Google : le ras-le-bol de 400 acteurs du numérique - IDBOOX

IDBOOX

IDBOOX Tout savoir sur les livres, les smartphones et la culture hight-tech

Google Open Internet Project IDBOOX
Actu Web

Google : le ras-le-bol de 400 acteurs du numérique

Google Open Internet Project  IDBOOXL’Open Internet Project (OIP) réunit 400 acteurs du numérique en Europe. Ensemble, ils ont déposé une plainte conte Google devant la Commission européenne.
Ces éditeurs dénoncent conjointement le monopole de Google et demandent la fin des « abus de position dominante» du moteur de recherche.

Dans le manifeste publié par l’OIP, les membres déclarent : «C’est un enjeu d’importance mondiale : Google, qui détient le monopole des moteurs de recherche avec une part de marché supérieure à 90% au sein de l’Union Européenne, manipule ses résultats de recherche. Il met en avant ses propres services et ses contenus au détriment direct de ceux de ses concurrents, qui pourraient pourtant mieux correspondre aux demandes des consommateurs. Pour plusieurs raisons, ceci est tout bonnement inacceptable.»

Les plaignants regroupent des acteurs d’horizons divers, de grands groupes comme : Madsack Media, Axel Springer, Lagardère ou CCM Benchmark mais aussi des associations de défense de consommateurs, le Geste (syndicat des éditeurs de contenus en ligne), l’ESML (Groupement des éditeurs de services en ligne) des start-ups, des voyagistes en ligne.
L’OIP considère que Google truque « les résultats de recherche afin de promouvoir ses propres services et dégrader ceux de ses concurrents » indique le communiqué. L’organisation affirme détenir « de nouveaux faits anticoncurrentiels de la part de Google ».

Au travers de cette plainte, l’objectif affiché est de protéger les consommateurs. Pour l’OIP, la firme Mountain View use de son « monopole de fait sur le marché de la recherche pour se développer sur des secteurs adjacents, distordant dès lors la compétition” indique le communiqué.
Le groupement demande donc à Bruxelles de « conduire une analyse exhaustive de toutes les pratiques anticoncurrentielles de Google ».
Cette nouvelle plainte vient s’ajouter à 18 autres procédures en cours en Europe, à l’encontre du géant du web.