Amazon ventes flash Noël
Amazon ventes flash Noël

Abonnez-vous a notre newsletter

Yoteq – Un distributeur de livres pour les librairies hors les murs

23 mars 2018 ·

yoteq livre librairie

Présenté au salon Livre Paris, Yoteq est un appareil très intéressant permettant de vendre des livres en dehors des points de vente habituels. 

Ce concept a pour objectif d’apporter le livre au plus près du lecteur.

L’autre objectif de Yoteq est de proposer aux librairies et aux bibliothèques un espace hors les murs afin d’attirer et de séduire de nouveaux lecteurs.

Ce  distributeur de livres physiques a été conçu en France, le projet est porté par Franck Dalboussière, c’est encore un prototype.

Cette machine est un véritable joyau d’ingénierie. Il permet aux lecteurs d’acheter des livres papier neufs ou d’occasion là où elles sont implantées. (voir notre vidéo)

Elle permet également à celui-ci de le rendre en « mode occasion » lorsqu’il n’en veut plus.

Yoteq comment ça marche ?

L’appareil peut contenir jusqu’à 300 livres (littérature, pratique, BD, mangas, jeunesse…).

Il peut être implanté par exemple dans une gare, un aéroport ou tout autre endroit où il y a du passage.

Le lecteur, peut grâce à l’application réservé son livre à distance via une appli, et le récupérer à son arrivée au point Yoteq. Il peut aussi l’acheter directement s’il se trouve devant la machine.

L’interface lui propose le livre neuf ou d’occasion parmi le catalogue.

Un résumé du livre est présenté à l’écran. Lorsque le choix est fait, il n’y a plus qu’à payer et à emporter le livre.

L’autre atout de Yoteq c’est que la machine est capable de reprendre le livre acheté si le lecteur n’en veut plus.

Chaque livre acheté dans le distributeur est équipé d’une puce qui permet de l’identifier, si le lecteur désire le rendre.

Celui-ci se rend au distributeur Yoteq, il évalue le prix du livre d’occasion en fonction de son état de restitution, la machine accepte la transaction et un crédit est déposé sur le compte du lecteur en fonction du prix de rachat, il pourra en bénéficier pour un autre livre.

Une autre fenêtre de visibilité pour les librairies

Yoteq n’a pas l’intention de concurrencer les libraires ou les bibliothèques, bien au contraire.

Franck Dalboussière nous a expliqué : « Yoteq sera commercialisé en marque propre et en marque blanche pour des enseignes tierces, qui pourront composer leur propre réseau (quartier, ville, région…), notamment « hors des murs ». Nous croyons à l’intelligence collective de la profession pour déterminer les formules et les emplacements les plus adaptés sur le terrain qu’ils connaissent parfaitement. L’état d’esprit Yoteq est donc un partenariat ouvert avec la profession. »

Autrement dit, la société apporte une solution clé en main aux libraires, mais aussi aux bibliothèques (avec quelques aménagements puisque les bibliothécaires ne vendent rien) pour proposer des services supplémentaires aux clients.

Imaginons, une librairie indépendante est installée à Lille. Elle reçoit tous les jours ses clients en boutique.

Par contre à 15 km de là, il y a une gare mais pas de librairie. Avec un distributeur de livres comme Yoteq, il devient tout à fait possible de déporter l’enseigne en dehors de la ville.

Quel modèle économique ?

Yoteq pourrait devenir une véritable solution pour les librairies indépendantes, mais quels sont les modèles économiques envisagés par la société ?

Une fois encore, ce distributeur de livres imprimés est un prototype qui ne demande qu’à rencontrer son public.  

Deux modèles économiques sont envisagés par Franck Dalboussière : « Pour le réseau Yoteq en marque propre, nous cherchons des partenariats avec des librairies de proximité des emplacements visés (par exemple des gares, halles commerciaux, universités, hôpitaux, …), qui souhaitent étendre leur rayonnement hors des murs. Notre partenariat pourrait alors consister à de la vente de neuf partagée entre Yoteq et la librairie en contrepartie de la logistique d’approvisionnement / mise en dépôt effectuée par la librairie. Ainsi, la librairie augmente son CA et marge, et bénéficie d’une visibilité et notoriété supplémentaires.»

L’autre modèle envisagé est la marque blanche. Voici quelques explications : «En marque blanche (« Enseigne » by Yoteq), une formule privilégiée à ce jour est que les colonnes soient vendues au partenaire : le réseau de points de vente constitué appartient alors au propriétaire qui a toute liberté pour définir sa propre ligne éditoriale et les livres proposés. Une redevance (% CA) couvrirait en parallèle l’ensemble du service et du support. » 

Plutôt que de réessayer de réinventer la poudre pour développer la vente de livres, ou tout simplement de faire lire, des concepts innovants comme celui-ci ou encore le distributeur installé à Saint Denis sont de véritables réponses opérationnelles dès maintenant pour dynamiser la vente de livres et l’appétence des lecteurs.

Petit focus technique sur l’achat du livre neuf et d’occasion chez Yoteq

1/ le distributeur fonctionne en mode vente ou prêt -> donc marchand ou emprunt/retour pour des bibliothèques
2/ en mode vente, la colonne est alimentée en exemplaires neuf.

3/ un exemplaire retourné est immédiatement disponible pour un usager suivant. Pour un modèle vente, l’exemplaire retourné est d’occasion, il est donc proposé à la vente suivante en occasion (avec une décote bien évidemment). On a donc un mode de vente circulaire neuf / occasion (si cette option est souhaitée par le vendeur qui peut décider de rester en vente de neuf seulement bien entendu).

Pour en savoir plus regardez notre vidéo

Suivez IDBOOX sur Twitter Suivez IDBOOX sur FaceBook Suivez IDBOOX sur Google+ Suivez IDBOOX sur YouTube Suivez IDBOOX sur LinkedIn Contactez IDBOOX Abonnez-vous au fil RSS IDBOOX

Politique de confidentialité

© 2010 - 2018 IDBOOX All rights reserved