Les enfants et les écrans - Une enquête sur le confinement et le déconfinement - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

etude bayam confinement 1
Etudes

Les enfants et les écrans – Une enquête sur le confinement et le déconfinement

etude bayam confinement 1Bayam, la plateforme dédiée aux juniors a lancé une enquête auprès des enfants de 4 à 13 ans, pour un faire un bilan sur le déconfinement.

L’objectif est de comprendre comment la vie des juniors a changé pendant cette période. Bayam a voulu suivre l’évolution de leur ressenti sur ces semaines inédites pendant et après le confinement.

Moral des juniors, autonomie, scolarité, écrans tous ces sujets et bien d’autres sont abordés dans cette enquête.

Les enfants et les écrans pendant le confinement et après

Les enfants interrogés gardent le moral. Toutefois, 6% des enfants interrogés reconnaissent s’énerver plus facilement. Ils apprécient notamment de conserver l’organisation plus souple mise en place pendant le confinement.

La période leur a permis de s’autonomiser et de prendre des initiatives. Ils sont 15% à dire qu’ils participent plus aux tâches ménagères. Ils sont 30% à avouer un certain laisser aller sur les heures de lever et coucher, l’hygiène et la tenue vestimentaire.

Pour 93% d’entre-deux, leur niveau scolaire s’est maintenu ou a progressé. Les parents les ont aidé dans le suivi scolaire (91%). 50% déclarent avoir utiliser des outils numériques pour apprendre.

Les écrans ont été leurs meilleurs alliés pendant le confinement et l’usage perdure.
Même si près d’1 sur 2 reconnait ”trop utiliser les écrans” (47%), ils sont encore 68% à continuer les visios avec leurs amis et 58% à regarder la télévision.
Ils continuent de se servir régulièrement de l’ordinateur ou de la tablette pour 74% d’entre eux.

Ils ont envie d’activités sportives (76%), de balades en forêt ou dans la nature à 64%. L’école et les activités extra-scolaires suivent de près avec 61%

Des écrans pour quoi faire ?

Pendant et après le confinement, les enfants déclarent principalement utiliser l’ordinateur pour travailler, faire les devoirs et s’informer. La tablette vient en second, elle sert plutôt à s’amuser. Le smartphone n’est pas cité. (voir le graphique en ouverture de l’article). 

Et s’il y a une chose qui leur a beaucoup manqué, ce sont leurs grands-parents, encore plus que leurs amis, leurs cousins ou leurs professeurs.

Lire d’autres articles sur Bayam