Quand une librairie se meurt en plein Paris - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Economie du livre

Quand une librairie se meurt en plein Paris

Librairie-generiques-IDBOOXQu’il est triste de voir une librairie qui se meurt en plein Paris, dans la rue du Cherche-Midi. Menacée d’expulsion depuis plusieurs mois, en procédure judiciaire, la librairie Céline Poisat n’a plus d’autre choix que de fermer.

Alors mardi 10 juillet, en passant devant cette boutique mythique du 6ème, les passants s’arrêtaient, attirés d’abord par les bonnes affaires (1 livre = 1€, 5 livres = 4€…) puis atterrés par la pancarte affichée : « Sans votre librairie, vous lirez quoi ? Des frites ? ».
A voix basse les badauds échangent entre eux, sans se connaitre, et ne comprennent pas que l’on puisse oser fermer un tel lieu, “au nom du fric !”

Malgré la mobilisation des habitants du quartier, du comédien Gérard Depardieu, nouvellement arrivé dans l’arrondissement, rien n’y a fait. Poisat brade, liquide ses trésors, la mort dans l’âme. 

Ironie du sort, le 102 de la rue du Cherche-Midi était en 1919 occupé par  une maison d’édition,  “Au sans pareil”, fondée par René Hilsum, c’était la première maison d’édition des surréalistes.
«L’homme descend du songe, sans libraires, il remonte au singe», nous a confié un riverain.