La collection Morozov à la Fondation Vuitton, l’exposition de tous les superlatifs - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Culture

La collection Morozov à la Fondation Vuitton, l’exposition de tous les superlatifs

L'incontournable expo La collection Morozov à la Fondation Louis VuittonLa collection Morozov a pris ses quartiers à la Fondation Louis Vuitton jusqu’au 22 février 2022.

Epoustouflante, magnifique, inédite, fantastique voilà quelques superlatifs assumés pour en parler !

Cette exposition est exceptionnelle à plusieurs titres : les frères Morozov et leur histoire, les œuvres présentées, et surtout, c’est la première fois que ces chefs-d’œuvre de l’Art moderne quittent la Russie.

Qui sont les frères Morozov ?

Mikhaïl et Ivan Morozov, nés respectivement en 1870 et 1871 sont des nantis. Issus d’une famille moscovite détenant plusieurs entreprises, les deux frères aiment le beau.

Mikhaïl, est un excentrique, amateur d’art et critique de théâtre, il débute une collection d’œuvres pas tout à fait orthodoxes pour l’époque. Il ose acheter des nus ! Il meurt à 33 ans et laisse 39 toiles d’artistes européens et 44 russes.


Ivan a la tête sur les épaules, il dirige les entreprises familiales, et, lui aussi est amateur d’art. Jusqu’à la première Guerre, il accumule un trésor de 240 œuvres françaises et 430 russes. Ainsi naquit la collection Morozov !

Puis vint la Révolution russe, ces trésors tant convoités sont nationalisés en 1918. Plus jamais ils ne quitteront la Russie.

Les artistes les plus iconiques de la collection Morozov

Renoir, Picasso, Gauguin, Matisse, Bonnard ou Cézanne… La Fondation Vuitton a réuni en France les œuvres de la collection Morozov. Réservez votre entrée à pour l’exposition Cliquez ici 

Déployée dans l’ensemble de la Fondation Vuitton, la collection Morozov présente les artistes français les plus iconiques : Van Gogh, Sisley, Bonnard, Monet, Renoir, Picasso, Pissarro, Cézanne. 47 artistes sont représentés dont 17 russes.

Nous connaissons la plupart de ces œuvres pour les avoir vues dans des livres ou sur des cartes postales, mais c’est la première fois que le visiteur peut les voir en VRAI ! Et ça provoque pour tout amateur d’art novice ou spécialiste une émotion hors du commun !

 

 

Morozov – Hommage aux peintres Russes !

Dix-sept peintres russes sont exposés et c’est la claque ! La plupart d’entre eux ne sont pas connus du commun des mortels et pourtant, ces artistes sont une révélation ! On citera pêle-mêle Repine, Vroubel, Korovine, Golovine, Serov, Larionov, Gontcharova, Malevitch, Machkov, Kontchalovski, Outkine, Sarian ou Konenkov…

Chacun d’entre eux mérite qu’on s’y arrête, ils font partie, à part entière, de l’art impressionniste et moderne !

Moments d’émotion

Tous les courants de l’Art moderne sont présents en un seul lieu ! De salles en salles on atteint des moments de grâce indescriptibles.

Mention spéciale à quatre œuvres ! Mikhaïl Vroubel, peintre russe. Il peint les Lilas comme personne. L’artiste utilise le violet, couleur peu usitée dans la peinture et y pose un banc de pierre sur la droite. Bougez en fixant le coin gauche de ce banc, vous voyez ?

Henri Matisse « Fruits de bronze » et Valentin Sérov et son portrait d’Ivan Morozov (photo d’ouverture et ci-dessous). On restera sidéré par le dialogue entre ces deux toiles. L’artiste russe n’ayant pas hésité à mettre au fond de son œuvre, la fabuleuse toile de Matisse, et, Morozov en gardien des trésors.

Seul dans une salle obscure de la Fondation, se détache Le Prisonnier. Vincent Van Gogh peint La ronde des prisonniers alors qu’il est interné volontairement. Pour s’échapper mentalement, il s’appuie sur le dessin de Gustave Doré, Newgate, et le reproduit à sa façon. Sa réinterprétation est sa propre histoire, l’homme au centre, bras ballants n’est autre que lui.


Un ballet comme un pinceau sur une toile

La collection Morozov est d’une richesse exceptionnelle. On s’y attend mais en réalité on n’est pas préparé à un tel choc émotionnel. L’expo rassemble un ensemble de toiles fabuleuses.

Chaque salle est un émerveillement. On est un peu comme un enfant dans un rêve éveillé surtout si on est fan de cette période. Il faut pendre conscience de la rareté de ce moment. On se retrouve seul face à des toiles que l’on ne reverra jamais ou du moins réunies dans un même lieu.

On savoure chaque seconde passant d’un tableau à l’autre avec des yeux ébahis. S’opère alors une sorte de ballet comme un pinceau sur une toile où on virevolte entre eux, incapable de les quitter. On essaie de garder une image intacte de ces chefs-d’œuvre.

Sortir d’une salle est un vrai déchirement mais rassurez-vous la suivante vous la fera oublier. La collection Morozov à la Fondation Louis Vuitton fait partie des expositions incontournables.
Avis de Frédéric Danilewsky

Pour prolonger l’exposition 

Découvrez aussi le fabuleux catalogue d’exposition Cliquez ici pour lire notre article ou Cliquez ici ou Cliquez ici pour l’acquérir.
Réservez votre entrée à la Fondation Vuitton Cliquez ici 
Envie de voir des expos ? Consultez notre rubrique ici