Abonnez-vous a notre newsletter

L’été des Indés chapitre 7 – Je suis une auteure indé et j’en suis fière !

28 juillet 2016 ·

 ete des indeslaure manel embarras du choix#ETEdesindés – C’est aujourd’hui le chapitre 7 de notre série de l’été dédiée à l’autoédition.

Jusqu’à fin août, tous les mardis et jeudis à 10h30, nous donnons la parole à un auteur indépendant. Notre but, faire connaitre ces écrivains de talent à un grand nombre de lecteurs, aider les autres auteurs à se positionner en lisant les témoignages de nos invités. 

Laure-Malel

Chapitre 7 – Témoignage de Laure Manel

Oui, oui, en tant qu’auteure indée, je mène/menais une véritable double-vie… pas vous ?

Ecrire sous pseudo, ou pas

Quand j’ai décidé de publier mon premier roman, il était évident pour moi que je prendrais un nom de plume. Facile : j’ai fait avec des éléments de mon véritable état civil, afin que mon pseudo soit un peu « moi » quand même. Non pas que je craignais le dédoublement de personnalité, mais quand même !

Bien d’autres auteurs, autoédités ou non, ont fait ce choix de quitter leur nom et leur identité publique pour se vêtir autrement.
Chacun avec ses raisons. Les miennes ? Me « protéger », notamment dans le cadre professionnel et local. J’ai quand même fait le choix (paradoxal ?) de mettre une photo de moi sur mon site et sur ma page Fb : je trouve ça sympa, en tant que lectrice, de savoir la tête qu’a l’auteur que je lis, alors voilà…

Bien cachée derrière mon pseudo, j’ai publié Histoire d’@ en juin 2015 dans l’anonymat le plus total. Parallèlement, j’ai débarqué sur Facebook de la même manière : en tant qu’illustre inconnue. Sortie de nulle part, noyée dans la masse… pas facile de se faire une place !

Se cacher ou se montrer…

Quand on est autoédité, on a deux possibilités : rester derrière son ordinateur en se souciant avant tout de son existence d’auteur numérique, ou bien sortir de son écran et mener une « vraie » vie d’auteur local distribuant des exemplaires papier de ses romans à droite, à gauche.

J’ai vécu alors ce petit dilemme : comment aller vers les lecteurs en étant cachée derrière un pseudo ? Timidement, j’ai déposé mon livre dans des bibliothèques locales mais pas trop ; j’ai effectué ma première séance de dédicaces dans un magasin, mais à 60 km de chez moi… avec toujours la peur un peu bête d’être découverte…

Autour de moi, on me disait : « Mais pourquoi ? Assume ! »

C’est la grande question… Assumer d’écrire, assumer ce qu’on écrit (à défaut d’en être fier). Après tout, il n’y a pas de quoi avoir honte. Qu’y a-t-il à craindre ? Le jugement ? Le qu’en dira-t-on ? La peur d’être psychanalysée sur la base de mes écrits ? (après tout, les auteurs de thrillers ne sont pas tous des tueurs en série refoulés ;-))

Se dévoiler… maintenant ou jamais

Un an après mes débuts, et parce que la sortie de mon deuxième roman, L’Embarras du choix, fin janvier m’a apporté un début de « légitimité » (non, non, je n’ai pas écrit un livre sur un coup de tête ou par accident) et un peu de confiance (les commentaires étoilés ont tendance à renforcer un peu l’estime de l’auteur), j’ai décidé de passer à la vitesse supérieure, et d’ASSUMER.

Fin août, j’aurai mon stand à La Forêt des Livres (Loches, 37), le « Woodstock de la littérature », un grand salon du livre. Une première, pour moi.

Je profite aussi cet été d’un changement professionnel délibéré pour faire un grand pas en avant dans cette démarche d’assumation.

C’est donc le moment ou jamais d’accéder à une existence « publique » en tant qu’indée. D’ici quelques jours va paraître dans un journal un article retraçant mon parcours d’auteure off.

Alors, ce n’est pas Le Monde (il ne s’agit que du journal départemental), mais pour moi, c’est énoooorme. J’ai l’impression que je vais sortir de ma tanière secrète, de mon placard interdit, et que je vais révéler aux autres que je menais en fait une DOUBLE VIE… J’en ris en disant que je vais faire mon « coming-out », mais franchement, il y a un peu de ça…
Je suis indée, j’en suis fière et je le revendique !

Découvrez tous les livres de Laure Manel Cliquez ici

Lire d’autres articles sur l’#ETEdesindés 

Visitez notre salon de lecture

Livres du mois

  • Yo-Kai Watch
  • Le guide New York des 1000 lieux cultes
  • Gastronogeek
  • Charlie Hebdo les classiques de la littérature
Suivez IDBOOX sur Twitter Suivez IDBOOX sur FaceBook Suivez IDBOOX sur Google+ Suivez IDBOOX sur YouTube Suivez IDBOOX sur LinkedIn Contactez IDBOOX Abonnez-vous au fil RSS IDBOOX
© 2010 - 2017 IDBOOX All rights reserved