellent dans l’art de confectionner du thé grâce au pouvoir qu’elles dissimulent, ne le savent que trop bien. Reconnues et respectées par tout le pays, y compris par le palais royal, les deux familles se mènent une guerre acharnée pour déterminer laquelle réalise la meilleure composition. Héritières de cette rivalité toxique, Isabel De Mora et Andarina Rodrigues n’aspirent qu’à une chose : surpasser l’autre et devenir une confectionneuse de renom. Le quotidien des deux jeunes femmes se corse le jour où la reine meurt empoisonnée par du thé, dans le plus grand secret et que les regards de la cour entière se tournent vers elles…

Pourquoi le lire
Une lecture en demie-teinte pour cette fantasy française. Les personnages d’Andarina et Isabel sont, au départ, détestables. Feng, de son côté, se démarque d’emblée. Puis, une fois que l’intrigue est installée, on perçoit une nette différence : les personnages évoluent, le système de magie se développe et le récit se complexifie (complots politiques, guerre et colonisation…). Les liens entre Andarina et Isabel se recréent, pour notre plus grand bonheur. Si les retournements de situation tombent souvent à plat, ils sont bien amenés et rythment parfaitement le récit. Les fleurs les plus dangereuses n’ont pas d’épines (Hachette Romans) est un roman sympathique à l’écriture fluide.

À partir de 14 ans
Pour lire un extrait ou acheter ce livre Cliquez ici ou Cliquez ici

Les liens du destin T2 : Savage Bonds (Broken Bonds T2)

Auteur : J. Bree(Ed. Korrigan)
Résumé
Depuis qu’elle a été contrainte de révéler ses pouvoirs meurtriers, Oleander est devenue une femme redoutée. Elle n’est plus rejetée et on lui a pardonné de s’être enfuie, des années plus tôt, pour tenter d’échapper à son destin. Sa puissance la rend aussi plus attirante aux yeux de ses « Liens », les six hommes à qui elle est destinée. Oleander doit cependant lutter contre l’irrésistible attraction qu’elle éprouve envers chacun d’eux, car céder à ses pulsions rendrait incontrôlables des pouvoirs qu’elle peine déjà à contenir. Ce don est pourtant sa seule arme contre la Résistance, qui veut les éliminer, elle et ses Liens. Avant qu’il ne soit trop tard, Oleander doit apprendre à maîtriser cette immense puissance qui pourrait tout détruire…

Pourquoi le lire
La suite de Broken Bonds (chronique disponible sur ce lien) est à la hauteur du premier tome. Même si beaucoup d’échanges apparaissent toxiques entre les personnages, on est absorbé par la lecture et le rythme soutenu de l’histoire.

A titre personnel, j’ai détesté certaines scènes mais il y a dans les romans de J. Bree une véritable dualité: même si par moment on déteste, on ne peut pas refermer le livre ! Entre l’humour, le sarcasme, l’action et les retournements de situation – on ne s’ennuie jamais.
Si le premier tome pouvait laisser planer le doute, ici il n’est plus permis : cette lecture est réellement destinée aux +18 ans (public averti)

À partir de 18 ans.
Pour lire un extrait ou acheter ce livre Cliquez ici ou Cliquez ici

Godkiller

Auteur  : Hannah Kaner
Résumé
Kissen est une déicide, une tueuse de dieux. Elle leur voue une haine dévorante depuis que les adorateurs d’une divinité du feu ont violemment assassiné toute sa famille.
Elle croise un jour le chemin d’un étrange dieu amnésique dont l’existence est liée à celle d’une jeune noble. Ne pouvant le tuer sans prendre la vie de la petite fille, elle décide de les accompagner dans la cité en ruine de Blenraden afin d’obtenir les faveurs des derniers dieux sauvages qui y résident. Rejoints par un chevalier désabusé et poursuivis par de ténébreux démons prêts à tout pour les tuer, ils prennent conscience du rôle capital qu’ils auront à jouer pour sauver leur monde de l’agonie.

Pourquoi le lire
Godkiller (De Saxus) est une des très belles découvertes de ce début d’année. Hannah Kaner propose un roman avec plusieurs points de vue et se démarque par un univers médiéval complexe où dieux et humains cohabitent.

L’autrice réussit à rendre tous ses personnages intéressants et fondamentalement humains (expériences et traumas, défauts et qualités, caractères, objectifs, maladies ou handicap…).
L’évolution dans le récit se dénote dès le prologue et revient dans le dernier tiers du roman, malgré quelques longueurs par-ci par-là au milieu. Le roman est assez court (400 pages), laissez-vous donc tenter ! De notre côté, on guette l’annonce de la suite – Sunbringer.

À partir de 16 ans
Pour lire un extrait ou acheter ce livre Cliquez ici ou Cliquez ici

Envie de Lire ? Trouvez des Idées BOOX dans notre rubrique ici
Suivez toute l’actualité IDBOOX sur Google Actualités

 

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *