Test jeu vidéo - Cyberpunk 2077, adieu les bugs ? - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Pop Culture & Lifestyle

Test jeu vidéo – Cyberpunk 2077, adieu les bugs ?

Test de Cyberpunk 2077 - Jouez avec Keanu ReevesBlockbuster vidéoludique de ces derniers mois, la sortie de Cyberpunk 2077 ne s’est pas faite dans la joie totale.

4 mois plus tard, après de multiples patchs, on fait le point sur l’aventure qui aura fait couler beaucoup d’encre dans la sphère gaming.

Depuis sa sortie en décembre 2020, l’éditeur de Cyberpunk 2077, CD Project Red, m’avait fait parvenir une clé pour tester le jeu sur XBOX Series X (j’insiste sur la plateforme de test). Cependant, comme vous le savez très certainement, le jeu était TRES buggé à son lancement surtout si on jouait sur une plateforme autre que PC. 

Au printemps un premier gros patch est sorti fixant la majeure partie des soucis. Et comme j’ai un nouveau vidéo-projecteur (dont je vous parlerai prochainement) avec moi pendant un mois en ce moment, j’ai donc décidé qu’il était temps de se lancer dans l’aventure Cyberpunk 2077.

Spoiler alert : le jeu est désormais parfaitement jouable et les quelques bugs encore présents sont surmontables mais j’y reviendrai plus loin dans l’article.

Malgré toutes les frasques qui ont entouré la sortie du jeu, il est un succès commercial indéniable : 13.7 millions de copies vendues en 2020 (et juste en 2020 sachant qu’il est sorti le 10 décembre) et seulement 30 000 demandes de remboursements de la part des joueurs. 

Cyberpunk 2077 – De quoi ça parle ?

Notre aventure se situe en 2077 dans la mégalopole de Night City, dans l’Etat libre de Californie où règnent de grandes inégalités et où les mégacorporations font clairement la loi.

La ville est ravagée par les guerres de gangs. Vous incarnerez V, un personnage dont vous choisirez le genre et tous les attributs physiques au début de la partie ainsi que son background parmi trois choix : nomade, gosse des rues ou Corpo.

Pour ma part j’ai choisi de jouer avec une femme avec un background corpo. Dans ce monde, les Hommes sont connectés et peuvent accueillir des « éclats » (des sortes de clé USB).

A la suite du décès du big boss d’une mégacorporation auquel vous êtes secrètement témoin, une multitude d’événements va en découdre.

Expérience de jeu entre RPG et FPS

Cyberpunk 2077 est un RPG en FPS. Vous serez donc en permanence en vue à la première personne et ne verrez votre personnage que dans le menu dans lequel vous customiserez ses vêtements (qui vous servent d’armure) ou devant quelques miroirs.

En monde ouvert, vous aurez accès à une carte gigantesque et un nombre de quêtes annexes qui vous permettront d’en avoir clairement pour votre argent (même si le jeu a beaucoup dévalué depuis sa sortie).

Grâce à la quête principale vous croiserez de nombreuses personnes. Ca fait du bien en temps de Covid-19. Comme dans une réaction en chaine, chaque rencontre vous permettra d’accéder à la suivante pour débloquer votre situation et espérer vous débarrasser de l’éclat bloqué dans votre tête.

L’ambiance cyberpunk générale est absolument géniale, c’est pour ma part un genre que j’adore et donc j’ai clairement été rapidement emballé par l’environnement riche en couleurs et en cyber qui nous entoure.

Une quête de longue haleine

Il m’aura fallu environ 35h pour terminer le jeu mais il en faudrait beaucoup plus pour réaliser toutes les quêtes annexes proposées. Diverses fins sont également proposées et rejouables sans difficulté grâce à une sauvegarde au moment du point de non-retour.

Tout au long de la partie vous récolterez des centaines d’objets au sol, dans des caisses et surtout sur vos ennemis.

La majeure partie d’entre eux ne vous serviront pas et seront rapidement vendus car sinon vous serez surchargés et vos mouvements seront donc très lents. Les très rares objets que vous conserverez seront donc la crème de la crème.

En fouillant dans les menus vous pourrez même faire évoluer ou crafter vous-même ces armes. Pour ma part, j’ai passé la quasi intégralité du jeu avec un pistolet « Lizzie » qui s’est avéré très très puissant.

N’oubliez pas de glisser un katana/couteau dans votre arsenal. En effet certains personnages mettront 20 ans à être tués par des balles alors qu’avec une lame en 30 secondes c’est plié !

Hacking et contrats 

Un autre élément de gameplay très présent est celui des piratages : vous passerez votre temps à scanner votre environnement pour pirater des télévisions, caméras, armes pour les désactiver ou en prendre le contrôle et tuer vos ennemis.

Bien évidemment, il vous faudra gagner de l’argent, ce qui sera rendu possible grâce aux contrats qui vous attendent à tous les coins de rue. Un autre moyen d’en acquérir est de vider les rues de ses gangs pour le compte de la Police locale.

Attention cependant, certains adversaires seront plutôt très coriaces et si vous veniez à éliminer un citoyen alors là la Police viendra vous chercher et il faudra rapidement fuir sinon vous serez cerné de toute part.

Keanu Reeves est Johnny Silverhand

On se souvient tous de l’annonce de Keanu Reeves à l’E3 et son fameux « You’re breathtaking ! ». Lors de son arrivée sur scène, il nous révélait qu’il faisait partie du jeu. Mais ce n’est pas un simple caméo, il va nous suivre tout au long de l’aventure et nous devrons gérer ses humeurs durant tout notre périple (voir photo au début de l’article).

Il nous aidera également sur les différentes interactions que nous aurons avec les personnages principaux de notre quête. Indéniablement hautement charismatique, c’est un ajout très intéressant au jeu.

Pour les plus attentifs, d’autres caméos plus discrets seront visibles tels que le célèbre auteur de jeu vidéo Hideo Kojima comme on peut le voir ci-dessous.

Une difficulté maîtrisée

J’ai pour ma part joué en mode normal et s’il m’arrivait parfois de mourir régulièrement sur certains passages annexes, dans la quête principale j’ai globalement réussi un presque sans faute.

Pour un joueur comme moi, rapidement frustré par des difficultés exacerbées, j’ai vraiment apprécié le dosage bien géré qui est proposé ici.

Au début de l’aventure, on nous présente un tuto pour découvrir les différents éléments de gameplay de base (combat, piratage, infiltration), je regrette cependant qu’on ne nous présente pas l’incroyable arbre d’évolution du personnage.

Entre les améliorations cybernétiques de notre corps de la tête au pied et les crafts et améliorations de nos armes, ce sont des éléments qu’il faudra découvrir par soi-même et utiliser régulièrement et à bon escient.

Une poignée de bugs toujours présents

Pour rester pleinement transparent sur mon expérience de jeu j’ai noté trois bugs majeurs :
– Quelques voix off de personnages autres que V dont le son ne marchait pas parfois
– De nombreux objets impossibles à ramasser
– Enfin et surtout le plus contraignant : une impossibilité parfois de cibler ET viser avec une arme. Là c’était clairement le plus contraignant quand je souhaitais tuer à distance.

Mais concrètement, comparé à tout ce qu’ont pu subir les joueurs au début de sa sortie c’est largement dérisoire et désormais le jeu s’avère donc parfaitement jouable.

Comme le rapportait le Joueur du Grenier dans sa vidéo et comme le montre le screen ci-dessous, c’était par contre assez ridicule de voir les habitants de la ville s’assoir au sol, paniqués.

Conclusion

Le jeu est excellent et il méritera que vous vous attardiez dessus. Il est extrêmement fluide et beau sur XBOX Series X malgré des sessions de nombreuses heures parfois.

L’aventure est riche en contenus principaux et annexes et des milliers de dialogues vous attendent. L’exploration des moindres recoins ravira les complétionnistes désireux de trouver les moindres objets et quêtes cachés.

Si vous pouvez attendre encore quelques mois, il y aura encore moins de bugs qu’actuellement mais au moment où j’écris cet article (26 avril), Cyberpunk 2077 a déjà été nettoyé de la majeure partie d’entre eux.
Ce jeu vidéo est en bon plan en ce moment Cliquez ici  ou Cliquez ici