Europe - Les jeunes piratent moins qu’avant chiffres clés 2019 - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

europe generique piratage
Etudes

Europe – Les jeunes piratent moins qu’avant chiffres clés 2019

europe generique piratageSelon le baromètre publié par l’Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO) sur les jeunes et la propriété intellectuelle, il semblerait que les 15-24 ans piratent moins qu’avant. 

L’étude concerne 23.507 jeunes dans 28 pays de l’UE.

Premier constat, 51 % des jeunes Européens âgés de 15 à 24 ans déclarent ne pas avoir utilisé, lu, téléchargé ou diffusé de contenu provenant de sources illégales au cours des 12 derniers mois (ils étaient 46% lors de la dernière étude en 2016) il y a donc une réelle prise de conscience.

Autre constat, il y a une diminution du pourcentage de jeunes qui utilisent intentionnellement des sources illégales de contenu numérique, telles que la musique, les films, les séries et les jeux: 21 % en 2019 contre 25 % en 2016.

Selon les analystes, cette baisse serait imputable au développement des services d’abonnements. 22 % des personnes interrogées déclarent être prêtes à payer pour de tels services s’ils sont abordables, soit une hausse de 9 points de pourcentage par rapport à 2016.

Si les jeunes piratent moins c’est qu’ils craignent aussi le piratage de leur carte bancaire, ou que leurs appareils soient infectés par des virus et autres malwares, le prix est bien entendu toujours une raison.

Focus sur les jeunes Français

24 % des jeunes des répondants en France déclarent avoir accédé intentionnellement à des contenus numériques provenant de sources illégales au cours des 12 derniers mois, contre 34 % en 2016 (soit une baisse de 10 points de pourcentage).

10 % des jeunes de 15 à 24 ans interrogés en France déclarent avoir acheté intentionnellement des produits de contrefaçon en France, contre 11 % en 2016 (soit une baisse de 1 point en pourcentage).

Focus sur la Belgique

Si on compare à la Belgique, 31 % des déclarants avouent avoir accédé intentionnellement à des contenus numériques provenant de sources illégales, contre 33 % en 2016 (soit une baisse de 2 points de pourcentage).

14 % des jeunes de 15 à 24 ans interrogés en Belgique déclarent avoir acheté intentionnellement des produits de contrefaçon, contre 11 % en 2016 (soit une hausse de 3 points de pourcentage).

Focus sur le livre et les jeunes en Europe

56 % des jeunes ont consulté un livre au format numérique, streaming et téléchargement confondus (contre 58 % en 2016).

15 % des lecteurs se sont connectés à un site illégal pour se procurer ces livres numériques, de manière intentionnelle. Ce taux est stable par rapport à 2016. Il est aussi peu élevé, si on le compare aux films et séries (79 %) ou à la musique (39 %).

Concernant la lecture numérique, l’enquête pointe que les jeunes optent pour le streaming (40 %) et le téléchargement (43 %). Autre point intéressant, 18 % des répondants qui déclarent une mixité dans les modes d’accès.

3 considérations d’ordre moral

3 considérations d’ordre moral qui incitent les jeunes en Europe à ne pas pirater ont été présentées aux interviewés et voici leurs réponses

«la contrefaçon et la piratage, ce n’est pas cool» (de 48 % à 56 %); les artistes ou créateurs et l’équipe qui les soutient peuvent en souffrir (de 60 % à 66 %); les produits de contrefaçon peuvent nuire à l’environnement (de 58 % à 61 %)

Infographie concernant la France cliquez ici  

Lire d’autres études sur le livre et la culture