Expo - Visite de la Bourse de Commerce le nouveau temple de l’art moderne (vidéo) - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Culture

Expo – Visite de la Bourse de Commerce le nouveau temple de l’art moderne (vidéo)

Découverte de l'expo Bourse de Commerce PinaultOn attendait l’ouverture de la Bourse de Commerce avec impatience. La Pinault Collection est enfin entrée dans un nouvel écrin en plein cœur de Paris.

La Bourse de Commerce est située dans le quartier des Halles et à deux pas de l’église Saint Eustache. Entièrement rénovée et augmentée, la Bourse de Commerce ouvre ses portes au public le 22 mai.

La Bourse de Commerce revue et un peu corrigée

En pénétrant dans l’antre du temple de l’art moderne ont est happé par la sublime architecture intérieure. L’ancienne Halle aux Grains a retrouvé sa superbe. Elle garde son ADN malgré des changements architecturaux parfaitement maitrisés.

Le bâtiment historique a été revu par Tadao Ando (TAAA), Pierre-Antoine Gatier, architecte en chef des Monuments historiques, l’agence NeM – Lucie Niney et Thibault Marca, et la SETEC bâtiment.


L’espace réservé aux expositions est monumental, 6.800 m2 sur 5 étages. On remarquera sous la majestueuse coupole de verre, le cylindre de béton qui joue avec l’architecture d’origine sur 35 mètres de haut jusqu’à la verrière et les fresques anciennes restaurées.

Déambulations

Dès l’entrée dans l’édifice, on devient de tous petits acteurs au milieu de la rotonde grandiose. Celui-ci abrite l’installation d’Urs Fischer, avec 9 pièces éphémères en cire. La réplique de Sabines de plusieurs mètres de haut « en marbre », la chaise de jardin, l’homme aux lunettes, le fauteuil d’avion, toutes ces pièces sont en cire. Allumées tout au long de l’exposition, les mèches font fondre la cire laissant évoluer ces œuvres jusqu’à l’extinction. Ce « monument de l’impermanence » est juste bluffant !

On circule dans le bâtiment grâce à des escaliers circulaires. Chaque marche nous fait découvrir un nouvel aspect du bâtiment, les détails de l’architecture jusqu’au clin d’œil des pigeons empaillés de Maurizio Cattelan nichés sur la balustrade du haut. Au cours de notre déambulation, on aperçoit un petit trou de souris caché dans un mur, là encore c’est Ryan Gander qui nous fait signe.

Bourse de Commerce  : 32 artistes et 200 œuvres

Pour son ouverture, la Bourse de Commerce présente des maîtres de l’art contemporain.

Dans la coursive autour de la rotonde on découvre les œuvres étonnantes de Bertrand Lavier. Cactus, vélomoteur, nounours… sont exposés dans les 24 grandes vitrines de la Bourse de Commerce qui accueillaient les innovations de l’exposition universelle de 1889.


Vous serez sûrement intrigués par les chaises de Tatiana Trouvé disséminées tout au long du parcours muséal. Ces gardiens de musées interpellent et méritent qu’on s’y arrête.


On ne pourra citer tous les artistes, mais passez un moment dans la salle consacrée à David Hammons. Panier de basket, chats posés sur des tambours africains et autres surprises artistiques vous attendent.

On citera aussi d’immenses artistes comme : Louise Lawler et ses 94 tirages de Helms Amendment ou encore Luc Tuymans, très présent pour notre plus grand bonheur. A leurs côtés, Martin Kippenberger et la toile Paris Bar, Thomas Schütte et l’incroyable Cindy Sherman.

En sortant, ne manquez pas l’installation Mont Analogue de Philippe Parreno, sur la colonne Médicis, côté Rue de Viarmes.

Vous l’aurez compris, la Bourse de Commerce – Pinault Collection est un voyage extraordinaire au cœur de l’art contemporain où se nichent des joyaux au sein d’un bijou architectural !

Pour acheter votre ticket d’entrée c’est ici visites gratuites sur réservation, du 22 au 24 mai.
Envie de voir des expos ? Consultez notre rubrique dédiée