Les Eternels – Un film de super-héros pas comme les autres -

Pop Culture & Lifestyle

Les Eternels – Un film de super-héros pas comme les autres

Cinéma - Les éternels sont là et pour longtempsLes Eternels est le 26ème film de l’univers Marvel. Il met en avant 10 nouveaux super-héros qui veillent sur les humains depuis 7000 ans. Ils est temps pour eux de sortir de l’ombre. 

« Les Eternels » amorce la Phase 4 du MCU. Vous n’y comprenez rien. Ca n’est pas grave puisque Les Eternels est un film de super-héros qui ne s’adresse pas uniquement aux fans de l’univers Marvel. Il est destiné à un plus large public.

De quoi ça parle Les Eternels ?

Les Eternels, un groupe de super-héros venu des confins de l’univers, protègent la Terre. Présents sur notre planète depuis 7000 ans ils veillent sur l’Humanité des Déviants. Ces créatures monstrueuses que l’on croyait disparues depuis longtemps sont les ennemis les plus anciens de l’homme.

Lorsqu’ils réapparaissent, les Eternels sortent de l’ombre pour sauver la planète.

Quand on lit ce descriptif, on pourrait croire que Les Eternels est un film de super-héros de plus mais ce n’est pas le cas. Les commandes ont été confiées à Chloé Zhao. Elle n’est pas vraiment habituée aux films de super-héros. Elle a reçu l’oscar de la meilleure réalisatrice pour Nomadland. On n’est pas sur le même registre.

Avec elle, Marvel tente une nouvelle approche du MCU. Le résultat est un long métrage qui raconte une histoire au-delà de l’éternelle confrontation entre le bien et le mal. Le film prend son temps pour installer les personnages et développer leur psychologie.

Cela ne veut pas dire qu’il est dépourvu de combats, d’effets spéciaux, de super muscles et de super pouvoirs. Au contraire, mais les scènes d’action ne sont pas omniprésentes. Une large place est laissée aux personnages complexes qui se révèlent à la fois puissants et fragiles.

Une multitude de personnages

Tout n’est pas parfait car la multiplicité des acteurs donne parfois l’impression que l’on assiste à une enfilade de scénettes. Les Eternels sont 10 et ils ont chacun des préoccupations et des états d’âme bien différents.

Le film est interprété par Gemma Chan dans le rôle de Sersi, bienveillante envers l’humanité, Richard Madden dans celui du tout-puissant Ikaris, Kumail Nanjiani dans celui de Kingo, aux pouvoirs cosmiques, Lia McHugh dans celui de Sprite, vieille âme éternellement jeune, Brian Tyree Henry dans celui de l’inventeur Phastos, Lauren Ridloff dans celui de l’hyper rapide Makkari, Barry Keoghan dans celui de Druig, le solitaire, Don Lee dans le rôle du puissant Gilgamesh, Salma Hayek dans celui d’Ajak, chef spirituel d’une grande sagesse, et Angelina Jolie dans celui de la farouche guerrière Thena. 

On peut également citer Kit Harington (Jon Snow) qui nous réserve une surprise finale. Ca fait beaucoup de monde et on ne s’attardera pas sur la prestation de chacun qui incarne avec plus ou moins de charisme et de conviction son personnage. 

Juste un mot sur Angelina Jolie qui crève l’écran sans même avoir besoin d’ouvrir la bouche. 

Un film à messages

Cette galerie cosmopolite de super-héros est aussi l’occasion d’aborder des sujets d’actualité. Marvel fait passer des messages qu’on n’a pas forcément l’habitude de voir dans les films de super-héros.

Phastos est par exemple un super-héros gay. Il a adopté un enfant avec son mari. On relèvera également une micro scène d’amour Sersi et Ikaris qui fait écho au film « Tant qu’il y aura des hommes ». Ils nous prouvent que les super-héros ont aussi une vie privée lorsqu’ils enlèvent leur cape et leurs collants.

Les allusions ne manquent pas avec d’autres thématiques évoquées comme le devenir de la planète, la guerre, etc. 

Pour ne pas trop déconcerter les fans, le film regorge également d’allusions à l’univers Marvel et à ses super-héros. Elles sont amenées finement et ne gênent pas la compréhension de l’histoire si vous n’y connaissez rien.

Au final, que peut-on dire du film ?

Les Eternels est un film riche au niveau de l’histoire comme de la réalisation. Il n’était pas facile de maîtriser la narration, qui peut parfois paraître décousue avec autant de nouveaux personnages à installer. Les fans purs et durs seront peut-être un peu déçus mais Les Eternels ouvre le MCU à un public plus large.

C’est un bon divertissement avec de l’action, un peu d’humour et de la psychologie. Il y a aurait encore beaucoup à dire sur le film notamment sur la beauté des décors avec la magnifique cité de Babylone ou la mise à mal de la théorie de l’évolution mais on vous laisse découvrir tout cela par vous-même. 

Un petit conseil ne partez pas avant la dernière ligne du générique de fin. Marvel vous réserve deux surprises.