Abonnez-vous a notre newsletter

Facebook veut engloutir la presse dans son réseau social

26 mars 2015 ·

Facebook presse IDBOOX
Facebook veut s’imposer dans le domaine de l’actualité et de la ppresse.

Le New York Times a révélé que le réseau social fort de plus d’un milliard de comptes, était en train de négocier avec des médias américains importants pour héberger directement les articles de presse sur ses pages. 

L’argument avancé par Facebook pour la mise en place de cette fonction, est l’amélioration de l’expérience utilisateur. Le réseau social estime que huit secondes entre votre clic et le chargement d’un article, c’est trop !

Un accord imminent entre Facebook et certains médias américains

Le NYT, BuzzFeed ou encore le National Geographic sont partie prenantes dans les négociations. Le quotidien américain déclare même qu’un accord est proche entre ces divers médias.
Dans un premier temps, quelques articles ciblés seront proposés. 

Facebook a d’ailleurs déjà mis à la disposition des médias testeurs des fonctions pour aider les éditeurs à obtenir une meilleure traction sur Facebook, y compris les outils dévoilés en Décembre qui leur permettent de cibler leurs articles à des groupes spécifiques.

Les journaux adhérents à ce programme seront rétribués par la publicité ou auraient la possibilité de mettre une publicité spécifique autour du contenu proposé. La firme de Mark Zuckerberg reverserait la moitié des revenus issus de la pub mais ne partagerait évidemment pas ses données clients.

The Guardian a aussi été approché par Facebook. Le quotidien regarde la proposition du réseau social avec méfiance.

Selon certaines sources du New York Times, ils ont suggéré de manière informelle à des collègues d’autres publications de se regrouper pour négocier des accords qui impliqueraient l’ensemble de l’industrie de la presse afin d’obtenir des garanties notamment sur les revenus publicitaires. 

 La toile d’araignée

En mettant en place prochainement un tel système Facebook risque de prendre le pouvoir sur la presse en ligne, plus encore que Google News actuellement et engloutir sa valeur.

Le réseau social vise aussi à enfermer le lecteur dans son écosystème, ciblant chaque article avec de la publicité contextuelle pour mieux le garder dans sa toile.

L’autre conséquence pour les journaux en ligne qui ne seront pas dans les petits papiers de Facebook serait une probable rétrogradation de leurs articles dans les algorithmes du géant au risque de perdre une bonne partie du trafic des internautes et mobinautes accédant aux sites d’informations via le réseau social .

Facebook veut tout sans partager grand-chose, et, envisage pourquoi pas, à terme, de dicter à ses adhérents ce qu’il faut lire ou ne pas lire, tout en s’immisçant toujours plus dans la vie privée des utilisateurs….

 

Intéressés par les réseaux sociaux ? Découvrez notre rubrique

Livres du mois

  • Yo-Kai Watch
  • Le guide New York des 1000 lieux cultes
  • Gastronogeek
  • Charlie Hebdo les classiques de la littérature
Suivez IDBOOX sur Twitter Suivez IDBOOX sur FaceBook Suivez IDBOOX sur Google+ Suivez IDBOOX sur YouTube Suivez IDBOOX sur LinkedIn Contactez IDBOOX Abonnez-vous au fil RSS IDBOOX
© 2010 - 2017 IDBOOX All rights reserved