IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture high-tech

Avis lectures – Sélection de 4 romans à lire au mois de juin 2023

Conseils de lecture pour le moi de juin 2023Pour cette sélection livresque du mois de juin, nous avons lu 4 romans en lice pour le Prix Relay des Voyageurs Lecteurs 2023.

La Promesse de Marie De Lattre (Robert Laffont). L’ancien calendrier d’un amour d’Andreï Makine (Grasset). Les Sources de Marie-Hélène Lafon (Buchet-Chastel). Fille en colère sur un banc de pierre de Véronique Ovaldé (Flammarion).

L’un de ces romans sera couronné lauréat de la 46e édition du Prix Relay le 13 juin. Ces 4 ouvrages ont tous un point commun : ils sont forts, engageants et mettent en lumière des récits de vie fictifs ou réels.
Voici donc nos avis sur ces quatre livres.

La Promesse

A propos du livre
Marie grandit dans un appartement semé de cachettes, car on ne sait jamais. Dans la table de nuit parentale, une étoile jaune prend la poussière. Aux murs figurent des tableaux muets.
Jacques, son père, est médecin. Il a la gaieté angoissée. Pour évoquer son enfance, il s’enferme dans un silence intransigeant. Pourquoi ?
Lorsqu’il disparaît, Marie hérite d’une enveloppe. Dedans, des lettres d’amour à l’orthographe incertaine, et une supplique, griffonnée au crayon, en 1943 : ” N’oublie pas l’enfant. ” Qui l’a écrite ? Et à qui s’adresse-t-elle ?

Quatre destins se rencontrent dans ce récit. Un secret les lie qui, aujourd’hui encore, stupéfie.

La Promesse dit l’amour filial, l’instinct de survie, la violence née du silence, et la réconciliation entre des générations.

Pourquoi le lire

Marie De Lattre se livre et nous délivre ses secrets de famille. Dans un récit fin, émouvant et attachant, elle raconte et se raconte.

Son livre parle du non-dit en profondeur. Cette histoire parle de la Shoah bien sûr mais pas seulement au travers des meurtrissures et du silence, l’auteure se raconte aussi. La promesse est une petite perle à lire et à transmettre à toutes et tous, un moment suspendu qui pose question sur l’Histoire.

Comme le dit l’auteure, parler de la guerre est aujourd’hui très loin, mais néanmoins, les témoignages comme celui-ci sont à mettre au rang des nécessités impérieuses de la transmission. Alors merci, d’avoir partagé avec nous cette tranche de vie à la fois rocambolesque, véridique et puissante !
Pour lire un extrait ou vous procurer le livre Cliquez ici ou Cliquez ici

L’ancien calendrier d’un amour

A propos du livre

« Qu’importe l’éternité de la damnation à qui a trouvé dans une seconde l’infini de la jouissance. » (Baudelaire)
Tel serait l’esprit de cette saga lapidaire – un siècle de fureur et de sang que va traverser Valdas Bataeff en affrontant, tout jeune, les événements tragiques de son époque.
Au plus fort de la tempête, il parvient à s’arracher à la cruauté du monde : un amour clandestin dans une parenthèse enchantée, entre l’ancien calendrier de la Russie impériale et la nouvelle chronologie imposée par les « constructeurs de l’avenir radieux ».
Chef-d’œuvre de concision, ce roman sur la trahison, le sacrifice et la rédemption nous fait revivre, à hauteur d’homme, les drames de la grande Histoire : révolutions, conflits mondiaux, déchirements de l’après-guerre. Pourtant, une trame secrète, au-delà des atroces comédies humaines, nous libère de leur emprise et rend infinie la fragile brièveté d’un amour blessé.

Pourquoi le lire

L’ancien calendrier d’un amour est un roman de l’écrivain français d’origine russe Andreï Makine de l’Académie française.

Il raconte l’histoire de Valdas Bataeff, un jeune homme qui traverse le XXe siècle marqué par les guerres et les révolutions. Il vit une passion secrète avec Taïa, une femme mariée, dans une Russie en pleine mutation. Le titre fait référence au décalage entre l’ancien calendrier julien et le nouveau calendrier grégorien adopté par les bolcheviks en 1918.

Ce livre raconte aussi, dans un style minimaliste, le parcours d’un homme ordinaire emporté dans les tempêtes de son siècle. Le roman est un chef-d’œuvre de concision, qui mêle la grande Histoire et la petite histoire, la trahison et la rédemption, la cruauté et la jouissance.
Pour lire un extrait ou vous procurer le livre Cliquez ici ou Cliquez ici

Les Sources

A propos du livre
La cour est vide. La maison est fermée. Claire sait où est la clef, sous une ardoise, derrière l’érable, mais elle n’entre pas dans la maison. Elle n’entrera plus. Elle serait venue même sous la pluie, même si l’après-midi avait été battue de vent froid et mouillé comme c’est parfois le cas aux approches de la Toussaint, mais elle a de la chance ; elle pense exactement ça, qu’elle a de la chance avec la lumière d’octobre, la cour de la maison, l’érable, la balançoire, et le feulement de la Santoire qui monte jusqu’à elle dans l’air chaud et bleu. Années 1960. Isabelle, Claire et Gilles vivent dans la vallée de la Santoire, avec la mère et le père. La ferme est isolée.

Pourquoi le lire

Les Sources est un roman qui explore les liens familiaux, la mémoire et le rapport à la terre à travers le destin de trois générations de femmes. En quelques pages, on s’imprègne d’un thème lourd, la maltraitance conjugale, ambiance tendue presque oppressante. La plume est rugueuse et sèche et pourtant.

L’écriture est néanmoins sobre et poétique, le rythme est lent et contemplatif, les personnages sont attachants et profonds.
J’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteure nous fait entrer dans l’intimité de ces femmes et nous fait ressentir leurs émotions, leurs regrets, leurs espoirs. Un livre touchant et d’actualité sur fond de campagne au milieu du Cantal !
Pour lire un extrait ou vous procurer le livre Cliquez ici ou Cliquez ici

Fille en colère sur un banc de pierre

A propos du livre
Véronique Ovaldé, à travers l’histoire d’une famille frappée par une mystérieuse tragédie, ausculte au plus près les relations que nous entretenons les uns avec les autres et les incessants accommodements qu’il nous faut déployer pour vivre nos vies.

Pourquoi le lire

Même si j’ai pu décrocher par moment du fait de certaines longueurs, ce roman est intéressant et dissèque par le menu le lien entre 5 femmes : 4 sœurs (Violetta, Gilda et Aïda), dont une qui a mystérieusement disparue (Mimi) et la mère.
C’est en Sicile que l’intrigue prend place à la mort du père tyrannique. Culpabilités, Secrets, jalousies, regrets, jalonnent l’histoire. L’autrice passe à la loupe les passions familiales avec finesse et humour !
Pour lire un extrait ou vous procurer le livre Cliquez ici ou Cliquez ici 
Envie de lire ? Trouvez des Idées BOOX dans notre rubrique dédiée ici

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *