Ebook : Anthony Luc Douzet, chronique d’un auteur à succès

Anthony Luc Douzet Saga la Porte ebooks IDBOOXAnthony Luc Douzet (A.L. Douzet) rencontre un véritable succès avec ses livres numériques. Auteur de la saga « La Porte » (qui comptera 7 tomes), il a crevé le box Office des meilleures ventes d’ebooks dans plusieurs librairies françaises. Sur Chapitre.com il a même été classé premier devant 50 nuances de Greyet Une place à Prendre de J.K. Rowling.
A.L. Douzet a vendu en moins d’un an 120 000 exemplaires, cela laisse rêveur.

Beaucoup pensent que son succès est dû au fait qu’il est plutôt bel homme, qu’il a du sex appeal, peut-être, mais l’auteur affirme qu’il veut absolument se détacher de cette image de playboy de l’édition.

Alors pourquoi un tel succès ?

Tout d’abord, la Saga « La Porte » crée un univers imaginaire très riche et varié rappelant pour beaucoup celui de J.K. Rowling. Ce genre littéraire répond à une véritable attente aujourd’hui de la part des lecteurs. Cest une histoire sur trois siècles nécessitant un véritable travail d’horloger. Vient ensuite le prix de ses livres, mais l’écrivain n’en est pas convaincu (ses livres sont à moins de 3 euros) et une puissance marketing quasiment innée.
Mais sa force majeure, au-delà du talent que lui reconnaissent ses fans c’est de savoir rester près d’eux, et de rester le plus simple possible. “Les chiffres ne me font pas tourner la tête, juste parfois sourire” nous a déclaré Anthony.

Et les fans sont là, sur les réseaux sociaux, via son site et dans les librairies !
Le compte Twitter d’Anthony Luc Douzet est le 20è en France selon Twitaholic. 101 401 followers  (déjà..) le suivent quotidiennement de quoi faire pâlir n’importe quelle marque ou maison d’édition (qui tournent à 5000 abonnés maxi).
C’est aussi le premier compte Twitter littéraire dans l’hexagone en nombre de suiveurs ! Un record.

Les maisons d’édition traditionnelles sont en train d’approcher ce nouveau visage de la success story éditoriale. En mars dernier Anthony nous déclarait être en passe de signer avec un gros éditeur français, il n’a finalement pas accepté. Il voudrait, pour publier ses histoires, créé un véritable lien de confiance avec ceux qui l’éditeront en version papier. “Je veux protéger mes héros. Car les lecteurs ne me pardonneraient pas de tout “saboter” souligne A.L. Douzet. Alors quelle maison décrochera ce nouveau phénomène?

Aujourd’hui, il publie « Intégrale Saga La Porte – Cycle I » qui comprend les 500 pages de sa trilogie et plus d’une centaine d’illustrations, juste avant la sortie imminente du tome IV “Les liens de l’éternité”.

26 COMMENTS

  1. ALD ou la vaste fumisterie!

    Ce monsieur n’est en aucun cas un auteur!

    En effet, son style est lourd, sans fluidité et l’écriture est maladroite, ce monsieur passe plus de temps à courir après une pseudo gloire et à créer son propre buzz qu’a vraiment écrire.

    Encore pire que cela, ces prochains livres ne sont qu’un ramassis de plagiats! CF. les Grimm Scary Tales, qui ne sont qu’une honteuse copie de séries américaines comme: Once Upon a time, et une copie de films sur Blanche Neige comme c’est la mode en ce moment, ce monsieur n’a véritablement aucune imagination.

    Et dernier point, il passe son temps à se vanter du succès de ses ventes… entre un Bon bouquin à 15 euros et trois machins à 0,50 centimes… on pense surtout à son porte monnaie en achetant vos livres!

  2. Une douce alchimie, les bots ? C’est une façon de voir les choses. Quant aux bottes secrètes… Un jour, la vérité éclatera, et je n’aimerai pas être à votre place à ce moment-là.

  3. Juste monsieur Douzet, si il y avait 100 000 followers français, je ne dirais trop rien… mais les 3/4 sont anglo-saxons alors que vous êtes inconnu là-bas, pouvez-vous nous expliquer ?

  4. J’ai découvert hier soir tous ces commentaires. Aux anonymes qui m’ont reproché d’être le 1er twitter littéraire en France avec autant d’abonnés et ont mis en doute mes positions de n°1 sur Amazon/Chapitre.ebook(qui a voulu//mes ventes, devenir mon partenaire)/Google Play (qui toutes se basent sur le nb de vente), je leur demanderai simplement de passer plus de 1600 nuits à dormir 4 heures/nuit et de revenir écrire sous mes articles après ces 5 ans. Mais qu’ils passent toutes ces nuits, vraiment. J’y tiens. Un univers ne surgit pas du néant, les succès éditoriaux non plus d’ailleurs. Ces personnes sont à des années lumières d’imaginer le travail titanesque que cela a pu représenté depuis 2007. Je l’ai dit sur twitter: Mon marketing sur la saga LA PORTE est une douce alchimie de mes réseaux anciens et nouveaux. Tout éditeur a ses stratégies. Les géants de l’édition ont des forces de vente et de diffusion impitoyables. J’ai mes bottes secrètes et les plus fidèles lecteurs. Je vous souhaite autant de succès ! Amitiés éternelles-ALD

  5. Il n’est ni question d’ennemi ou de jalousie, je ne suis pas auteur, je dois avouer que je m’en fous !
    J’aime juste les livres et je suis curieux des auteurs… Là c’est quand même un peu gros pour être réellement honnête.
    Donc nous l’avons dit il est très bon en marketing et a 100 000 followers, ok…
    Mais quand on voit que Houellebecq a 5464 abonnés sur Twitter, Tatiana de Rosnay 9149, Maxime Chattam 3824, Anne Robillard 534, Alexandre Jardin 5135… bref, ça n’étonne personne d’autres ? Moi je me dis qu’il y a baleine sous caillou…

  6. Je partage l’avis de François… Ce livre est… comment dire… plus que mauvais. Enfin, je ne devrais peut-être pas dire ça : j’ai téléchargé l’extrait sur amazon, attirée par le prix très bas et par toutes les critiques passionnées, et… non. Un style d’une exceptionnelle lourdeur, des mots qui n’ont rien à faire là…
    “Les orties le happèrent instantanément dans leur royaume vénal et une boue visqueuse vint palper ses oreilles froissées.”
    Donc on apprend dans cette phrase que les orties en veulent à son argent et qu’il doit être une sorte de chauve-souris ou je ne sais quelle sorte d’animal avec des oreilles qui se froissent… Bizarre.
    Je n’ai pas continué ma lecture, l’histoire a peut-être un intérêt, mais je suis incapable de lire ça. Pourtant, travaillant dans une maison d’édition à compte d’auteur (vous savez, les gens qui paient très très cher pour avoir trois exemplaires de leur bouquin dans leur garage ?), je lis donc de mauvais textes à longueur de journée. Jusqu’à maintenant, celui-ci a la palme. Peut-être grâce à son style pompeux et ampoulé, je ne sais pas…
    Du coup, intriguée par le prétendu succès intergalactique de ce fleuron de l’édition française, cette huitième merveille du monde, je me suis renseignée un peu sur ce monsieur…
    100 000 followers twitter… en 2 jours à peine ? C’est beau, la vie des bots, quand même… Un petit script, plusieurs dizaines de milliers de personnes ajoutées, la plupart donnant la réciproque par politesse, et dès que c’est fait, hop, on les enlève, ni vu ni connu… Ouais. C’est un peu gros.
    Malheureusement, ça a l’air de fonctionner.
    120 000 ventes ? Sérieusement ? Waooo. Vraiment. Un copain écrivain est devenu premier du top kindle d’amazon. Combien avait-il vendu de livres ? 5 dans la journée. Faut dire qu’en France, les ebooks, c’est pas encore ça. Je pense que si ce monsieur Douzet (qui envoyait encore ses manuscrits aux éditeurs après avoir clamé partout qu’un “major” de l’édition allait publier son livre… bizarre… Quand on décroche le job de ses rêves, on ne va pas une semaine après taper aux portes pour trouver un autre boulot, si ?) a vendu 1200 livres, ce serait déjà un exploit. Il a dû faire au moins 1180 déçus, alléchés par les commentaires élogieux écrits par l’auteur ou ses amis… En tout cas, je vois que c’est comme partout : le bluff paie.
    Douzet reste un inconnu dans le milieu littéraire, les éditeurs qui ont entendu parler de lui soupirent avec exaspération, et les fans de littérature de ce genre m’ont dit “Douzet ? Ah non, je ne sais pas qui c’est… Je ne vois pas du tout…”
    Donc moi je me pose une question : vous, les gens qui écrivez ce genre d’articles… Avez-vous lu les romans ? Le doute subsiste…

  7. Comme tout grand homme ALD doit avoir je suppose certains ennemis.
    Se sont-ils regroupés ici ? Pfff. restez dignes. C’est dingue !
    Et si le marketing est son truc alors j’aimerais bien savoir quel gros éditeur ne l’est pas. Et tout ce qui est publié en France n’est pas spécialement bon !
    Je n’ai pas lu sa saga mais ça donne très envie et les premiers chapitres m’ont plutôt emballé….

  8. Bah oui mais je pense que les chiffres sont là pour lui, on est pas premier comme ça au hasard… Amazon, Chapitre sont de très sérieux sites, il est premier sur Google Play aussi. Il a vraiment un lectorat solide et fidèle. Respectons cet engouement ! Si nous n’aimons pas, tournons nous vers d’autres horizons !
    Chacun son style et bonne continuation à lui !

  9. 100 000 followers alors que d’immense auteurs français ne sont même pas à 5000 ! Faut arrêter de déconner, Douzet est excellent en marketing mais effectivement il n’y a pas grand chose derrière.
    J’ai acheté le premier tome, j’ai cru que j’allais mourir de rire en lisant ce passage : “Pantin désarticulé, son corps s’abandonna à plusieurs roulades dans des feuillages humides et puants. Les orties le happèrent instantanément dans leur royaume vénal et une boue visqueuse vint palper ses oreilles froissées. Le malheureux sentit une odeur de putréfaction dans sa chute, et son corps étriqué s’arrête net. Raide. Comme figé et arrêté dans le temps, comme si son élan venait d’être paralysé par une force incroyable. Gelé dans le continuum de l’automne. Sinta devint une sangsue plaquée contre une chappe de mousse et lâcha un cri des plus épouvantables.
    Ce hurlement soudain parcourut le kilomètre de sa course pour venir exploser dans la clairière du Lion, soulevant une marée de corbeaux noir pétrole. Délaissant leurs désuètes charognes nocturnes, les volatiles fuirent par l’échappée la plus proche, leurs plumages fusionnés créant un obscur sillon assourdissant à travers la canopée.”

    “L’ombre se mouvait dans la pénombre telle une arachnéenne blessée sur le restant de sa toile.”

    “Du haut des arbres tourmentés, depuis les ramages intimes surplombant la scène, on eut dit une mince limace qui se frottait à un mur puis en tombait pour s’y recoller presque instantanément.”

    Non, franchement, Douzet à beaucoup d’ami dans le spectacle et beaucoup laissent des commentaires très élogieux mais qui bizarrement sont toujours les mêmes sur tous les sites. Demandez lui combien il a vendu ses “13 crimes de Théodèm Falls” bizarrement il communique moins sur les chiffres parce que là, bizarrement il sont vérifiable par n’importe qui…

    Franchement, il va falloir un jour que cette arnaque soit dévoilée !

  10. je l’ai acheté avant hier et aucune faute….(et suis prof de français MOI!!!)c’est dingue ce que les médisants peuvent parler….C’est exquis la saga LA PORTE. Bravo à vous mister ALD, votre style est très bon et ça manquait en France !

  11. Les jaloux doivent se taire franchement. A.L.Douzet écrit des histoires terrifiantes et vraiment excellentes. Il mérite un tel succès. Bravo Anthony !
    Romuald

  12. Franchement moi quelque soit la stratégie Marketing je trouve que cet auteur sort du lot. Je n’ai pas été payée pour écrire ce com je précise, juste une fidèle lectrice. Je lis du Chattam, Loevenbruck, Preston&Child, A.L.D n’a rien à leur envier. Je trouve même la saga LA PORTE (j’ai lu que jusqu’au second opus pour le moment) aussi bien que leurs dernières parutions. Franchement, le monde de l’édition a ses astuces pour créer des buzz alors respectons-les ! Moi je dirai un seul mot : Croustillant .
    Claire Estelle.

  13. Comme beaucoup de gens, je me suis laissé tenter par le prix… et j’ai trouvé un livre mal écrit (fautes à la pelle, phrases qui ne veulent rien dire, histoire pas terrible et décousue). Suite à ça a, j’ai cherché à comprendre le “succès”. C’est du faux : faux commentaires à la pelle (on voit revenir souvent les mêmes tics de langage et bizarrement, chaque commentaire négatif sûrement vrai est immédiatement suivi dans les 24 heures par deux ou trois dityrambiques), faux followers sur Twitter (la très grande majorité, non francophones, ce sont des échanges d’abonnements comme avec les hashtags #ifollowback), etc.
    Comme dit Ted, c’est du beau travail de marketing “rentre-dedans”, sans rien derrière hélas. Ca m’aurait moins dérangé (un peu quand même car ces pratiques sont douteuses) si le livre avait été un minimum a la hauteur.

  14. Je suis A.L.DOUZET depuis 3 ans, quel parcours! il me fait penser à Tim Burton ou Benjamin Lacombe dans sa manière de “créer de l’original”. L’explosion du twitter est symbolique du boom actuel à son sujet. Curieux de voir chez qui il va signer!!!
    Rémy ( libraire Cultura Dijon)

  15. Toutes mes félicitations bel Anthony ! Pour t’avoir vu en dédicace: un très très grand sex appeal LOL !
    Poursuis ainsi, ce que tu fais est tout simplement génial.
    J’ai adoré tes “13 crimes de Théodem Falls”….Fonce.

  16. J’adoooooooooooooooooooore la saga LA PORTE.
    Les mauvaises langues peuvent parler, A.L.D dépasse bien en qualité bcp d’auteurs actuels de son registre thriller fantastique.
    A ne pas manquer car génial .

  17. Pas d’accord avec le com, c’est très bien écrit et vraiment fluide.
    J’ai lu la fameuse intégrale cycle I et j’attends le tome IV de pied ferme !
    Bravo mister ALD

  18. Comparons ce qui est comparable… entre 3 bouquins vendus une poignée d’euros ou 1 bouquin vendu une quinzaine d’euros, il n’y a pas photo les gens tombent dedans… Il suffit de lire les commentaires sur Amazon, pas si élogieux que cela ! Beaucoup de déçus, appâtés par le prix mais déçu par le style, l’écriture, lourdeur, l’orthographe… A.L.D. est un bon marketeur…

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *