Edition : Le gouvernement va jouer les médiateurs et suspend la réforme du CNL - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Economie du livre

Edition : Le gouvernement va jouer les médiateurs et suspend la réforme du CNL

IDBOOX_Ebooks_AuteurLe 26 juin dernier  un collectif de poètes, d’écrivains et d’éditeurs cosignaient une lettre adressée à Jean-François Colosimo, directeur du Centre national du Livre (CNL) inquiets de la réforme envisagée, prévoyant notamment la fusion de plusieurs commissions. « Nous écrivains, poètes, et éditeurs soussignés, estimons vital le maintien d’une commission Poésie afin d’éviter la domination d’un genre sur un autre: enviée par les poètes et écrivains de la plupart des pays, l’existence de cette aide a permis à de nombreux éditeurs, qu’ils soient puissamment implantés nationalement depuis longtemps ou qu’ils vivotent en Province grâce au bénévolat, de publier des livres qui n’auraient jamais pu voir le jour sans elle; elle a permis à des poètes de ne pas mourir dans le plus total dénuement, et ce n’est pas une image. »

Il semble qu’Aurélie Filippetti a entendu ce collectif puisque dans un communiqué publié mercredi, la Ministre de la Culture et de la Communication a décidé de suspendre cette réforme « Dans ce contexte, la réforme des commissions et des dispositifs de soutien du Centre national du Livre, définie il y a quelques mois et qui devait entrer en vigueur au 1er janvier 2013 ne peut être mise en oeuvre sans prendre en compte les nouvelles orientations du gouvernement. Cette réforme étant par ailleurs contestée, une concertation préalable s’avère nécessaire. »
En lieu et place de la réforme, des réunions de travail débuteront au mois de septembre sous l’égide du ministère.