Covid-19 - Le Beau livre et le livre d’Art en perdition - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Economie du livre

Covid-19 – Le Beau livre et le livre d’Art en perdition

sculpture fernando Pessoa FoulonSi les éditeurs ont réussi à maintenir les ventes pendant la pandémie de Covid-19, le segment du Beau livre a souffert.

Le marché du livre a su contenir les pertes pendant la crise sanitaire avec -2,3% de CA (lire notre article). Toutefois, certains segments ont été très impactés par une baisse des ventes jamais constatée.

Le segment du livre d’art et du beau livre a enregistré une baisse de 36% du CA; une baisse très marquée au sein du segment des livres de Beaux-Arts (-57,8% – chiffres 2020 du SNE), ce qui est énorme !

Le Syndicat National de l’Edition a fait un sondage auprès des éditeurs afin d’analyser les causes de cette chute phénoménale!

Livres d’Art et Beaux livres les causes de la baisse

57% des éditeurs interrogés indiquent que la fermeture des musées et lieux d’exposition ont très durement touché l’activité.
La totalité des éditeurs a reporté au moins une parution de 2020 sur 2021.

Plus d’un tiers des répondants a également indiqué avoir annulé des publications (jusqu’à 5 titres) en 2020.

Le Click and Collect et la vente en ligne n’ont pas suffi à endiguer l’hémorragie, même si les éditeurs constatent un essor des ventes en 2020 sur ce canal des sites marchands.

En effet, les lecteurs préfèrent souvent avoir en main ce genre d’ouvrages avant de faire un choix.

La réouverture des musées n’a pas non plus été suffisante. 57% des répondants indiquent ne pas avoir constaté de redémarrage au premier semestre 2021. D’ailleurs, ils ont déjà prévu de reporter des ouvrages annoncés en 2021 sur l’année 2022.

A noter, que 50% des éditeurs ont eu droit aux aides dispensées par le CNL ou l’Etat.

Alors plus que jamais il faut soutenir le Beau livre et le livre d’Art, pensez Noël ! A la rédaction on les adore et on vous en parle régulièrement. Découvrez nos chroniques ici